Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

L’Europride fait un bide. Et même en-dessous

Un témoin raconte :

"Je suis donc en visite à la Friche belle de mai, dans l'espace associatif qui s'appelle "Europride
Park". Ce que j'y vois est affligeant.

D'une part, à ce qu’on m’ont dit tous les exposants, l'événement fait un gros bide. A
l'Europride Park, les organisateurs avaient tablé sur 3000 à 8000 personnes par jour. Dans la
réalité on peine à atteindre la cinquantaine, peut-être la centaine de personnes
. Les exposants
sont installés dans des stands pas délimités, au milieu d'un chantier. Ils ont à l'origine loué un
espace de 5m carrés pour 500€, ce tarif de base étant progressif suivant la taille des stands.
Les exposants se plaignent qu’il n’y a aucune organisation et qu’ils n’ont pour référents que
quelques bénévoles qui n'ont aucune directive
. La big boss (S. Ketchian de la LGP) semble
complètement dépassée par les événements et au bord de la rupture. Il y a en fait de grosses
tensions avec d'autres associations
(le collectif IDEM) qui sont vexées de ne pas avoir pu
organiser les événements, et cherchent à le pourrir dans la presse et ailleurs. Ce seraient eux
qui auraient placardé des pancartes intitulées "Eurocrade" à l'entrée de la Friche. Belle
ambiance! Bref, certains exposants sont partis se sentant maltraités, surtout ceux qui vendent
des choses (de la bouffe par exemple) et qui ont engagé beaucoup de frais dans l'histoire. Ils
ont engagé un bras de fer avec la LGP pour se faire rembourser. A la plage, pas beaucoup plus
de monde, environ 25000 personnes depuis une semaine. Il faut se souvenir des chiffres
annoncés, qui oscillaient entre 300000 et un million de personnes (sans doute voulaient-ils
imiter LMPT, drôle). Les divers concerts sont quasiment tous annulés (on parle beaucoup de
celui de Sheila mais il y en a d'autres), tout comme les conférences qui n'attirent pas les
foules.

D'autre part, au niveau du contenu.. C'est pas compliqué, TOUT tourne autour du cul. Je
n'ai pas entendu ni vu quoique ce soit qui parle d'amour, c'est vraiment incroyable d'en arriver
à ce constat là. Je te donne quelques titres de conférences : "toi, tu aimes le jus?", "comment
jouirons nous dans 20 ans?", "fais gaffe à ton cul". Il y a bien une expo "culturelle", mais qui
est en fait un amas de gens à poil pris en photo. Sur les stands (AIDES, Sidaction, et autres
réjouissances), il n'y a que des capotes, parfois des godes, du lubrifiant. Il y aussi par exemple
de la doc sado-maso dégueulasse, qui décrit des pratiques très limites : saignées, brûlures à la
bougie, éléctrocution (!). Lorsque j'ai exprimé ma surprise à l'association qui proposait cette
brochure (une association financée à 100% par des subventions publiques), je me suis vu
répondre : "Ces pratiques existent, autant les encadrer!". AIDES distribue aussi du matériel
pour prendre de la coke de manière hygiénique
, et éviter de se transmettre le Sida en se faisant
passer des pailles. Tout est normal!! Et enfin, comble du comble, il y a un espace consacré à
l'"Euro lesbian pride", tenu par des vieilles féministes de 60 ans qui veulent refaire mai-68. Le
principe est simple : c'est couvert et clos par des tentes, et tu ne peux pas rentrer si tu n'es pas
une femme
. Et si par malheur, tu n'es pas lesbienne, alors tu es traitée comme de la merde
(dixit mes voisines ). Pour des personnes qui veulent l'égalité et lutter contre les
discriminations (pour reprendre le vocabulaire qu'ils assènent toute la journée), je trouve ca
vraiment spécial."

Partager cet article

17 commentaires

  1. “(…) il faudra s’éloigner grandement des côtes, parfois même jusqu’à 50 km, pour échapper à leur engloutissement au fond des mers, comme Marseille ainsi que la Côte d’Azur qui le seront à cause des péchés commis et des scandales sur les plages de ces régions en particulier.”
    On ne peut pas dire que nous n’aurons pas été prévenus…
    (source : http://vincent.detarle.perso.sfr.fr/catho/Louis_Marie_PEL.html)

  2. laissez les morts enterrer leurs morts car ils sont vraiment morts eux les suppôts de la culture de mort. C’est normal que cela fasse un bide qu’ont-ils à offrir?

  3. Mais il ne faut pas être étonné ! Dans le milieu gay tout tourne autour du cul. L’amour est totalement absent, non pas de l’Europride, mais du milieu gay dans son ensemble.
    D’ailleurs les quelques gays qui croient à l’amour et trainent dans ce milieu à sa recherche, ou qui clament qu’ils y croient encore, sont regardés comme des illuminés.
    La lutte pour le mariage gay ou pour la reconnaissance des gays ou pour la théorie du gender, n’a qu’un seul et unique but :
    Apporter de “la chair fraiche” (sic) ou “de la chair à baiser”(sic)
    Ceux qui vous disent autre chose sont des menteurs
    Plus d’infos : http://www.araigneedudesert.fr/

  4. Deux conclusions très simples:
    -on commence à bien cerner le “volume” (ou la “surface”) de ceux pour qui on a chamboulé la législation française
    -on ne s’improvise pas “bénévole” (penser que les “bénévoles de LMPT sont nés la veille de chaque manif. est naïf)
    À qui ont, de fait, bénéficié les subventions? Que les commerçants bernés n’hésitent pas à se retourner procédurièrement contre les organisateurs.

  5. A mourir de rire le plan de l’Europride. On y découvre le “bar rectum” installé sur le site. On se demande quelle boisson y est servie. Beurk http://www.leblogtvnews.com/article-europride-a-marseille-frequentation-faible-jusqu-ici-119069372.html

  6. Du 22 au 23 juin, était organisé le premier salon du mariage gay. Ce fut un véritable fiasco. En deux jours, la soixantaine d’exposants n’a pas eu plus de 150 visiteurs.
    Le 29 juin, la gaypride parisienne, toujours aussi vulgaire, ne fit pas non plus le plein. Mais pour une fois, Harlem Désir fit acte de franchise : « …Il faut toujours aller plus loin dans le combat contre l’égalité… »
    L’Europride de Marseille du 10 au 20 juillet, semble lui aussi attendre ses participants. Sheila et Boy George durent annuler leurs concerts.
    A se demander pourquoi le gouvernement actuel, s’échine à promouvoir coute que coute, avec l’argent du contribuable, ce genre de manifestations !

  7. Enfin, perso je me pose la question de savoir OU SONT PASSES LES SUBVENTIONS de l’UMP qui, grâce à Gaudin, Bien a donné 100 000 euros voté par la mairie de Marseille…. 100 000 EUROS pour une cinquantaine de personnes….. Joli vol…
    Au fait est-ce que l’association “flag” (association LGBT de la police nationale) était présente ? Histoire de savoir si cette association trempe aussi dans la “coke”, l’électrocution, et autres joyeusetés….

  8. Pour résumer, nos églises sont plus remplies que leurs manifestations subventionnées.

  9. La pédophilie existe comme pratique. Autant l’encadrer. Nan? J’ai dit une bêtise? Affligeant et scandaleux, tout ça…

  10. Cet article du 11 juillet
    http://www.laprovence.com/article/actualites/2442732/europride-a-marseille-une-saveur-inedite.html
    est à relire.
    Quelques tranches succulentes:
    “la désignation d’une ville française pour accueillir l’événement, sitôt le mariage pour tous adopté, est ressentie comme une consécration par les militants”
    “Cette Europride est la dernière avant les élections européennes (…) alors profitons-en pour envoyer un message politique fort”
    “ôté élus aussi, l’attente est grande puisque 260 000 € ont été alloués par la Ville, le Conseil régional et le Conseil général”
    “Marseille va être regardée”
    “L’Europride est une fenêtre de visibilité”
    “montrer notre mobilisation, notre capacité d’imagination et d’invention et notre appétit de mouvement et de changement”

  11. Les malheureux… Non seulement en dessous de la ceinture, mais “en dessous du bide”- presque une paraphrase de Saint Paul aux Romains (1)

  12. Espérons que les exposants en question boiront le bouillon de manière définitive, cela leur fera les pieds!

  13. Allez voir le site de “Têtu”, je J.O. des gays : c’est du cul, du cul et rien d’autre.
    Il est inouï que Hollande, Chef de l’Etat, se soit allié à ces gens là.
    C’est de l’autisme de sa part.

  14. Cela confirme que :
    – ils sont peu nombreux,
    – divisés
    – sectaires même entre eux, surtout les lesbiennes,
    – ils réduisent l’amour à la consommation charnelle, et encore : pervertie.
    Ce salon était, somme toute, une excellente chose !

  15. Merci St Michel Archange….continuez.

  16. Et c’est vous qui financez ce fiasco :
    https://twitter.com/zeropointu/status/357805647972155392

  17. Je pense (sans aucune certitude) que les manifestations gays attiraient également nombre de curieux hétéros. Mais les campagnes haineuses à l’égard des hétéros menées à l’occasion du mariage gag ont créé un fossé qui n’existait pas entre homos et hétéros. Aussi les hétéros ont-ils boudé les manifestations gays, qui firent un flop. Alors qu’il y avait, avant le mariage gag, une gamme de nuances dans les relations homos hétéros, depuis la véritable homophobie haineuse, plutôt rare, jusqu’à l’intérêt favorable, en passant par l’ironie, la tolérance, etc… le mariage gag a créé une cassure totale entre ceux qui le veulent et ceux qui le refusent. Et donc le milieu gay s’est trouvé isolé, replié sur lui-même, et réduit numériquement à pas grand chose.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services