Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

L’Europe n’a plus d’âme. L’européisme macronien va l’achever

Analyse d'Hilaire de Crémiers dans Politique Magazine :

Unknown-13"Le sommet européen du vendredi 29 juin qui s’est achevé sur un faux accord, n’a fait que révéler encore plus les antagonismes sous-jacents qui fragilisent désormais de manière continue l’Union européenne.

Angela Merkel ne peut plus parler avec autorité en Europe ; elle ne conduit même plus son gouvernement ; elle doit passer son temps à signer des compromis, tantôt avec son ministre de l’Intérieur, le bavarois Horst Seehofer, l’ex-homme fort de la CSU, tantôt avec le SPD, l’autre parti de la prétendue grande coalition. […] Le gouvernement de coalition ne durera peut-être pas et nul ne sait ce que sera l’Allemagne dans les semaines qui viennent et par qui elle sera gouvernée. L’équilibre du jour n’est dû paradoxalement qu’à l’AfD, chacun redoutant qu’en cas de nouvelles élections le parti nationaliste ne récolte encore davantage de voix ; la CSU bavaroise ne veut pas se voir supplanter dans son propre land et le SPD sait qu’il sera, cette fois-ci, rétamé. Comment dans de telles circonstances Angela Merkel pourrait-elle définir une politique européenne alors que les pays de l’Est, l’Italie maintenant, lui reprochent ouvertement la série des décisions qui, depuis 2015, a ouvert l’Europe aux vagues migratoires ? Dans l’impossibilité de jouer un rôle, elle a laissé agir Emmanuel Macron qui en a profité pour ramener les choses à lui. Dans sa déclaration finale, le président français s’est félicité d’avoir réussi à imposer un accord aux 27.

« Le repli national » ne l’a pas emporté, a-t-il dit, « c’est pour moi une vraie satisfaction et une victoire. L’Europe s’est décidée même si ça prend du temps ».

Inutile de signaler qu’à la sortie du rendez-vous européen force gens persiflaient une telle autosatisfaction. Les 27 n’avaient donné leur accord que parce que précisément rien de définitif n’avait été acté dans la longue nuit de prétendues et mensongères délibérations. Chacun veillait à son intérêt, pendant que Macron faisait la mouche du coche. L’Italien feignait de croire que l’Europe s’engagerait à le soulager ; les autres pensaient qu’ils pourraient renvoyer leurs migrants selon des procédures qui seraient enfin mises en œuvre. Un marché de dupes. Donald Tusk, le président du Conseil européen, convenait qu’il ne fallait pas se leurrer : « Il est bien trop tôt pour parler d’un succès ».

Qu’on en juge ! « Des centres contrôlés établis dans des États membres, sur une base volontaire (!) » serviront à faire le tri des migrants, en particulier ceux qui sont secourus en Méditerranée, entre les réfugiés qui peuvent prétendre à bénéficier du droit d’asile, et les migrants dits économiques ; l’UE s’engagerait à y mettre les moyens. Évidemment chacun pense que lesdits centres seront très bien installés chez les voisins à qui il se propose très clairementt d’adresser ses propres colonnes de migrants. En tout cas, ce qui est sûr, c’est qu’à l’issue du sommet aucun pays ne s’était déclaré « volontaire ». Il semble bien qu’à ce jour la situation soit la même ! Même Macron a dû l’avouer : « La France n’ouvrira pas de centres de ce type… ». Eh, oui !

L’Espagne et Malte n’ont pas l’intention non plus de donner trop de suite à des gestes d’apparente générosité. L’Aquarius et le Lifeline, ça suffit. Puisque toutes les mesures décidées au sommet, selon le communiqué final, « s’appliqueront sur la base du volontariat », la vérité toute nue est qu’à ce jour il n’y a aucun volontaire. Donc l’Italie de Salvini continuera sa même politique de refus absolu et de fermeture de ses ports.

Alors, tout le reste est littérature et constructions artificielles comme les aime Macron. Retour des refusés après triage : quand et comment ? Nul ne sait ! Les pays d’origine évidemment refuseront à leur tour, et, alors, qu’est-ce qu’on fait ? Répartition des bénéficiaires du droit d’asile selon « les principes de solidarité européenne »… Cette solidarité reste, elle-même, sans que ce soit trop spécifié, volontaire ; c’est pourquoi les pays de l’Europe de l’Est et du Nord ont souscrit sans difficulté, du moment que le mot « quotas » a disparu !

Victor Orban a déclaré que « la Hongrie restera un pays hongrois et ne deviendra jamais un pays de migrants ». Rien n’est plus clair et donc rien n’est plus ambigu que la solution macronienne. Angela Merkel ne pensait, quant à elle, qu’à traiter avec ses voisins, en particulier avec le chancelier autrichien, qui assure la présidence tournante de l’UE de juillet à décembre et qui prévient qu’il renverra tout migrant dans le pays qui l’aura enregistré ! L’Allemagne a du souci à se faire. Et le Brenner sera encore un lieu d’affrontements.

Ces tristes « bidouillages » ne renforceront pas l’idée européenne. Les élections de 2019 au parlement européen s’en ressentiront. La grande vision dont notre président se flatte et sur laquelle il a misé tout son avenir, se heurte au dur mur des réalités. Il n’a guère obtenu plus de succès sur sa vaste perspective d’une zone euro qui fonctionnerait à plein régime et qui permettrait une intégration économique et financière plus complète. Les Allemands ne veulent pas être prisonniers d’un système qui les placerait en banquiers et en financiers de dernier recours. Les Néerlandais ne souhaitent pas payer davantage. Bref, personne n’y croit vraiment. Macron est encore une fois de plus le seul à se déclarer « optimiste » et à parler encore de « feuille de route franco-allemande ».

Incorrigible esprit faux. « Le pire dérèglement de l’esprit, selon Bossuet, c’est d’imaginer les choses telles qu’on voudrait qu’elles soient et non telles qu’elles sont en effet. »

Message URGENT de Guillaume de Thieulloy

Cher ami lecteur
allons-nous manquer d’espérance ?
Vous et moi souhaitons de toutes nos forces que le mur de la culture de mort s’effondre.
Le Salon Beige participe à cette tâche selon ses capacités. Mais nous ne pouvons rien faire sans votre générosité.

S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

13 commentaires

  1. Leur Europe a-t-elle seulement eu une âme ?

  2. A propos de la photo, et malgré les démentis attendus survenus ces dernières heures, tapez “Juncker ivre” et voyez plusieurs vidéos à ce propos pour ces derniers mois.
    Ce n’est guère édifiant.

  3. Quant à attendre du secours de M. Junker…
    Il devra d’abord soigner sa “sciatique” (ou son alcoolisme) : il a ridiculisé l’U. E. au sommet de l’OTAN.

  4. Appelons les choses par leur nom .
    Sans cette élémentaire mesure, les Françaises et les Français -j ‘évoque ici les cas de ceux qui soit n’auraient pas encore compris ou de ceux qui refusent de voir la situation – ne pourront pas saisir toute l’ampleur de la terrifiante situation que nous vivons et qui ne fera que s’amplifier au fil du temps.
    Parler “vrai ” est la mesure essentielle et incontournable.
    c’est une nécessité absolue.
    “Mal nommer les choses ,c’est ajouter aux malheurs du monde ”
    Albert Camus.
    Alors , ce que nous endurons depuis 40 ans et que nous vivons au quotidien,est-ce :
    -Une immigration massive et incontrôlée ?
    -Un “grand remplacement “?
    “Un “génocide ” dissimulé ,savamment orchestré par des puissances maléfiques?
    A chacun de se faire son opinion.
    https://lesobservateurs.ch/2014/08/18/grand-genocide-les-temps/
    “Le véritable exil n’est pas d’être arraché de son pays,c’est d’y vivre et de ne plus rien trouver de ce qui le faisait aimer ”
    Edgar Quinet

  5. Seule la coopération librement consentie entre nations souveraines a encore du sens aujourd’hui.
    Car c’est cela qui a garanti la paix, la sécurité (frontières) et la liberté jusqu’à il y a quelques dizaines d’années.
    C’est cela qui a produit les grands projets (airbus, Ariane, …)
    C’est cela qui sauvegarde la fierté des peuples européens, leurs racines et assure leur subsistance physique et spirituelle.
    Le temps est venu de faire réapparaître de grands personnages et de grandes oeuvres nationales, en tant que pays d’Europe, sur nos billets de banque et nos courriers.

  6. Effectivement, une Europe qui renie ses racines chrétiennes n’a plus d’âme, ou plutôt l’a vendue au Diable !

  7. L’ile d’Elbe serait un sejour agreable pour les migrants; certes un debarquement à Juan-les-Pins est toujours possible…

  8. Lorsqu’il n’y a plus d’âme, c’est que le corps est mort !

  9. Junker est à l’image de l’UE : ivre.

  10. La pythie royaliste de Crémiers a parlé…

  11. Les jeunes européens gardent une certaine spiritualité mais du genre de l’Elysée de Macron ! Au Bataclan avant de mourir ils chantaient une ode à Satan. Au Wireless Festival de Londres de 2018, le rappeur Lil Uzi Vert a lui aussi entrainé ses fans à partager un message avec lui en leur disant qu’ils sont au début d’un ravissement et d’un départ vers l’enfer. « Si personne ne s’envole vers le ciel en ce moment, c’est que tous les enfoirés vont en enfer avec moi. »
    http://thesource.com/2018/07/12/lil-uzi-vert-tells-his-fan-to-go-to-hell-at-wireless-festival/

  12. les crimes contre l’humanité aujourd’hui c’est d’être nationaliste, croyant, hétérosexuel, pro-famille, anti-immigrationniste etc.

  13. “L’Europe n’a plus d’âme….
    L’européisme macronien va l’achever…”
    Le titan au visage d’ange…déchu…
    “C’est le Génie des Carpates
    C’est Néron, c’est Cléopâtre
    Napoléon, Khomeni
    Pauvres petits
    C’est le Bourreau de Bagdad
    Le Boucher de Stalingrad
    Pinochet, Mussolini
    Pauvres petits
    Mais des ogres, nous en sommes
    Vaniteux petits bonshommes
    Cupides, jaloux, soumis
    Pauvres petits
    En nous la guerre s’apprête
    L’ange fait face à la bête
    Qui gagnera la partie?
    Pauvres petits
    Le carton passe et repasse
    La chanson des guerres lasses
    Où toujours l’homme nourrit
    La Barbarie”
    L’ogre de barbarie – Michèle Bernard
    http://www.lezardes-et-murmures.com/2017/04/l-ogre-de-barbarie-michele-bernard.html

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services