Bannière Salon Beige

Partager cet article

Economie / Europe : politique

L’euro a particulièrement nui aux Français

L’euro a particulièrement nui aux Français

Selon le Centre de politique européenne, la France et l’Italie sont les pays qui ont le plus pâti de l’adoption de l’euro. Chaque Français aurait perdu 56.000 euros sur la période 1999-2017. Et les grands gagnants seraient l’Allemagne et les Pays-Bas.

Cette étude du CEP, intitulée «20 ans d’euro: perdants et gagnants, une enquête empirique», a imaginé une évolution du PIB pour chaque pays, dans l’hypothèse où l’euro n’aurait pas existé.

Selon le CEP, c’est bien l’Allemagne qui est le grand vainqueur de l’introduction de l’euro, avec 1893 milliards d’euros supplémentaires pour le PIB, sur la période 1999-2017, soit un gain de 23.116 euros par habitant. Les Néerlandais ont gagné presque autant (21.003 euros).

Si l’Espagne et la Belgique n’ont pas trop vu baisser leur PIB par habitant (-5031 et -6370 euros), les Portugais ont plus fortement souffert de la monnaie unique (-40.604 euros par personne). Et les deux pays les plus négativement affectés sont la France et l’Italie, qui ont perdu respectivement 3591 et 4325 milliards d’euros sur 20 ans, soit 55.996 euros par Français et 73.605 euros par Italien.

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

11 commentaires

  1. La sortie de l’euro envisagée par le FN à la présidentielle était donc la meilleure solution pour les Français qui se sont malheureusement laissés berner par la macronie mondialiste. Vont-ils enfin se réveiller ces Français qui sont à nouveau en train de se laisser avoir par le théatre macrono-LR antigilets jaune et grandéba bidon par télévision interposée (surtout BFM)? On a souvent envie de leur donner des coups de pied au cul à “mes chers compatriotes” !

  2. Confirmation de la sortie impérative de ce système

  3. Le Portugal, l’Italie et la France ! Les 3 pays qui ont le plus de racines catholiques … Ceci dit, tout le monde sait que ça n’a strictement rien à voir avec l’Euro. Il ne s’agit là que d’une simple coïncidence.

  4. La crise des gilets jaunes est le résultat de cette perte des français due à l’euro.

    On l’entend partout depuis le mois de novembre 2018 : les gens qui travaillent ne s’en sortent pas à cause de salaires insuffisants (35 h payées 35 h !), et du fiscalisme (empilement de taxes, impôts et cotisations dues au mille feuille administratif).

  5. Les pays anglo-saxons et du nord de l’Europe, protestants, s’essuient volontiers les pieds sur nos pays du sud catholiques… pourquoi nous laissons nous faire ?

    • Excellente question cher Irishman à laquelle je n’ai pas plus de réponse qu’à celle-ci: pourquoi la France sortie exsangue de la dernière guerre a-t-elle pu réaliser les “trente glorieuses”?

  6. Je ne suis pas persuadé que l’Euro explique seul la perte de pouvoir d’achat en France. La politique budgétaire débridée imposée par nos gouvernements depuis 40 ans, la fiscalité délirante et une protection sociale inflationniste ont accentué les prélèvements obligatoires alourdissant la compétitivité de nos entreprises et rognant tout autant notre croissance et notre pouvoir d’achat.
    Ce n’est pas un hasard si tous les pays appliquant ce type de politique se trouvent en queue de classement. Certes avant l’Euro ils pouvaient dévaluer leur monnaie pour redynamiser leur compétitivité et c’est cet outil régalien qui leur a été confisqué.

  7. A part cela, notre pouvoir d’achat ne cesse d’augmenter. Qu’ils disent….

    • Un jour j’ai entendu un politique qui, par définition, ne devait pas payer grand chose de sa poche et surtout pas le carburant pour son véhicule de fonction, déclarer que “l’essence est très bon marché”.
      Grrr

  8. Après nous avoir tant vanté l’euro comme quoi demain “on raserait gratis”…

    En réalité ils ont divisé par 10 notre pouvoir d’achat et très largement contribué à la chute de notre économie.
    Aujourd’hui nous avons les même prix que dans la période francs mais majorés et en euros.

    • Il ne fallait pas être grand clerc pour le voir, il suffisait de faire ses courses.

      Mais non, on nous jurait que l’euro n’y était pour rien.

      Bande de menteurs.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services