Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Législatives : accord MNR-MPF

Les deux mouvements sont tombés d’accord pour se répartir les candidatures, à parité, dans 72 circonscriptions.

MJ

Partager cet article

20 commentaires

  1. Enfin une bonne nouvelle si elle se confirmait. Pendant ce temps, Le Pen présente un candidat contre Mégret dans la 12ème circonscription des Bouches-du-Rhône…

  2. Je n’ai qu’un mot : enfin !
    Par contre, Marine Le Pen fait exactement ce qu’il faut pour faire capoter cette union patriotique… Pourquoi faut-il qu’en France, nous ayons toujours un grain de sable dans l’engrenage ?

  3. les nouvelles se suivent mais ne se ressemblent pas
    il me semble compréhensible que le FN n’accepte pas d’accord avec Mégret après les critiques acerbes de ce dernier contre Marine le Pen
    Par contre, la reconstitution d’une union des “vaies” droites serait opportune en ce moment où le vainquer de l’élection présidentielle,après avoir été élu par les voix de la droite, semblent, en parfait émule du chiraquisme, vouloir gouverner avec la gauche et les syndicats

  4. Cet accord est normal puisque le MNR et le MPF ont un programme quasiment identique, que beaucoup de cadres du MNR et du MPF sont amis et ont milité ensemble.
    Ces deux structures avaient vocation à se rassembler depuis déjà 7 ou 8 ans.
    Cet accord est donc le bienvenu tout autant qu’il est naturel.
    C’est une excellente nouvelle.

  5. Nous avions la droite la plus bête du monde… prions pour que le virus ne se répande pas à la droite nationale…

  6. @ Philippe
    C’est le MNR qui avait annoncé il y a peu qu’il présenterait des candidats contre certains dirigeants du FN dont effectivement Marine Le Pen, qui sans cela pourrait se maintenir au second tour, dans le Pas de Calais.
    Je n’aperçois pas l’intérêt d’un accord qui consiste à unir le MPF, un parti dont le dirigeant a appelé à voter Sarkozy et a passé EGALEMENT des accords avec l’UMP à ces législatives, au point même de renoncer à son propre sigle en Vendée même, et un autre, le MNR, dont le dirigeant avait lui aussi appelé à voter éventuellement Sarkozy au second tour : en quoi représentent ils réellement une puissance de contestation et d’opposition, puisqu’ils ont contribué à faire élire celui auquel ils s’opposent ?
    De plus de nombreux cadres du MNR et certains proches de B. Mégret, comme Guillaume Peltier et un certain nombre d’autres, avaient déjà fait la campagne de P de V. en ralliant le MPF : étant déjà structurellement unis, cela ne s’est pas traduit par une forte poussée électorale aux présidentielles. A lire l’éditorial d’O. Pichon, cela ressemble de plus fort à un règlement de compte, centré sur Marine Le Pen, ce qui comme au PS, permet d’éluder un vrai débat de fonds sur les réels fondamentaux de la droite nationale, sur son héritage intellectuel, DSE, cinvilisation européenne catholique ou Nlle Droite néo païenne, étatisme national jacobin socialisant ou société de responsabilité de subsidiarité et de libertés, sur son analyse de la société française, sa stratégie sociologique, etc…..
    La droite nationale s’est fossilisée il y a 15 ans sur un tout immigration-insécurité, largement inspiré au FN alors par B. Mégret, au prix de l’abandon de toute autre réflexion, jugée trop “américaine”, ou ”libérale”, alors qu’on l’admire par ailleurs chez Tony Blair contre Chirac, thème unique qui s’est maintenu au MNR puis au MPF, sans faire décoller cette famille d’idée. Cela explique le succès de N. Sarkozy, qui a su faire croire à l’électorat de la droite nationale à d’autres thématiques sur l’économie et le social.
    Cette accord ne changera rien à la donne et au questionnement sur l’avenir : si c’est Marine Le Pen le problème, en quoi B. Mégret serait il la solution, après la division catastrophique du MNR, faite à l’époque contre le père de Marine. Lequel fut au second tour en 2002, bien que sur une formidable ambiguïté j’en conviens.
    Je trouve assez désolant que la revendication d’unité patriotique du MPF qui s’est constamment placé en ennemi du FN, soit prise pour argent comptant par le MNR.
    Comme chaque fois que M.M. Villiers et Mégret apparaissent, c’est toujours contre le FN. Cet accord d’Union Patriotique établi au nom d’une exclusion ne fera que permettre à l’UMP d’avoir qq députés de plus. Et au MNR de retrouver avec l’appui de P de V, co fondateur de l’UMP, grâce aux voix enlevées au FN, le financement des partis politiques qu’il avait quasiment perdu(72 circonscriptions étant je crois le seuil légal pour y prétendre).
    Tout ceci est d’une transparence assez trouble. Et permet ainsi à N. Sarkozy d’ignorer la droite nationale dont l’électorat l’a soutenu assez massivement, puisque à coups d’alliances à mèches explosives, cette famille d’idée aura bientôt trois partis pour la réunir en entier, dont deux ne vivent depuis plus de 10 ans que de la rivalité parasitaire qu’ils entretiennent à l’égard du FN.

  7. Je m’excuse mais Mégret n’est pas non plus irréprochable dans l’affaire, ne perdant pas une occasion de critiquer Le Pen, et n’oublions pas non plus que le grain de sable, à la base, c’est lui.
    Quant au MPF, il a perdu toute crédibilité depuis bien longtemps!

  8. Ce AlphaCharlie a bien raison :
    Les grains de sable, ca endort….
    Bravo!

  9. Cette info n’est pas vraiment sourcée, pas officielle, ni annonçée par les agences de presse ou les formations politiques, alors avant de parler “d’accord”…

  10. @ Pascal G.
    “au point même de renoncer à son propre sigle en Vendée même”
    Allez donc voir les affiches du FN…pardon des candidats de JMLP….Plus de sigle FN.
    Je constate simplement que Bruno Mégret a fait campagne pour JMLP, qu’il lui a apporté un nombre non négligeable de signatures et qu’il n’y a aucun retour. Drôle d’Union Patriotique. Cette Union a été critiquée dès le début par Marine Le Pen. Le FN ne veut aucune union en dehors de celle autour de lui et à ses pieds. Ce n’est pas très respectueux, vous en conviendrez. Alors, on nous fait le coup (cf.JF Touze) de tous unis derrière le FN pour les législatives…un peu tard, non ?

  11. c’est le mariage de la carpe et du lapin!
    ça ne survivra pas aux législatives.
    Opportunisme quand tu nous tiens ! ! !

  12. C’était avant les présidentielles que le MPF devait passer des accords… Pourquoi PdV a-t-il refusé l’union patriotique si c’est pour la faire maintenant qu’il a annoncé que l’UMP fait partie de sa famille naturelle ? La ligne politique de PdV est décidemment bien difficile à suivre…
    Passer des accords avec l’UMP et le MNR est incohérent. La cohérence du MNR, par voie de conséquence, pose aussi question…

  13. @ anonyme
    Véronique Besse n’a pas fait que renoncer à son sigle sur ses documents, mais aussi à son affiliation politique MPF, alors qu’elle fut la suppléante de P de V à l’Assemblée nationale ; mais ceci est secondaire.
    Selon les médias, non démentis par lui, B. Mégret a apporté moins d’une dizaine de signatures à JMLP : cela démontre ce qui lui reste d’implantation militante et d’appareil politique. Il demeure un talent certain et une influence : il serait préférable qu’il les mette au bénéfice de tous. Il a créé un jour une scission qui s’est achevé en désastre, et a retouvé le FN, ce qui ferme cette douloureuse parenthèse. Pourquoi dès lors tenter de se servir du MPF allié de l’UMP, pour s’imposer au FN, en tentant d’éliminer Marine Le Pen de la droite nationale(et après elle B. Gollnisch, ménagé actuellement tactiquement). Et surtout en créant artificiellement une dialectique de division autour de l’idée d’union, ce qui est tout de même paradoxal….
    Il faut savoir que des sites Internet, blogs, etc….surgissent depuis qq semaines comme des champignons, fort bien faits d’ailleurs, qui n’ont qu’une ligne politique : l’union patriotique passe par l’élimination de JM LP et de sa fille.
    Cette élimination est elle le rêve de B. Mégret, je ne sais, mais elle doit être celle de l’UMP et de N. Sarkozy, comme elle l’était de Chirac lors de la scission.
    Alors restons calmes et circonspects : prudence est mère de sûreté. Et pour unir, il faut réfléchir à des principes communs. pour ”refonder” encore plus.
    Le reste n’est que manoeuvres de peu d’intérêt.

  14. L’Union patriotique pour quoi faire ? 12 % les trois formations politiques réunies ?Et ensuite ? Le FN n’aura dépassé les 15 % qu’à une seule occasion : en 2002 lorsque JMLP avait rassemblé une partie de l’ électorat de P2V absent de cette consultation électorale.Et voir comment est traité Mégret (de la même façon que furent traités Bompard ou Romain Marie) n’incite pas à rejoindre cette “Union patriotique”.

  15. PdV et son sous marin Pelletier ont toujours roulé pour Sarko, la vérité est là. Le FN n’a pas à faire d’accord avec ces minables……
    Quant à Mégret il ne faut pas oublier qu’il a quitté le navire au moment où le FN était en plein “Boum”. Par qui a t’il était payé ???

  16. Erratum ?
    Emporté par l’élan j’ai peut être accordé à Philippe de Villier une citation abusive, lorsque j’écris qu’il tient l’UMP comme constitutive de sa famille politique naturelle ? un lecteur peut-il me confirmer ou m’infirmer ?

  17. @ Pascal G.
    (désolé anonyme = Philippe)
    L’affaire des signatures a été démentie officiellement par Bruno Mégret :
    ” Communiqué de presse du MNR – Union des Patriotes
    Mardi 20 mars 2007
    Mise au point relative aux parrainages de maires apportés par le MNR à Jean-Marie Le Pen.
    À la suite des déclarations inexactes et mal intentionnées de Marine Le Pen, le MNR tient à apporter les précisions suivantes concernant les parrainages de maires qu’il a fourni à Jean-Marie Le Pen :
    16 parrainages ont été remis directement à Jean-Marie Le Pen (5 provenant des Ardennes, 1 de l’Eure, 2 de l’Indre, 1 de l’Isère, 2 du Jura, 1 de Meurthe-et-Moselle, 2 de la Meuse, 1 de la Moselle et 1 du Pas-de-Calais).
    38 autres parrainages proviennent de maires ayant initialement signé pour la candidature de Bruno Mégret et qui, à la suite du lancement de l’union patriotique, ont accepté de parrainer Jean-Marie Le Pen comme Bruno Mégret le leur avait demandé. Ces maires ont alors remis leurs parrainages aux responsables locaux du FN (4 dans l’Aisne, 3 dans les Ardennes, 1 en Côte d’Or, 3 dans l’Eure, 12 en Franche-Comté, 1 dans le Gers, 6 dans la Haute-Marne, 5 en Lorraine et 3 dans l’Oise).
    Au total, il s’agit donc d’un minimum de 54 parrainages qui ont été rendus possibles par l’entrée du MNR au sein de l’Union patriotique. Cet apport peut être considéré comme déterminant.
    Le MNR invite Marine Le Pen à prendre en compte cette réalité et lui rappelle qu’il soutient le même candidat qu’elle !”
    Le problème n’est pas là. Il faudrait arriver à m’expliquer pourquoi le FN refuse toute entente avec ceux qui l’ont aidé. Il est probable que ce fut avec des arrières-pensées mais dans ce cas là, il ne fallait pas accepter.

  18. Pour info :
    ” Malgré les divergences concernant l’Europe et les pouvoirs des régions, j’avais lancé un appel aux maires alsaciens, au nom de la démocratie la plus élémentaire, afin que Jean-Marie Le Pen puisse obtenir ses 500 signatures lui permettant d’être candidat.
    Christian Chaton, Conseiller Général d’Alsace d’Abord, lui a apporté sa signature.
    En remerciements, nous eûmes droit aux insultes de Marine Le Pen, qui s’en prit violemment à l’enseignement des langues régionales et au régionalisme, « des menaces pour a République ».
    Louis Aliot, quant à lui, compara le « communautarisme musulman » au « communautarisme » alsacien.
    Quelle élégance…
    Mais le summum de l’arrogance fut atteint quand Marine Le Pen et Louis Aliot décidèrent (lorsqu’ils furent certains que Le Pen avait ses 500 signatures) de rejeter le parrainage de Christian Chaton et de ne pas le déposer au Conseil Constitutionnel (vérification faite directement auprès du Conseil Constitutionnel).
    On m’a confirmé que certaines signatures apportées par Mégret furent elles aussi « évacuées » afin de minorer l’apport de celui-ci à la campagne de Le Pen.
    La preuve est faite que l’ « Union Patriotique », qui aurait pu susciter un élan et une dynamique, était une imposture.
    J’ai de la peine pour les militants et sympathisants sincères du Front National qu’ils soient représentés par des dirigeants indignes d’eux et de cet enjeu majeur qu’est la survie de notre peuple.
    J’exprimerai prochainement sur mon blog et dans la presse ma position pour les élections législatives.
    Robert Spieler
    Président d’Alsace d’Abord”

  19. Trouvé sur le net :
    ” Concernant le pré accord entre MNR et MPF, il est réel sur 72 circonscriptions, et il s’ajoute à des premiers accords entre MNR et identitaires (Nice, Paris Lyon) ainsi qu’entre MNR et régionalistes (Alsace d’Abord notamment) dont on attend la confirmation. Il resta aussi à régler la question de quelques candidatures patriotes autonomes, ainsi que les cas des derniers ralliements au MNR en provenance du FN et du MPF. On attend également le retour de quelques anciens, avant ou après les législatives, c’est à voir.”

  20. On est bien en France, quand on lit tout ça. On partage à peu près tous les mêmes opinions, mais pour faire son “beau” on est capable de tout faire foirer. C’est les autres ducon qui doivent rire en nous voyant nous les sympathisants FN, MPF, MNR, vous ne trouvez pas ? Quant à dire que Villiers est le sous-marin de Sarko, laissez ce genre de considérations de côté, on verra bientôt qui est le sous-marin de qui.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]