Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

L’excellent bilan pornographique de la région Ile-de-France

L’excellent bilan pornographique de la région Ile-de-France

De François Billot de Lochner, président de Liberté Politique, France Audace et Stop au porno, Constance Prazel, délégué général de Liberté Politique, et Vivien Marc, délégué général de Stop au porno :

Bravo à Valérie Pécresse et à toute son équipe ! Alors que s’achève leur mandat en Ile-de-France, Liberté Politique et Stop au porno tiennent à souligner leur admirable bilan en matière de promotion de la pornographie. Retour sur cet exploit accompli en si peu de temps.

Les Solidays, le Festival du porno

Le contribuable sera heureux de savoir qu’il a financé à hauteur de 800 000€ par an les Solidays. Ce festival de musique, qui récolte des fonds pour « la lutte contre le sida », est très fréquenté par la jeunesse francilienne. Sur les stands de ce festival engagé, on trouve des préservatifs – distribués par Durex, et des tracts pour aborder le sexe, « sans tabous ».

Le climax de la fête a été atteint en 2019 avec les expos « Happy Sex » et « Sex in the City ». Dans la première, on pouvait admirer des planches de dessins pornographiques sur lesquelles un « diplômé youporn » (référence à un site pornographique) insulte une jeune femme et reçoit une faveur sexuelle, et où un couple s’adonne à des pratiques sadomasochistes.

Dans la seconde exposition, déconseillée aux moins de 16 ans non-accompagnés (donc librement accessibles aux mineurs), le festivalier pouvait suivre un parcours de conseils sur la sexualité : initiation à la masturbation sous toutes formes, seul ou à plusieurs, invitation à l’utilisation de jouets sexuels, car il faut faire de son corps « une machine à plaisir » (sic), et autres conseils du même acabit, considérant que les « pistes pour l’exploration du plaisir et du désir sont infinies ».

Nous mettons ces éléments à la disposition du lecteur (attention images choquantes) ICI.

Nos félicitations à l’égard de Valérie Pécresse et de son équipe seraient certainement incomplètes si nous n’évoquions pas le CRIPS !

Le CRIPS, ou les « bonnes » pratiques sexuelles

La région Ile-de-France finance aux 2/3, et à hauteur de 3 millions d’euros par an le CRIPS (Centre régional d’information et de prévention du sida et pour la santé des jeunes), qui est un « acteur reconnu de la prévention et de la promotion de la santé » (sic). Dans son rapport d’activité 2019, qui contient d’ailleurs une belle photo de Valérie Pécresse, couverte d’éloges pour son « discours d’ouverture réaffirmant avec force son engagement », le CRIPS revendique plus de 100 000 bénéficiaires de ses actions. Parmi lesquels nous pouvons compter des lycéens, des apprentis, des collégiens… et des écoles primaires !

D’aucuns pourraient croire que nous ironisons sur les prouesses de notre région en matière de propagande sexuelle : leur intuition va surement être renforcée par ce qui suit.

Ces dernières années, le CRIPS a produit une série de documents pour former les jeunes à la sexualité. A défaut de tous les évoquer, parlons au moins du « Cocktail de plaisir », renommé « Milkshake de plaisir » en 2021, jeu de cartes, dont l’une des compétences mobilisées est la « pensée créative » (sic), qui consiste à imaginer la chronologie d’un rapport sexuel avec tous les détails que cela comprend. Les cartes de jeu, distribuées aux collégiens et lycéens, détaillent par le menu tous les gestes que l’on n’a pas besoin d’imaginer.

Le CRIPS tient également une chaîne Youtube intitulée « atelierprev ». Une vidéo dont le thème est l’orgasme, évoque les « personnes à vulve » et les « personnes à pénis » pour ne pas avoir à prononcer les mots « femme » ou « homme ». Et une autre vidéo, dédiée à l’intersexualité, annonce que les participants vont « beaucoup déconstruire l’hétérosexualité ». Un programme, sans idéologie aucune !  Au moins, le contribuable peut se réjouir de la bonne utilisation de ses deniers.

Enfin, et pour tous ceux qui sont plutôt auditifs, le CRIPS a produit une série de podcasts, sobrement intitulée « Sur du cul ». Le lecteur peut facilement en imaginer le contenu.

Nous mettons à nouveau ces éléments (sous forme de capture d’écran) à la disposition du lecteur ICI.

Notons que certains contenus ont été supprimés à l’approche des élections régionales. Ce que nous croyons évidemment fortuit, alors que seule une poignée de conservateurs ose encore contester le bienfait de ces contenus éducatifs !

Le contribuable francilien n’avait sûrement pas connaissance de tous ces éléments, et cela est bien regrettable : Valérie Pécresse et son équipe ne devraient pas rougir d’un si bon bilan ! La pornographie a de beaux jours devant elle.

Encore une fois, bravo à nos élus !

Partager cet article

6 commentaires

  1. Nous devons faire circuler cette page du SB à destination de nos relations qui votent encore pour ces LR pourris jusqu’à l’os, si vous en avez toujours autour de vous… Ils ne pourront pas dire qu’ils n’étaient pas au courant de cette volonté délibérée, assumée et même revendiquée de subvertir et débaucher notre jeunesse, voire plus. Ils faut qu’ils sachent à quoi servent leurs impôts.
    Si vous cliquez sur le lien qui vous amène sur les photos, faites-le après votre dîner sinon cela risque de vous couper l’appétit pour quelques temps. C’est réellement à dégueuler.

  2. Tout ça, ce n’est pas de la sexualité.
    La vraie sexualité est enseignée dans le catéchisme de l’église Catholique.

    Eh oui.

  3. pécresse a nommé son “mouvement” ou sa mouvance “libres” ce qui signifie “libre de tout engagement”, notamment et surtout vis a vis de militants qui cotisent pour lui permettre d’être investie, et a qui elle a fait un bras d’honneur en virant sa cuti sur la bioéthique, on s’étonnera ensuite que les lR perdent tout électorat, ils récoltent ce qu’il sèment , car les électeurs aussi sont libres de ne pas voter pour des girouettes.. la soumission a l’arbitraire a ses limites

  4. Que sont Sodome et Gomorrhe, deux villes qui à elles seules ont déclenché la colère de Dieu, à côté de ce pus lubrique du démon que celui-ci répand sur le monde entier et que l’homme demande et re demande sans cesse?
    Y penser donne le vertige!

  5. Le créateur de Titeuf est probablement possédé.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]