Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

L’exposition “Je crois aux miracles” a été fermée

Communiqué de l'Agrif :

A "Le quotidien Le Dauphiné Vaucluse daté de ce dimanche annonce que la direction de la Collection Lambert a décidé de femer l'exposition "Je crois aux miracles" dans laquelle était exposée une photographie représentant un Christ en croix plongé de l'urine.

L'AGRIF se félicite de la fin de ce scandale public. Cette victoire est due à l'action efficace de groupes de catholiques de conviction parmi lesquels Civitas, à l'efficace blog d'information Le Salon Beige mais aussi à l'action décisive de Mgr Jean-Pierre Cattenoz, archevêque d'Avignon qui s'est placé en première ligne dans le combat contre cette exposition touchant les chrétiens au coeur même de leur foi.
L'AGRIF préparait la réplique sur le terrain judiciaire, tous les élements étant réunis pour que l'affaire soit portée devant le juge des référés mercredi prochain afin que la photographie blasphématoire soit retirée pour la Semaine Sainte. 
La délégation de Vaucluse de l'AGRIF reste cependant vigilante et relancera immédiatement l'action judiciaire si l'exposition devait réouvrir comme le réclament les "libres penseurs" locaux."
Hier, une trentaine de personnes (dont Marie-Odile Rayé, conseillère régionale du Front National) s'était réunie devant la Collection Lambert pour protester. L'abbé Régis de Cacqueray, supérieur du District de France de la Fraternité Saint Pie X, a fait une "prière de réparation pour exhorter le directeur du musée et les autorités de la ville à retirer cette soit-disant oeuvre". Les catholiques se sont agenouillé dans la rue pendant la prière, le musée ayant été provisoirement fermé par la direction de la Collection Lambert. Ce dimanche après-midi, toujours à Avignon, un chemin de croix aura lieu au départ des Pénitents Noirs et en direction du Jardin des Doms.

Partager cet article

30 commentaires

  1. DEO GRATIAS . ce résultat n’est pas seulement le fait de nos actions conjuguées .Ces épreuves sont permises par Notre-Seigneur pour nous pouvons l’espérer des conversions, des prises de consciences. Par ailleurs ce résultat encourageant doit nous consuire à NE RIEN LAISSER PASSER à toujours mieux maitriser les outils de comunications au service du bien !

  2. Ce qui est regrettable c’est que ce soit Monsieur l’abbé de la Fraternité St Pie X qui a eu l’initiative de prier et de demander pardon à Dieu des offenses faites par les hommes. Monseigneur l’évêque aurait dû être le premier. (Peut-être l’a t-il fait?) Merci Monsieur l’abbé de Cacqueray.

  3. comme quoi les prières dans la rue sont efficaces

  4. l’exposition est fermée ;bon;mais l’objet infâme existe toujours et dans Avignon le blasphème demeure ..caché…mais demeure ;sij’habitais Avignon ou sa région j’irais au Chemin de Croix après midi car c’est là réparer l’offense à Dieu j’ai fait autrement dans mon petit village breton…Saint dimanche de la Passion

  5. Réaction envoyée aux organisateurs:
    Le plus triste dans cette affaire, ce n’est peut-être pas la production de cet « artiste » débile en elle-même, mais l’hypocrisie et la désinformation qui règnent dans les médias.
    D’abord, remettons les choses à leur place. Malgré le sacrilège évident que constitue l’objet du scandale, ce n’est jamais que la énième provocation qu’ont à subir les catholiques sur le terrain de ce qu’ils ont de plus cher: le symbole même de leur foi. Le monde ne manque hélas pas d’esprits dérangés, qui pour produire des absurdités sous prétexte d’art, qui pour applaudir à ces mêmes absurdités par bêtise, snobisme ou mauvais goût (souvent les trois à la fois).
    Mais on voudrait, pire on exige, que les cathos supportent cela sans l’ouvrir, sous prétexte d’une liberté d’expression dévoyée. C’est se foutre du monde.
    En premier lieu, il est permis de s’interroger: à quel degré d’abrutissement notre monde est-il tombé pour se gargariser devant une exposition merdique qui, dans un monde normal, vaudrait au “créateur” exposé un séjour longue durée en psychiatrie? Si tout est art, plus rien ne l’est. Au risque de passer pour un esprit rétrograde aux yeux des grands censeurs de notre monde dégénéré, je rappelle à la galerie que l’art est avant tout la recherche du beau. C’est ce qui fait qu’un esprit sain saura s’émouvoir devant une toile des grands maîtres flamands, de Rembrandt, de Vermeer, de Michel Ange, de Raphaël, des romantiques du XIXe et des impressionnistes. Parce que tous, dans le style qui leur est propre, ont su capter un instant, une parcelle, une étincelle du Beau. Mais j’admets bien volontiers que depuis longtemps le mauvais goût semble devenu la norme à l’aune de laquelle s’apprécient les productions hétéroclites et pathologiques de ceux qu’on donne pour « artistes ». De Marcel Duchamp et sa pissotière jusqu’à l’expo pisseuse du père Serrano, le tournant scatophilique du monde de l’art semble consommé. Au risque de produire des « œuvres » vraiment merdiques telle que celle dont on outrage actuellement la cité des papes.
    En second lieu, une petite remarque en passant, l’article de Vaucluse-matin rendant compte de l’émoi des milieux catholiques, comporte une coquille (volontaire?): l’ « œuvre » en question se nomme « Piss Christ » et non « Piss Kiss ». Il est vrai que tant de foin pour un « Bisou pisseux » apparaîtrait assez démesuré. Alors que le même adjectif accolé au nom du Christ est immédiatement beaucoup plus évocatif… un moyen comme un autre de déformer la réalité et de montrer les catholiques courageux qui défendent leur foi attaquée comme des agités du bocal. Un peu d’honnêteté journalistique ne serait pas de trop.
    Enfin c’est le catholique que je suis qui fait remarquer avec charité à la bande de zozos déjantés hurlant au fascisme latent, que la politique du deux poids deux mesures en la matière est pour le moins puante (c’est de circonstance me direz-vous…!). Ces mêmes qui aujourd’hui s’insurgent du fait que quelques catholiques blessés dans leur foi manifestent pacifiquement leur réprobation sur le lieu du scandale, ces mêmes hypocrites s’insurgeraient-ils de la même façon si un groupe de musulmans ou de juifs faisaient de même dans le cas où une « exposition » aurait eu le culot (bien improbable) de porter ainsi atteinte à leurs symboles religieux? Non. Parce que dans un tel cas, la liberté d’expression serait écartée par le péché suprême et insurpassable de « racisme » ou d’ « incitation à la haine raciale » (bien qu’il n’y ait d’ailleurs aucun rapport avec les incriminations en question!). Là évidemment, ce ne sont que des catholiques. Vous comprenez cher ami, pas de lobbies, pas de lois communautaires, ça ne mange pas de pain de bouffer du curé! Ils tendent toujours la joue gauche quand on leur flanque une droite. Alors allonz’y gaiement dans le pot à pipi! Et voyons si ça bouge dans les bénitiers. Manque de chance le retour de bâton ne s’est pas fait attendre. Sans doute n’attendiez-vous que cela pour dégainer votre morgue et asséner à ceux qui oseraient s’indigner vos dix commandements droit-de-l’hommiste à sens unique. Mais au moins n’aurez-vous pas la satisfaction de prononcer la mort clinique du catholicisme de la Fille aînée de l’Eglise. C’est notre honneur de vous en avoir empêché.
    Mais le boniment de charlot sassé et ressassé est prêt à l’emploi, prospérant sur l’abrutissement des masses. Les mots-clefs fusent. Pavlov ressuscite le temps d’un chapelet. Ah oui c’est vrai ce sont des « intégristes » soutenus par « une élue Front national ». La belle affaire! Que je sache, Mgr Cattenoz n’est pas taxable d‘« intégrisme » lui? Et M. le député Jean-Marc Nesme n’est pas au Front national?
    Il est vrai que s’il s’agissait d’un rassemblement communautariste soutenu par le parti communiste ou les trotskistes du NPA, cela n’aurait pas fait une ligne dans les journaux…
    Et puis la préfecture qui roule des yeux effarés en chevrotant qu’ « une surveillance policière particulière, pour protéger l’intégrité de la collection, a été mise en place. On a peur. C’est très grave » « On est désemparé devant cette violence ». Comme disait l’autre « je m’empresse d’en rire de peur d’avoir à en pleurer »…vingt cathos agenouillés, dont la moitié d’enfants, font trembler la république… Finalement l’expo porte bien son nom: moi aussi je crois aux miracles!

  6. Merci !

  7. Merci à tous ceux qui ont manifesté pour que cette exposition soit enfin annulée. Mais rien n’est fini. J’ai lu que des églises en Meurthe-et-Moselle étaient vendues dont une à un promoteur pour en faire un centre commercial. Où va notre pays ? Que pouvons-nous faire pour empêcher cela ?

  8. C’est une très bonne nouvelle.

  9. merci à Monsieur l’Abbé de Cacqueray de ses prières publiques.

  10. Pour la vente des églises, hélas, nous ne pouvons pas faire grand chose : si ce n’est favoriser les Instituts qui désirent en acheter. Mais il y en aura tellement à vendre dans les années à venir que cela me semble une cause désespérée. Il ne suffit pas de racheter une église, encore faut-il : la remplir (en campagne pas facile), l’entretenir…

  11. […]

  12. Deo Gratias!
    Merci à l’Abbé de Cacqueray et à la trentaine de fidèles qui sont allés prier avec lui!

  13. L’occasion d’ouvrir une seconde bouteille de Champagne ! (car le dimanche, comme chacun sait, le Carême fait relâche)

  14. J’ai envoyé à toutes mes connaissances pour faire une chaïne de prières de réparation à ce sacrilège
    la prière de Fatima
    “en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences par lesquels il est lui-même offensé. ”
    Récitons cette prière pour demander pardon à Dieuet de convertir ceux qui combattent , qui ignorent la religion chrétienne
    Mon Dieu,
    je crois, j’adore,
    j’espère et je Vous aime!
    Je Vous demande pardon pour ceux
    qui ne croient pas,
    qui n’adorent pas,
    qui n’espèrent pas,
    qui ne Vous aiment pas.
    Très Sainte Trinité,
    Père, Fils et Saint-Esprit,
    je Vous adore profondément,
    et je Vous offre les très précieux
    Corps, Sang, Ame et Divinité
    de Jésus-Christ présent
    dans tous les tabernacles de la terre,
    en réparation des outrages,
    sacrilèges et indifférences
    par lesquels il est lui-même offensé.
    Par les mérites infinis
    de son Très saint Coeur
    et du Coeur Immaculé de Marie,
    je Vous demande la conversion
    des pauvres pécheurs.
    (Prières que les voyants de Fatima ont appris de l’ange.)

  15. Grâces soient données aux courageux présents à genoux pour prier en réparation publique.
    Grâces aussi à Monsieur l’abbé qui a ce courage de ne jamais reculer pour dire ce qui doit être dit. Et cette fois c’était allé trop loin.
    Nous irons vénérer les reliques de la Sainte Tunique d’Argenteuil aujourd’hui et ne manquerons pas de remercier tous les instercesseurs.
    Rien n’est fini toutefois…
    Ce geste devrait donner à réfléchir à nos épiscopes manifestement peu pressés à défendre l’honneur de la Croix de Notre Seigneur…

  16. C’est bien d’avoir pu les faire plier, mais ce n’est qu’un objectif mineur du problème : ce n’est pas l’exposition qu’il fallait supprimer, mais les subventions à la collection Lambert.
    Parce qu’ils recommenceront, encore, et encore, tant qu’ils auront de l’argent public.
    En tout cas, la mairie d’Avignon a été tout simplement répugnante. Les électeurs avignonais catholiques devront s’en souvenir.

  17. Réjouissons-nous que cette exposition aït été fermée;toute la foi n’est pas encore eteinte en France et les droits de l’Homme doivent compter avec des devoirs envers Dieu.

  18. Les épiscopes … il y a quelques années ils ont couvert de leur sainte dignité une Bible dont les illustrations ne dépareraient pas l’exposition d’Avignon.
    Les cathos ont la mémoire courte.

  19. Deo Gratias et en avant pour la bataille du hellfest !
    Dossier sur le blog

  20. @Michel Guillemard
    “…Il ne suffit pas de racheter une église, encore faut-il : la remplir…”
    D’autant plus difficile de les remplir que certains s’appliquent à les vider :
    “…Une dépêche de l’AFP reproduisant des propos de Mgr Nourrichard à propos de l’abbé Michel vient de paraître:
    « Dans la mesure où il reste sur place et continue à officier, on va malheureusement dans la direction d’une excommunication, qui toucherait aussi ceux qui le suivent… »
    Source :
    http://www.osservatore-vaticano.org/episcopats-locaux/mgr-nourrichard-menace-labbe-michel-dexcommunication
    http://thiberville-soutien-abbe-michel.hautetfort.com/

  21. Merci au SB, à l’Eveque, à Civitas, à la Communauté des Chrétiens de France, à la fraternité la Fraternité Saint Pie X,à tous les anonymes qui se sont déplacés et à ceux qui ont signés la pétition.
    Merci à tous les hommes de bonne volonté !
    Mais n’oublions RIEN !
    Le plus grave ne vient pas de Lambert & co, mais de la mairie UMP d’Avignon et de ROIG qui ont accordé des subventions publiques.
    Il faudra le rappeler en permanence pendant la campagne des élections législatives de 2012.

  22. Deo gracias!
    Cependant, je regrette de ne pas avoir su que des prières étaient organisées sur place. Je serais bien allée me joindre au groupe…

  23. Il me semblerait naturel que tous les prêtres et les évêques réagissent dans de telles circonstances, mais ils doivent le faire avec le soutien inconditionnel des laïcs.
    Rendons grâce à Dieu de permettre aux Chrétiens de France de s’unir en Son Nom et pour Sa Gloire
    Cet événement malheureux m’a permis de prendre pleinement conscience que je suis heureuse de faire partie de l’Eglise Catholique avec vous tous.

  24. Merci a ceux qui ont initie la petition, a tous ceux qui l’ont signee (je salue ici mes amis americains chretiens, pas toujours catholiques), qui se sont aussi senti attaques et l’ont signee)
    DEO GRATIAS
    ceci est un encouragement a poursuivre notre combat (sans violence)
    DIEU EST AVEC NOUS !!

  25. […]

  26. J’ai oublie un remerciement tout special pour Mgr Cattenoz, si souvent attaque, meme par ses ouailles progressistes…
    je vis outre-atlantique, mais je recite tous les jours
    Prière au Christ ‘qui aime les Francs”
    Seigneur, qui avez fait de ce pays comme un reflet de Votre Ciel, Prenez en Pitié la terre de France.
    Seigneur qui avez donne a ses fils, durant tant de siècles, des trésors d’héroïsme, de sagesse et de sainteté, Prenez en pitié l’âme de la France.
    Lorsque Paris fut menace, vous avez voulu Sainte Geneviève.
    Quand la Patrie fut menacée, Vous avez voulu Sainte Jeanne d’Arc.
    Et, parce que ce pays est le Votre, Vous l’avez fait défendre et sauver par des Saints.
    Avant même qu’elle fut la France, Vous l’aviez déjà désignée comme un refuge,
    quand aux rivages de Provence débarquèrent, cherchant asile, ceux dont les hommes maudissaient l’Amour Saint qu’ils avaient pour Vous.
    Seigneur, Souvenez-Vous de la terre qui reçut Madeleine, Marthe et Lazare.
    Souvenez-vous du pacte de Tolbiac, et du vœu de Louis XIII, et de la consécration de la France a Montmartre,
    Pour Saint Louis aux Croisades, Pour Saint Vincent aux Galères, pour tous ceux qui sont morts, Seigneur, pour Votre Cause, dans la Douceur de Votre Foi, Prenez en pitié la terre et l’âme de la France.
    ***
    Vous nous avez envoyé de grandes épreuves; La Patrie souffre et saigne et pleure a Vos genoux.
    Seigneur, nous avons mérité les maux qui nous accablent.
    Si nous implorons Votre Miséricorde, ce n’est point pour nous, pour nos personnes chétives, ou nos biens illusoires,
    mais pour la France en qui vous avez mis les signes de Votre Immortalité.
    La France que Vous avez voulue renait sous Votre Providence ; daignez en accueillir les promesses et les fleurs.
    Et Donnez-nous le courage quotidien pour la besogne obscure qu’elle demandera.
    Faites que nous soyons grands pour être dignes d’elle, et pour, à travers sa vie et sa gloire,
    Vous mieux comprendre Vous mieux AIMER
    Raoul Follereau

  27. Mais de quelle violence parle-t-on ? de la nôtre inexistante sinon une demande et la prière ou la violence qui est faite aux chrétiens en blasphémant Celui qui a donné sa vie pour TOUS ?
    Merci pour tous les rémoignages que je viens de lire, merci et grâce soit rendue au Seigneur !

  28. […]

  29. merci aux commentateurs qui font découvrir les articles de presse : le vilain FN, la violance et la peur, la police mobilisée, etc…sans le lire, j’avoue que j’aurai du mal à croire, sur un site qui se veut respectable, un article si malveillant
    il y a du chemin qui nous attend!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services