Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / Communisme

Lettre d’un évêque aux dirigeants de la République socialiste du Vietnam

Mgr Michel Hoang Duc Oanh, évêque du diocèse de Kontum, a écrit aux autorités vietnamiennes une lettre dont voici un extrait :

"Le 3 avril 2012, l’évêché de Kontum a reçu la lettre N° 269 UBND NC, envoyée par le district Dak Ha. Il y est spécifié le refus d’autoriser la célébration de Pâques à Turia Yôp, dans la commune de Dak Hring, district de Dak Ha, province de Kontum. C’est là que, le 23 février 2012, après avoir célébré les obsèques d’une dame récemment décédée, le P. Nguyên Quang Hoa a été agressé et grièvement blessé.

Nous prions les autorités de Kontum de bien vouloir faire parvenir aux plus hauts dirigeants du pays, à travers cette lettre ouverte, les aspirations de plusieurs milliers de croyants habitant cette région, qui ne bénéficient pas du droit à la liberté religieuse depuis des dizaines d’années (1972-2012). Ce rapport adressé aux plus hauts dirigeants du pays ne vise pas à obtenir d’eux une grâce ou une aide, mais seulement à accomplir mon devoir qui est de rendre compte.

La liberté religieuse est un droit fondamental et sacré. La liberté religieuse n’est pas une faveur que l’on accorde, mais un droit fondamental et sacré. Dans des rencontres, par des échanges et le dialogue, nous avons successivement été en contact les instances du hameau, de la commune, du district et de la province. Nous avons suivi ensuite le chemin inverse. Aujourd’hui, nous nous adressons autorités centrales afin d’accomplir pleinement notre devoir. […]

Pendant plus de trente ans (1972-2004), nos frères chrétiens de Ha Mông ont subi « la politique des trois refus », à savoir pas de prêtre, pas d’église, pas de sacrement ! Une politique qui a duré jusqu’à 2004, date à laquelle, après des années de lutte et de dialogue, nous avons eu la permission de construire la première église, une église minuscule de 5 m sur 10 m, située à Kon Trang Hong Hloi. Le jour de l’inauguration, 95 % des fidèles n’ont pu rentrer et ont été obligés de se tenir à l’extérieur sur un terrain appartenant à l’Etat. Les autorités n’avaient, en effet, accordé aux catholiques qu’une bande de terrain d’une largeur de 10 m entourant l’église. « La liberté religieuse nous est ainsi mesurée ! » « Tout pour l’intérêt de la population » « Tout pour l’intérêt du peuple ! »

[…]  Vous-même avez appris cette vérité, que vous nous avez ensuite enseignée : « L’oppression engendre la lutte » ou encore : « Se battre, voilà le vrai bonheur ! » C’est aussi simple que cela ! Accusera-t-on un ver du crime d’opposition à celui qui l’écrase ! Que l’on ne traite pas de réactionnaire ou d’opposant celui qui accomplit sa mission ! Que l’on ne l’accuse pas de tentative de renversement du pouvoir ou de crime d’« évolution pacifique ». Cela est trop injuste ! […]"

Partager cet article

3 commentaires

  1. Cela me rappelle une émission de télévision un soir de 1975 juste après la victoire du Nord-Vietnam communiste sur le Sud, lâché (après avoir été si mal aidé) par les USA.
    Dans cette émission étaient confrontés, d’une part : Soljenitsyne (le survivant du goulag) qui affirmait une amplification de l’oppression communiste dans le Vietnam “libéré”, et d’autre part : Jean Daniel horrifié à l’Idée que l’on puisse prétendre que le rêve de la gauche, enfin réalisé, puisse tourner au cauchemar…
    J’espère que le Nouvel-Obs. pour aider laver les errances de son fondateur, se fera un point d’honneur à publier la lettre de ce courageux évêque!

  2. Ces pays affichent la liberté religieuse dans leurs constitution (article 70 pour le Vietnam)et y croient ceux qui préfèrent fermer les yeux sur les méfaits du communisme.

  3. On est saisi du plus grand respect envers cet évêque, comme on l’est envers tous les catholiques de ce beau pays, à qui des autorités corrompues “mesurent” la liberté religieuse comme le dit si bien l’évêque.
    Non seulement il conviendrait en effet que le NouvelObs publie cette lettre, mais aussi que nos autorités politiques, si promptes à aider les musulmans dans notre pays et ailleurs, se souviennent un peu de l’attachement des populations vietnamiennes à la France et à la religion catholique dont elles en ont hérité.
    Ces populations sont complètement délaissées par le monde occidental qui ne voit ou ne veut voir que la surface des choses, alors qu’elles ont le plus grand besoin d’un soutien moral. Enfin, prenons exemple sur ces catholiques véritables et plus courageux que nous.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services