Lettre des ordinaires de Terre Sainte au Pape

Lettre des Ordinaires catholiques de
Terre Sainte au
Saint-Père
.

"Saint Père,

Les Ordinaires catholiques de Terre Sainte s’inclinent devant la
décision de renoncer au ministère d’Evêque de Rome, successeur de
l’apôtre Saint Pierre, que Vous avez prise en vous abandonnant à la
volonté de Dieu et en toute liberté. Nous vous assurons de notre prière
et de notre soutien dans cette démarche.

La nouvelle de votre renoncement a parcouru la Terre Sainte en un
éclair, suscitant d’abord incrédulité et étonnement,  pour saluer
ensuite un acte de courage et de foi
. A genoux comme Jésus à Gethsémani,
nous redisons avec Lui : Père, non pas ma volonté, mais la tienne.

Saint Père,

Les Ordinaires catholiques de Terre Sainte veulent exprimer la
reconnaissance de tous les habitants d’Israël, de Palestine, de Jordanie
et de Chypre, avec tous les croyants qui y vivent, juifs, chrétiens,
musulmans, druzes. Tous les chrétiens, qu’ils soient catholiques,
orthodoxes, anglicans ou protestants, et surtout les fidèles de nos
diocèses et éparchies vous portent dans leur cœur.

Nous vous sommes reconnaissants d’avoir visité à deux reprises – en
mai 2009 et en juin 2010 – les pays qui dessinent géographiquement la
Terre Sainte et d’y avoir rencontré les croyants des religions
monothéistes en les invitant instamment à vivre dans l’amour les uns pour les autres, et en harmonie les uns avec les autres.
Vous nous avez tous invités à ne pas avoir peur de cheminer, dans la
liberté et la vérité, sur les sentiers âpres et de traverser la porte
étroite qui conduit à une culture de paix, qui se bâtit sur des gestes
réels de pardon réciproque et de réconciliation des cœurs.

Avec nos fidèles, nous vous sommes pleins de gratitude pour nous avoir encouragés au Cénacle à être des chandelles allumées qui illuminent les lieux saints chrétiens par la foi et la ferveur et pour nous avoir fortement invités à être un pont de dialogue et de coopération constructive surtout quand nos pas butent contre des murs et quand les horizons grand ouverts sont fermés par la hauteur de ces mêmes murs.

Saint Père,

Il nous sera difficile d’oublier votre foi authentique, votre ‘sentire cum Ecclesia’,
votre sens du devoir bien accompli dans la fidélité et le dévouement,
votre exemple d’honnêteté intellectuelle et votre grande simplicité et
profonde humilité.

Nous, avec les Représentants Pontificaux, vous demandons de bien
vouloir continuer à prier pour la Terre Sainte et à bénir tous ses
habitants. Et de notre part, soyez sûr que nous bénirons toujours le
Seigneur du don de vous avoir eu comme Pasteur suprême de l’Eglise
catholique."

Laisser un commentaire