Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Liban

Liban : les premiers renforcements français de la FINUL débarquent aujourd’hui

… et demain. Il s’agit de spécialistes du Génie, autour d’une compagnie du 13e RG de Valdahon.

La faiblesse des renforcements français actuellement envisagés est critiquée dans la presse étrangère.

Henri Védas

Partager cet article

6 commentaires

  1. Tant que l’Onu n’aura pas déterminé qui doit désarmer le hezbollah et selon quelles modalités, on n’aboutira à rien. On demande à des soldats de créer une force d’interposition sachant que le Hezbollah est armé et maître du terrain et cela en appliquant stricto-sensu la légitime défense(“messieurs du hezbollah, tirez les premiers”). C’est abberant d’un point de vue stratégique. Il faudrait un mandat plus coercitif, avec des troupes nombreuses pour regagner le contrôle du terrain. Mais qui veut vraiment y aller ? C’est peut-être cela la plus grande victoire du Hezbollah : prouver que quelques milliers d’islamistes armés peuvent narguer monde entier.

  2. En même temps , avec les commandos israeliens qui en remettent un couche dès qu’ils peuvent ( et avec pertes sans fracas…) , je propose aux vaillants casques schtroumphs de compter les points en attendant un peu…..

  3. Pour une fois j’approuve la prudence du gouvernement.
    Qu’allons-nous faire dans cette galère ?

  4. Si nous ne sommes pas capables aujourd’hui de limiter le potentiel de nuisance de quelques milliers d’islamistes terroristes armés, comment ferons nous quand l’Iran ou un autre pays en armera des dizaines de milliers chez nous ? Il ne faut pas attendre que le feu gagne notre maison pour tenter de l’éteindre.

  5. pas d’accord Noel
    Il vaut mieux attendre que le problème se limite de lui même faute de combattant. On ne doit pas risquer du Gaulois pour ces lopins de terre.
    Quand à l’Iran chiite, ce n’est pas lui qui agitera la dizaine de millions de barbus habitant en France, mais plutôt l’Algérie, le Pakistan et l’Arabie Saoudite.

  6. Si les américains avaient raisonné de la même façon en 44, notre “lopin de terre” serait aujourd’hui encore couvert de croix gammées.
    Et si on ne met pas en place, comme promis, une force d’interposition au Sud Liban, les islamistes ne manqueront jamais de combatants pour venir s’attaquer à Israël.
    La France devrait au moins honorer ses promesses, surtout quand celles-ci ont obligé Israël à rendre du terrain au Hezbollah.
    Le jour où Israël chutera, son vainqueur obtiendra une telle aura qu’il pourra dominer toute la région. Nous n’aurons plus alors affaire à des régimes arabes divisés mais à un empire musulman reconstitué à nos portes. Et alors, c’est nous qui serons dans la position du Liban aujourd’hui.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services