Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Libérons le mariage religieux!

Voici un tweet très intéressant de Mgr di Falco:

Mgr di Falco a mille fois raison. Cette règle est une vexation gratuite de l’Etat laïc pour les religions. On entend souvent comme contre-argument que cette obligation légale permettrait d’éviter la polygamie dans le cas de l’islam. Mais c’est doublement faux. D’une part, cela n’empêche pas la polygamie, puisqu’il y a en France plusieurs dizaines de milliers de familles polygames (dont beaucoup d’ailleurs vivent du détournement d’allocations familiales et sociales prévues pour tout autre chose). D’autre part, il ne serait pas difficile d’ajouter de part et d’autre (du côté de chacune des religions concernées comme du côté de l’Etat) des critères spécifiques. Par exemple, sauf erreur, en droit canonique, on peut se marier à 16 ans, mais rien n’empêcherait l’Etat de stipuler que, pour qu’un mariage religieux entraîne des effets civils, il doit être contracté entre deux majeurs. En sens inverse, l’Etat autorise le « mariage » entre deux personnes de même sexe et rien n’empêcherait l’Eglise de préciser que, pour elle, le mariage est évidemment entre un homme et une femme.

Décidément, cette épidémie est une excellente occasion de remettre à plat bien des problèmes!

Partager cet article

11 commentaires

  1. Cette – bonne – idée avait déjà été émise à l’occasion des débats sur le mariage pour tous, y compris par au moins un évêque français, celui de Clermont-Ferrand si je me souviens bien.
    Lorsque la loi a été votée, on n’a plus du tout entendu parler de ces velléités d’indépendance du mariage religieux par rapport au mariage civil…

  2. Et puis il s’agirait de ne reconnaître que le mariage chrétien

    • Peut-être bien, également, en mentionnant le nom de Dieu dans la Constitution et en spécifiant que la France est une nation chrétienne. Cela permettrait, accessoirement, de limiter les « importations ».

  3. Il me semble que le mariage religieux est reconnu officiellement en Italie, Espagne, Portugal, Pologne, Irlande etc. Il suffit de chercher un document ensuite à la mairie du lieu et pas le contraire.

  4. La Révolution a voulu se substituer au spirituel.
    Et le mariage civil est un ersatz d’un mariage religieux.

  5. Le jour où le « mariage pour tous » a été voté, les choses sont devenues très simples : la définition du mariage n’est plus la même entre l’Eglise et le pouvoir civil. Il n’y a donc logiquement et juridiquement plus aucune raison de faire dépendre l’un de l’autre.

  6. Si quelques milliers, ou juste quelques centaines, de mariages religieux étaient célébrés ainsi, avant le civil, entre des futurs mariés, avec des prêtres courageux, c’en en serait fini de cette loi débile.

  7. Et oui c’est terrible. L’officier d’Etat civil n’a même pas le droit de porter une croix, et on le sollicite dans ces conditions en plus…. Il y a intérêt à le connaître et le prévenir qu’on ne lui fera pas d’histoires si il en met une. On peut aussi choisir de célébrer son mariage en Italie par exemple, si on peut. Si j’y avais pensé, j’aurais peut-être envisagé cela. De plus, il incombe à l’officier d’Etat civil éventuellement de faire un petit laïus: « Si l’un de vous est baptisé à l’Eglise catholique, cette cérémonie n’est en aucun cas une autorisation morale de ma part à une relation sexuelle. Il en va de même autrement si l’un de vous était divorcé et avait contracté un mariage véritablement valide.  »
    Bien évidemment, en cas de « mariage » entre personnes de même sexe, l’officier d’Etat civil devrait ne pas venir et risquer peut-être sa carrière pour cela.

  8. C’est le Général de Gaulle par l’article 1 de la Constitution de 1958 qui a déclaré que « La France est une République laïque ». Alors que dans la plupart des pays (Allemagne, Europe du Nord, Etats-Unis…) le chef de l’Etat prête serment sur la Bible sans que la population soit offusquée.

  9. OUI ! Il est temps de le faire !!!
    C’est déjà le cas en Italie, au Royaume Uni, et bien d’autres pays.
    De toutes façons, le mariage « façon république » est totalement dénaturé et n’a plus rien à voir avec le vrai mariage. En plus, cette république fait TOUT pour détruire le mariage et favoriser les divorces et le vagabondage. Puisqu’elle n’en veut plus, reprenons le Mariage pour nous !

    • le mariage civil, comme toutes les « idées chrétiennes devenues folles « (dixit Chesterton), n’est, depuis son origine, que le cheval de Troie de la de la destruction de la famille, de l’homme comme chef de la famille (rien à voir avec une  » dictature »; si cela est vécu de façon chrétienne !), des vertus de chasteté et d’obéissance et d’équité (et non d’égalité qui n’a jamais existé ni naturellement ni anthropologiquement dans son essence !) entre les époux !
      On voit les résultats du mariage civil: divorces, augmentation des « familles » monoparentales et l’absence de père (avec toutes ses conséquences négatives, parfois irréversibles psychologique ment et effectivement), dérives identitaires (théorie du genre), assassinats d’enfants en masse (avortements ! pour les francs-maçons) etc…

      Mais un mariage religieux, tout comme le baptême, ne portera aucun fruit s’il n’est pas suivi au quotidien, de façon chrétienne !
      Il est important de le rappeler !

Publier une réponse