L’étroite connexion entre le bien, le vrai et le beau

Benoît XVI a écrit à Mgr. Gianfranco Ravasi (photo), Président du Conseil pontifical pour la culture, à l'occasion de la session publique annuelle des Académies pontificales, organisée cette année par l'Académie des beaux arts du Panthéon autour de l'universalité de la beauté.

R "La nécessité de relancer un dialogue entre esthétique et éthique, entre beauté, vérité et bonté se dégage du débat culturel et artistique mais aussi du quotidien. A plusieurs niveaux se manifeste une scission dramatique, et jusqu'à un choc entre une recherche du beau réduite à la forme extérieure, entre une apparence à atteindre à tout prix et la dimension du vrai et du bon développée pour accomplir un but réel".

"Une recherche du beau qui serait étrangère ou contraire à celle de la vérité et de la bonté deviendrait comme souvent un simple esthétisme. Pire, ce serait pour les plus jeunes une voie vers l'éphémère, banale et superficielle, un fuite vers des paradis artificiels qui offusquent ou masquent un vide et une inconsistance intérieure […] [Il est nécessaire] d'élargir les horizons de la raison…pour dégager l'étroite connexion entre quête de la beauté, quête de la vérité et de la bonté. Si cela vaut pour tous elle l'est encore plus pour le croyant, pour le disciple du Christ appelé à témoigner de la beauté et de la vérité de la foi. […] Notre témoignage doit donc se nourrir de cette beauté…ce qui implique de savoir communiquer par images et symboles…de manière à toucher efficacement nos contemporains".

Michel Janva

Laisser un commentaire