Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Liberté de conscience qu’il n’y ait pas un seul pseudo-mariage dans sa commune

Yann Baly réagit à la polémique déclenchée par François Hollande :

"[…] Il y a bien un problème de conscience, François Hollande le reconnait et
c'est le seul point positif de son propos
en plus de semer le trouble,
sincère ou orchestré, chez les partisans de la dénaturation du mariage.

Mais, il y a surtout dans ce propos la volonté habile de dégonfler le
vent de contestation
qui se lève, en particulier chez les élus
municipaux de tous bords. Cela ne doit pas faire illusion. L'objectif premier que nous devons poursuivre est que cette loi ne passe pas.

Si par malheur elle devait passer, la seule liberté de conscience
acceptable serait pour un Maire de pouvoir refuser qu'un seul de ces
soi-disant mariages homosexuels ne soit commis dans sa commune, par lui
comme par un autre
à qui, tel Ponce-Pilate, il aurait délégué le soin de
procéder à cette parodie matrimoniale. Si la loi ne reconnaissait pas
cette liberté alors les élus défenseurs de la famille devront la
prendre
. Quelles qu'en soient les conséquences. Il faudra les soutenir. Il
s'agit de sauver une civilisation et de protéger nos enfants."

Partager cet article

5 commentaires

  1. Il n’y a pas que la “cérémonie”… il y aura tous les actes légaux concernant la famille, les registres, et ce qui en découlera légalement.
    Inacceptable. Cette “clause de conscience” n’en est pas une. En délégant, le Maire participe, comme Ponce Pilate, au crime.
    Cette soit-disant clause de conscience ne sert qu’a faire taire les lâches et les idiots.

  2. Comme avec les “territoires”, on arrive à une division radicale de la société à vouloir forcer la loi au détriment du bien commun: demain, il y aura les villes où on ne peut pas et les villes où on peut, les villes où on parle français et les villes où on ne parle pas français. La division… d’avant les rois de France. Pas le Moyen Age: les invasions barbares. ça valait bien le coup, ces siècles d’efforts pour s’unir et faire une nation en paix…

  3. Sous la pression des homosexualistes, le flmaby tout mou qui nous tient lieu de président revient sur la liberté de conscience :
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/11/21/97001-20121121FILWWW00574-hollande-retire-la-liberte-de-conscience.php

  4. “COMMUNIQUE DE PRESSE
    de Jacques MYARD
    Député UMP
    Au Congrès des maires, le président F. Hollande a annoncé qu’il reconnaissait « la liberté de conscience » aux maires qui se refuseraient à célébrer des mariages entre personnes du même sexe. Ses propos contredisent ceux de la ministre de la justice, Mme Taubira. Cela pourrait apparaître a priori comme un geste d’apaisement envers les Français, de plus en plus nombreux à se manifester contre le projet de loi, mais ne nous y trompons pas.
    Ce jeu de bascule est bien un jeu de dupes grotesque , une grossière tentative de manipulation de l’opinion et des élus : François Hollande en apparence assouplit sa position sur la clause de conscience pour mieux maintenir le principe du mariage des homosexuels et de l’adoption !
    C’est le principe même du mariage et de l’adoption par les couples homosexuels qu’il faut combattre car il est absurde et dangereux.
    En remettant en cause l’état civil, le droit de la famille et le droit de l’adoption, ce projet législatif bouleverse les fondements de notre société.
    En niant l’altérité et la complémentarité des sexes, il détruit le socle sur lequel se construisent l’enfant et la société. Il n’est pas admissible d’adopter une loi qui rende sciemment un enfant orphelin de père ou de mère.
    Ces apprentis-sorciers doivent retirer ce projet de loi !”
    Mesdames et messieurs les Maires, tous dans la rue avec votre écharpe, vos adjoints et vos conseillers municipaux au grand complet le 13 janvier.

  5. La loi s’applique à tous, rappelle Noël Mamère (Hiver Monparent2)…il est gonflé, lui qui a “marié” des homos, et aucune association gay ne s’est offusquée de cette violation de la loi !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services