Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Légitime défense contre la police !

Le tribunal de Bobigny a reconnu l’état de légitime défense pour Salif Kamaté, un Malien de 50 ans jugé pour avoir résisté à la police lors de son expulsion le 26 mai à bord d’un avion d’Air France, annulé après un malaise de M. Kamaté et une révolte de passagers. M. Kamaté a été condamné pour "soustraction à l’exécution d’une mesure de reconduite à la frontière" et "entrée ou séjour irrégulier" mais le tribunal a écarté les "violences sur dépositaire de l’autorité publique". Dans son jugement, la présidente a souligné que les violences du prévenu avaient été "commandées par la nécessité de la légitime défense", en raison du "caractère manifestement excessif de la contrainte exercée par les policiers".

Pour le procureur, M. Kamaté "n’est pas une victime", "il est l’auteur d’un délit". Le parquet a annoncé son intention de faire appel. M. Kamaté, quant à lui, portera plainte lundi à l’IGS (la police des polices).

Ancien toxicomane, condamné deux fois pour des faits de détention et de vente de stupéfiants, en 1990 et 2003, M. Kamaté était interdit du territoire français depuis 1989. Il était arrivé en France légalement en 1972, au titre du regroupement familial.

Le tribunal a ajourné sa décision au 14 mars 2008 pour fixer la peine pour le refus d’embarquer et le défaut de titre de séjour, laissant ainsi le temps à M. Kamaté "de justifier de démarches de régularisation". "Je vais tout faire pour être régularisé", a-t-il promis.

Michel Janva

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

4 commentaires

  1. Ah le 14 mars 2008…

  2. “caractère manifestement excessif de la contrainte” Il semble que ce bon juge ait une fois de plus oublié la définition de la légitime défense, qu’on ne manque pourtant pas de reprocher aux forces de l’ordre qd ils l’exercent : immédiate, proportionnée, adaptée, et uniquement lorsqu’il existe une menace vitale contre soi même ou autrui… Je ne comprends pas le terme “caractère manifestement excessif” comme une menace “vitale” pour quiconque…!

  3. après celà les juges demandent à la police de les protéger ?

  4. Cambronne a bien fait de mourir,
    Aujourd’hui il s’égosillerait !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services