Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Laïcité à la française

Lettre ouverte au Président de la République

Un catholique perplexe devant la tournure des évènements nous fait part de cette lettre ouverte au premier des Français :

"Monsieur le Président de la République,

Le 2 mars dernier, lors du dîner du Comité Représentatif des Institutions Juives de France, vous avez prononcé une intervention au cours de laquelle vous avez déclaré que

"la question de la sécurité de la communauté juive […] concerne toute la République française […] Quand on s'en prend à un juif parce qu'il est juif, c'est toute la France qui doit se sentir solidaire […] Les antisémites, les islamophobes, les racistes n'ont rien à voir, rien à faire sur le territoire de la République française".

S’en prendre à qui que ce soit du fait de sa religion est une chose odieuse et inacceptable. L’actualité récente fait toutefois naître une crainte : interprétant vos propos de façon erronée et a contrario, certains Français, n’en ont-ils pas déduit que la haine à l’égard des autres religions, et de la religion catholique en particulier, est tolérée par les autorités françaises ? Les faits semblent confirmer cette inquiétude :

  • les propos tenus par le Saint Père sur la prévention du SIDA ont été relatés par la presse de manière particulièrement tronquée et tendancieuse. Sur cette question délicate, ses paroles mesurées ont été rapportées faussement, de façon à provoquer la haine et la colère. Des autorités publiques, tels le maire de Bordeaux, ancien Premier ministre, et la secrétaire d’état à la Famille ont immédiatement réagi, s’en prenant personnellement au Pape Benoît XVI, et par là à toute la communauté catholique. Loin de résulter d’une analyse complète et sereine d’un dossier difficile, ces interventions à chaud n’ont fait qu’alimenter une polémique qui semble inspirée par des motifs particulièrement suspects. Est-il conforme au principe de la séparation de l’Eglise et de l’Etat que des représentants de ce dernier participent au «lynchage»  le mot est du Cardinal Vingt Trois -  de l’homme respectable que vous avez si courtoisement accueilli il y a quelques mois sur le sol français ?
  • tout acte de malveillance commis contre un lieu de culte ou de sépulture non catholique donne immédiatement lieu, à très juste titre, à une condamnation énergique émanant des responsables politiques. C’est là chose normale. Mais est-il logique que les mêmes faits soient perçus comme bénins, ou comme des plaisanteries d’adolescents, ou soient tout simplement tus, si c’est la religion catholique qui en est victime ? Un tel procédé ne revient-il pas à nous désigner comme la victime naturelle des incendiaires ? Le récent incendie de l'église Saint-Joseph à Clermont-Ferrand n'est-il pas un exemple et la conséquence de l'actuel lynchage politico-médiatique ?
  • des manifestations sont organisées par des groupuscules hostiles à notre Eglise, devant nos lieux de culte, à l’heure où ils sont les plus fréquentés. Ces provocations (dimanche dernier à Notre-Dame de Paris, hier devant la Basilique de Fourvières à Lyon) qui troublent les fidèles venant exercer leur liberté de culte sont tolérées et protégées par les forces de l'ordre, qui les encouragent ainsi.

Notre histoire recèle, vous le savez, un fond de christianophobie, qui se réveille dangereusement. Pour que vos propos ne soient pas déformés, pour qu’ils ne soient pas retenus comme le signal d’une nouvelle persécution, puis-je vous demander, bien humblement et bien respectueusement, d’accorder aux catholiques de France la même protection que vous avez si justement et si généreusement consentie à nos frères juifs et musulmans, ainsi qu’à tous les autres hommes ?"

Le Salon Beige

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

12 commentaires

  1. Absolument d’accord

  2. Vous me faites rigoler. Vous savez… ce n’est pas par hasard que le Saint Père a énoncé quelques vérités bonnes à être entendues par le monde SANS LES DEVELOPPER davantage… Ce qui provoquait immédiatement une réaction outrée en partie légitime de la part des médias et politiques tout imprégnés de mensonge et de pensée unique qu’ils sont, qu’ils l’aient eux même générés ou qu’ils en soient les dociles et zélés propagateurs. Soyons un peu charitables la réaction des médias et de la plupart des politiques est assez normale…Donc : pourquoi Benoit XVI a t il dit cela ? parce que c’était la vérité. Mais pourquoi de cette façon, sans developpement surtout, sans argumenter, sans la manière, sans (apparemment) mettre la forme pour “bien communiquer”… ? Il a volontairement secoué le monde, ébranlé la pensée unique et surtout, forcé les chrétiens tous frileux qu’ils sont, fidèles et évêques compris à aller au front, à dire leur foi, à resserrer les rangs, à aller au martyr… et obliger le monde, les médias et les politiques à chercher la vérité. Alors, comme dit un de mes amis, ne faisons pas les vierges effarouchées… travaillons à dire le réel, les faits scientifiques, la vérité et surtout annonçons la bonne nouvelle car tout est là. Je vous embrasse tous. A bientôt.
    [La réponse du Pape est argumentée, mais il faut la lire en intégralité. MJ]

  3. Un grand bravo et merci à toute l’équipe du Salon Beige pour cette lettre remarquablement écrite.
    Verra-t-on des réactions indignées au plus haut niveau de l’Etat au sujet de l’incendie de l’église Saint Joseph de Clermont-Ferrand? Ou verra-t-on encore une fois de plus se reproduire le silence antichrétien politique et médiatique??

  4. Félicitations à l’auteur de cette lettre.

  5. Il faut soutenir et approuver cette lettre

  6. très belle lettre…
    et je pense daquin que même si cela était intensionnelle venant du Saint Père (mais je suis sur que non)
    et bien cela m’a permis d’ouvrir les yeux
    c’est pour cela que je peux dire, me voici !!

  7. BRAVO ET MILLE MERCIS

  8. BRAVO et merci pour cette initiative ;
    nous ne pouvons qu’approuver et confirmer vos propos.

  9. Bravo!Au cas ou le destinataire repondrait j’espere que vous la mettrez en ligne.
    Merci et encore bravo!

  10. un catholique perplexe ? héhéhé !

  11. Je me joins à l’espoir que l’on prie l’auteur de cette excellente lettre de communiquer au Salon Beige et à ses lecteurs la réponse du Président de la République, si elle vient un jour.

  12. Comme “assez, c’est assez”, moi aussi je suis allée écrire sur les forums de “Golias”…… Pas sûre que mon post soit publié. Donc, le voilà :
    “Bravo, Monsieur Christian Terras : belle opération gratos de relations
    presse. On n’a vu et lu que vous partout. Que les âmes les plus simples
    se demandent pourquoi ? Je suis désolée de vous dire, en tant que
    journaliste catholique, que vous ne représentez pas à vous tout seul
    tous les catholiques français. Et que je refuse de me laisser assimiler
    à votre personne. Cela dit, on vous a aussi manipulé, et c’est ce qui me
    réjouit, vous avez servi la cause du “Canard Enchaîné” et celles de
    quelques chaînes télé peuplées de laïcard virulents et convaincus ; Ne
    venez surtout pas nous dire que vous êtes catholique. Quand on casse du
    catho on est tout sauf catho. Alors, oui, on vous a vu et re-vu et
    trop-vu mais cela a permis à certains d’entre nous qui apportaient
    encore quelques crédits à vos flèches empoisonnées (allez donc réviser
    le songe de don Bosco, si toutefois vous le connaissez bien sûr, car
    “c’est pas vendable, coco”) de savoir qui vous êtes et à quoi vous
    pouvez appartenir pour que les medias vous fassent un tel tapis rouge
    (ah ! le temple, quelle tentation, n’est-ce pas ?). Et si c’était un
    tapis volant. Attention, ne vous penchez pas trop, plus dure sera la chute !”

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services