Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique / Homosexualité : revendication du lobby gay

L’extension de la PMA divise même la majorité

L’extension de la PMA divise même la majorité

Selon Le Monde :

[…] Paradoxalement, l’une des difficultés pour l’exécutif pourrait se nicher au cœur de sa propre majorité. Si personne ne doute de la capacité de l’Assemblée nationale à adopter ce texte, les députés La République en mar­ che (LRM), qui auront liberté de vote, pour­raient ne pas parler d’une seule voix. Tous les macronistes ne partagent pas l’idée que cette promesse de campagne, plusieurs fois reportée, devait être mise en place rapide­ment. « C’est bien qu’on le fasse avant les mu­nicipales, car cela aura un impact concentré sur les territoires où on est forts », analyse un député LRM, alors que le parti présidentiel obtient de bons résultats dans les grandes villes. « Il y a des élus des territoires ruraux qui nous rappellent que ça chauffe chez eux, là où le Rassemblement national est fort, et pour qui la PMA est le cadet de leurs soucis», prévient de l’autre côté un élu francilien.

Au sein du gouvernement, la mesure ne fait pas non plus l’unanimité. Le ministre de l’économie Bruno Le Maire a ainsi assuré mardi avoir « toujours des interrogations »sur l’extension de la PMA aux couples de femmes, tout en se disant prêt à être « bous­culé dans ses convictions » sur ce sujet.

Au Parlement, le groupe est « assez divisé » sur le fond du sujet, assure l’une de ses cadres. Outre Agnès Thill, députée de l’Oise, opposée à la mesure­ phare du texte et menacée d’ex­clusion du parti après des propos polémi­ques, des députés ont déjà fait part de leurs réserves. Lors d’une mission d’information sur le sujet, Jean­-François Mbaye (Val­ de­ Marne) avait ainsi évoqué l’idée d’inclure une« clause de conscience » pour les médecins ne souhaitant pas appliquer la future législation.

Plusieurs députés s’opposent aussi à l’ouverture de la PMA aux femmes seules, arguant qu’elle risque de créer des foyers précaires. « Les familles monoparentales sont celles qui rencontrent le plus de difficultés fi­nancières », soulève une élue francilienne. Le remboursement par la Sécurité sociale fait également débat, certains parlant de « traite­ments de confort » et non thérapeutiques. L’ouverture possible de la congélation des ovocytes ne fait pas non plus l’unanimité.

Il y a quelques mois, ceux qui exprimaient leurs doutes le faisaient publiquement. Ils requièrent aujourd’hui l’anonymat. « Le sujet est passionnel», explique une députée. «Ce n’est pas le moment », avance une autre. Tous attendent de disposer du texte du gouverne­ment, qui posera le cadre de la discussion. Les macronistes réclament, par ailleurs, de pouvoir débattre entre eux du sujet. […]

Partager cet article

3 commentaires

  1. Seul à ce jour le RN a une position claire…..et “conservatrice”: non à l’extension de la PMA . Voir ici même sur SB l’interview de MLP par REK….

  2. Étonné d’apprendre qu’il y a encore des individus disposant d’une conscience chez LREM…

  3. Lemaire attend qu’on le bouscule, ce sera rapide vu la vitesse où il retourne sa veste il ne devrait pas y avoir de soucis, ce type en-a-t-ilj’en doute

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services