Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société / Médias : Désinformation

L’extrême gauche continue de vandaliser la France en toute impunité et avec la complicité des médias

L’extrême gauche continue de vandaliser la France en toute impunité et avec la complicité des médias

Et quand elle s’en prend à ses opposants politiques, c’est, non seulement en toute impunité, mais avec le silence complice des médias. Hier, à Montpellier, un bar, dont une pièce en sous-sol avait été réservée par Génération identitaire, a été saccagé. Le patron a été blessé et a porté plainte :

Les clients du bar « Le Montpe’l » ont eu une grosse frayeur ce vendredi soir. L’établissement a été victime d’une violente attaque commise par des militants antifas. Il est un peu plus de 20h ce vendredi quand les clients du bar-restaurant « Le Montpe’l », voient arriver une quinzaine d’individus cagoulés et armés de battes de base-ball. Le groupe entre alors dans l’établissement en jetant des bouteilles, des « cacatov » et des bombes lacrymogènes, le tout en scandant des slogans antifascistes.

Le bar a subi plusieurs dégradations : « on a un trou dans le mur et les bombes lacrymogènes ont brûlé le sol » nous explique Alexandre, le gérant du bar qui a lui même reçu un coup de bouteille au visage.

Si à première vue l’attaque semble purement gratuite, les antifas visaient en réalité une soirée du mouvement Génération Identitaire qui avait lieu ce soir là au sous-sol de l’établissement. « Lorsque la salle a été réservée, je ne savais pas qu’il s’agissait d’un mouvement politique » nous explique Alexandre, « ce n’est qu’après que je l’ai su ». Le gérant a porté plainte depuis, « j’ai halluciné, quand j’ai lancé le bar je m’attendais à tout mais pas à être au milieu d’un conflit politique ».

S’il n’y a pas eu d’affrontement direct entre les militants de Génération Identitaire et les antifas, l’attaque a été revendiquée par ces derniers sur les réseaux sociaux.

On se souvient également, fin mars, des dégradations subies par l’ISSEP dirigée par Marion Maréchal à Lyon. Grand silence médiatique depuis :

Dans la nuit du 26 au 27 mars 2019, des agitateurs d’ultra gauche se revendiquant des black-blocs ont vandalisé un Institut d’Études supérieures reconnu par l’État, l’ISSEP, dans le quartier confluence de Lyon. Cet acte nocturne a été revendiqué sur les réseaux sociaux par un « groupe antifasciste » qui y tient librement page sans être inquiété, comme tous les groupes black-blocs de France et de Navarre, près de deux semaines après les faits, et sans qu’une quelconque Commission de lutte contre les violences d’ultra gauche ait vu le jour, contrairement à celles d’ultra droite, à l’Assemblée nationale. Ces individus se sont d’ailleurs filmés en train de perpétrer leur attentat (…)
Que l’on en juge : les rares médias qui ont évoqué les faits se sont contentés de reprendre les termes d’une information d’abord publiée sur le site du Figaro, et ont veillé à demeurer dans le pur factuel, sans condamner l’acte, ce qui est une façon déguisée de ne rien dire. Une réaction très éloignée de ce qui aurait eu lieu si un institut d’enseignement, reconnu officiellement par l’État, insistons sur ce point, avait été ainsi attaqué par un groupuscule appartenant à d’autres courants extrémistes de la vie politique française. Difficile de ne pas voir un deux poids deux mesures dans le silence assourdissant de l’immense majorité des chaînes de télévision et stations de radios d’État (…)
Pour qui douterait que les conceptions politiques ne sont pas traitées de la même façon en France, il est intéressant de remarquer la réaction médiatique massive, et gouvernementale rapide quant à l’action menée par Génération identitaire sur le toit de la CAF de Seine Saint-Denis (…)

En France, en 2019, la liberté d’expression a donc un coût. Ce qui n’est pas le cas de la violence politique. Tout dépend du bord politique auquel les uns et les autres sont censés appartenir.

Médias et politiques du politiquement corrects se plaignent souvent d’être mis dans la même case, voire d’être accusés de collusion. Que dire dans ce cas ? Non seulement la majorité des médias taisent un acte d’une extrême gravité, contre l’ISSEP, aucun n’appelant par exemple à la dissolution de ce genre d’organisation gauchiste paramilitaire et violente, mais le silence règne de même dans la classe politique. Dans le même temps, tout le monde se précipite contre Génération identitaire. Qu’un institut d’enseignement supérieur soit attaqué et, dans toute démocratie digne de ce nom, un membre du gouvernement ou le premier ministre serait monté au créneau pour défendre la liberté d’enseigner et d’apprendre. Ou alors les médias se seraient indignés d’un tel silence.

 

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cet émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

9 commentaires

  1. Si on demandait à nos paras de se défouler. Ce serait vite réglé.

  2. Castaner allô allô….

  3. Il en a toujours été ainsi dans notre pays des droits de l’homme, de la tolérance, de la liberté d’expression et bla bla bli et bla bla bla.

  4. on a à la tête de l’état une bande de sagouins incapables de diriger un pays et jupiter qui se croit le centre du monde donne des leçons à tout le monde et est incapable de supprimer cette lèpre qu’est l’ultra-gauche il s’en prend à ceux qui défendent le pays au lieu de s’en prendre aux casseurs jupiter tu ferais bien de réfléchir le plat ne va pas repasser deux fois

  5. L’anticapitalisme dont se targuent les antifas n’est qu’une façade; vous ne les avez jamais vus, et vous ne les verrez jamais, attaquer avec des battes de baseball et des barres de fer un meeting organiser par un parti politique à la botte du capitalisme mondialiste tel que LREM ou LR.
    En revanche, ils commettent régulièrement, et en toute impunité, des agressions extrêmement violentes, de façon constante, contre les militants patriotes et identitaires car la seule véritable idéologie des racailles d’extrême gauche c’est la haine des nations en général et de la Patrie française en particulier.

  6. La presse est aux ordres exactement comme les milices fascistes gouvernementales “antifas”

  7. Curieuse méthode de ces antifas qui ressemble étrangement à celle des SA (Sturmabteilung) allemands d’un autre époque mais qui finalement fonctionne toujours, et sans impunité.

  8. tous les samedis on peut en avoir la preuve réitérés;
    les gilets jaunes se font fouiller, leur identité relevée
    les gars en noir, cagoulés et casqués peuvent trimballer des barres de fer des cocktails molotov sous le regard des crs qui les laissent casser
    et les médias aux ordres ne le remarquent pas, bien sur!

  9. Comparer les antifas à des SA ? Il faut reprendre les pages d’histoire de cette période et voir : que la démocratie parlementaire avait conduit le pays à la ruine et à l’instabilité politique permanente. Que le choix était entre le National socialisme (défense du peuple allemand et de la nation) contre l’international communiste dirigée par les juifs mondialiste et internationalistes pilotés en sous-main par les USA (banque et finance juive) et l’URSS (idéologie marxiste juive).

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Copied!