Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Liban

Liban : l’assassinat visait le général sunnite al Hassan, directeur des services de renseignement

Marine Le Pen soutient les chrétiens du Liban :

"L’attentat qui a frappé un quartier chrétien de la capitale libanaise
faisant au moins 8 morts et des dizaines de blessés illustre de façon
dramatique la montée des violences à l’encontre des minorités
religieuses et particulièrement chrétienne. Cette escalade dans la terreur frappant les populations civiles est
la conséquence prévisible de la montée de l’islam radical qui a prospéré
au Maghreb tout comme au Proche-Orient au lendemain des « Printemps
arabes », soutenus par les puissances occidentales au nom de la
démocratie et des droits de l’homme.

Ceux qui ont délibérément armé le fascisme vert portent aujourd’hui
une lourde responsabilité dans ces violences qui alimentent les conflits
inter-religieux et menacent la stabilité de toute une région.
Le Front National enjoint la communauté internationale qui a pris le
risque insensé de s’immiscer dans des guerres civiles de faire respecter
le principe de protection des minorités religieuses et d’assurer la
liberté de croyance, droit fondamental et universel."

Yves Daoudal précise :

"Le
général (sunnite) Wissam al Hassan, directeur des services de
renseignement des Forces de sécurité intérieure du Liban, est l’une des
huit victimes
(il y a eu aussi 78 blessés) de l’attentat à la voiture
piégée qui a eu lieu place Sassine, en plein cœur du quartier chrétien
de Beyrouth. C’est également place Sassine que le président élu Bachir
Gemayel avait été tué dans un attentat en 1982. Le général al Hassan, qui avait
échappé à plusieurs tentatives d'assassinat, a notamment dirigé
l'enquête qui a conduit en août à l'inculpation de l'ancien ministre
Michel Samaha et de deux Syriens, poursuivis pour complot en vue de
faire exploser des bombes préparées en Syrie dans le but de déstabiliser
le Liban
. Il avait aussi dirigé le volet libanais de l’enquête sur
l’attentat qui avait coûté la vie à Rafic Hariri, et déjoué des complots
salafistes, et israéliens.

Il revenait tout juste d’un voyage en
Allemagne. Normalement personne n’était au courant de son retour, et
ses déplacements faisaient l’objet de communiqués destinés à envoyer
d’éventuels agresseurs sur de fausses pistes."

Partager cet article

2 commentaires

  1. Il est dommage et très illusoire de la part de Marine Le Pen de refuser de dire que c’est évidemment la Syrie qui a fait assassiner ce général libanais patriote libanais avant tout. Refuser de le dire c’est prolonger et approuver indirectement la main mise de la Syrie sur le Liban Que ce soit le Hezbollah ou tout autre groupe libanais islamiste qui a réalise sur place à Beyrouth cet attentat (comme tant d’autres dont celui qui a tué deux Gemayel et Hariri aupoaravant) a peu d’importance : qui prodest crimen ? A qui surtout l’action de renseignement, défense et d’enquête des services que dirigeait ce général a t il le plus nui, si ce n’est la Syrie ? C’était lui qui était visé au premier chef.
    Il est donc évident que bien plus que l’islamisme, c’est la Syrie qui est responsable, et c’est donc la Syrie et ses alliés islamistes qui oppriment l’Etat libanais et la composante encore libre de la société libanaise, à savoir les chrétiens.
    Marine Le Pen devrait savoir que ce général craignait tellement pour sa vie qu’il avait mis sa femme et ses enfants à l’abri en France : mettre en cause l’islamisme c’est nier l’évidence et participer, sans doute involontairement, à la manipulation syrienne.
    Il est dommage qu’au sein de la droite nationale on persiste à faire de la Syrie un rempart contre l’islamisme : la Syrie de’El ASSAD affronte l’islamisme en Syrie, après s’en être fait l’allié par l’Iran et le Hezbollah, et s’être appuyé sur lui au Liban.
    Plus vite les ASSAD sauteront, plus les chances d’une Syrie et d’un Liban pluriels subsisteront.
    [Votre dernière phrase relève du voeu pieux. MJ]

  2. @Michel JANVA
    Vous n’avez pas tort. Mais le paradoxe de la situation des chrétiens libanais, c’est que les islamistes sunnites, s’ils arrivaient au pouvoir en Syrie, leurs seront moins dangereux que le maintien du régime ASSAD qui certes combat ces sunnites islamistes, mais utilise les islamistes chiites contre eux au Liban. Ceci, non parce que ces sunnites islamistes aiment plus les chrétiens libanais que les chrétiens syriens, mais parce que le Hezbollah libanais, du fait qu’il est chiite, perdra le soutien et la logistique syriens et également les communications terrestres avec les mollah chiites Iraniens.
    Le paradoxe est aggravé par le fait que ce qui peut desserrer l’étau Hezbollah-Syrie sur les chrétiens et modérés musulmans libanais, la chute des ASSAD, sera terrible pour les chrétiens syriens, au moins dans un premier temps.
    C’est là où on mesure l’imbécillité criminelle des Occidentaux, Européens autant qu’Américains, et de la France en premier : jamais nous n’aurions du laisser la Syrie tomber sous influence russe et iranienne, et donc la laisser faire du Hezbollah la première puissance militaire du Liban, avec la possibilité d’organiser l’assassinant de n’importe quel responsable chrétien, militaire ou politique libanais, même du plus haut niveau.
    Il faut comprendre les chrétiens libanais : pour eux, tout ce qui les libérera de cette oppression qui dure depuis 40 ans leur semble bienvenu. Ils ne sont pas responsables du fait que les USA et Giscard aient lâché le Schah et accueilli Khomeiny pour l’installer ensuite eu pouvoir, avec toute la chaîne de conséquences dont la dernière, des pays sunnites utilisant leurs extrémistes contre ceux du chiisme.
    C’est un désastre occidental avant tout et non arabo-musulman, en ce sens

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services