Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Liberté de culte : le Conseil d’État pourrait rendre sa décision vendredi ou samedi 

Liberté de culte : le Conseil d’État pourrait rendre sa décision vendredi ou samedi 

Interrogé dans Famille chrétienne, Me Jérôme Triomphe, avocat de plusieurs requérants, notamment de la fraternité sacerdotale Saint-Pierre et de l’AGRIF, estime concernant le résultat de la requête :

« Le délai peut être un peu plus long, je pense que le Conseil d’État rendra sa décision vendredi ou samedi ».

« C’est très encourageant que les évêques prennent en main leur rôle de pasteurs et réclament le respect de la liberté fondamentale du culte pour l’ensemble de leurs brebis ».

« Nous aurions pu espérer que les leçons du premier confinement avaient été tirées ». « D’autant que cette fois, la majeure partie des activités restent déconfinées, y compris les écoles dont on nous avait expliqué qu’elles étaient des foyers privilégiés de contamination, mais aussi les transports et beaucoup d’entreprises. Pour les écoles et les transports, le décret demande le respect des mesures sanitaires « dans la mesure du possible », sachant très bien qu’elles sont quasi impossibles à appliquer. Alors qu’elles sont déjà mises en place dans les églises, le gouvernement interdit radicalement le culte sans chercher le moindre aménagement. Il s’agit d’une illégalité manifeste et d’un mépris inouï envers les libertés fondamentales et les croyants en particulier ».

Si le Conseil d’État rend un avis favorable, il laissera sans doute un certain délai au gouvernement pour mettre en place le protocole approprié avec les cultes. Au printemps, le juge des référés avait accordé huit jours au gouvernement pour modifier son décret. Me Triomphe estime au contraire :

« Les mesures sanitaires sont parfaitement maîtrisées et déjà mises en oeuvre aujourd’hui, et elles ont été rappelées dans toutes les requêtes déposées. Le gouvernement n’a pas besoin de 8 jours mais de 24h pour prendre un décret rectificatif »,

Partager cet article

3 commentaires

  1. Espérons seulement que le gouvernement ne tienne pas compte du protocole de cinglés proposé par Retailleau et Bellamy

    • Ah! Oui! Je l’ai lu sur SB et j’avais été moi aussi outré par le ridicule de leur communiqué. Heureusement il y a la pétition des jeunes étudiants pourlamesse qui atteint ce soir plus de 97.000 signatures (en quelques jours) et tous les référés-liberté déposés devant le Conseil d’Etat.! Comptons sur nous-mêmes, pas sur les autres. Et n’engageons aucune discussion oiseuse sur ce sujet avec qui que ce soit. C’est ce que font les maires courageux en faveur des commerces de proximité. Quand je vois les queues devant les mangeoires étrangères :macdo,strabuck, tacos ” autenthic french tacos”!!!!! etc…Je pense que notre pseudo gouvernemt (pseudo car il ne gouverne pas) veut la ruine de tout ce qui est local cad de la France. Nous ne pouvons pas l’accepter.

  2. Les tenants de la rep profitent de l islamisme et du covid pour interdire le culte catholique, c est tout.

Publier une réponse