Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

Liberté d’expression : la fondation Polemia crée l’indice Libertex

Liberté d’expression : la fondation Polemia crée l’indice Libertex

Cet indice analyse 7 pays : Danemark, Etats-Unis, France, Hongrie, Italie, Royaume-Uni, Russie (la France est bonne dernière), sur 11 critères, des lois mémorielles liberticides aux censures sur les réseaux sociaux :

La liberté d’expression et la liberté plus généralement sont des sujets centraux du combat politique, et donc doivent l’être pour tout activiste. En effet, sans liberté d’expression, comment exprimer nos idées ? Comment rallier à notre combat et aux causes que nous défendons ? Comment même développer une pensée quand le champ lexical est contrôlé et limité. Quant à la liberté en général, elle touche à peu près tous les sujets politiques, car c’est aussi la restriction progressive des libertés qui force le peuple à accepter certaines situations liées par exemple au système politique ou judiciaire.

Pour mieux comprendre et décortiquer la situation de la liberté d’expression et des libertés civiques plus généralement en France ainsi qu’aux États-Unis, en Italie, en Hongrie, en Royaume-Uni, en Russie et au Danemark, Polémia vous présente le LIBERTEX, un indice sur la liberté d’expression qui prend en compte quelques autres facteurs qui sont aussi des indicateurs de la liberté des citoyens.

Cette présentation se déroulera en quatre points.

  • Premièrement, vous retrouverez des graphiques comparatifs des pays étudiés, qui permettent une représentation visuelle des écarts entre les pays.
  • Deuxièmement, l’indice Polémia LIBERTEX 2018, qui prend en compte tous les facteurs présentés ci-dessous sera annoncé.
  • Troisièmement, les facteurs utilisés pour la réalisation de l’indice LIBERTEX sont expliqués.
  • Quatrièmement, les pays étudiés vous seront présentés brièvement.

Enfin, il y aura un point sur la méthode utilisée pour mettre en place le LIBERTEX.

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

2 commentaires

  1. La différence est nette, entre les Etats-Unis, où même si la chienlit politiquement correcte impose sa loi, elle n’exerce pas le pouvoir ; et notre chère France où cette même chienlit l’exerce effectivement…

    92 pour les States, 46 pour la France… On dirait une piquette prise au basket !

  2. Ce diagramme a le mérite d’être clair !

    Qu’un excès de vitesse de 40 km/h soit un délit, et non une infraction, c’est déjà curieux, mais interdire de s’opposer à un avortement !!!

    Dans les deux cas, il s’agit de protéger la vie.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Copied!