Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Nouveaux médias

L’Etat veut mettre le grappin sur internet

Le Forum des droits sur l’Internet (FDI) déplore le projet de décret portant création d’une "Commission nationale de déontologie des services de communication au public en ligne", dont l’objectif initial – la protection de l’enfance – tend à être largement dépassé. La Commission devait initialement effectuer "une classification des contenus et des services multimédias mobiles (…) selon des critères partagés avec ce qui se fait déjà pour les jeux vidéo, le cinéma ou la télévision" et proposait la création de pictogrammes ("tous publics", "déconseillé aux moins de 12 ans", etc.). Or, le projet de décret concerne aussi bien "les opérateurs de communications électroniques, fixes ou mobiles" que les fournisseurs d’accès à l’Internet et les hébergeurs de sites Web.

L’Association pour la promotion et la recherche en informatique libre (April) craint que la Commission n’émette des avis relatifs à la presse en ligne ou à la prévention des atteintes au droit d’auteur :

"Fournisseur d’accès à qui l’on demande de procéder à la suspension du contrat d’abonnement d’un internaute qui ne respecte pas certaines recommandations destinées à protéger la propriété intellectuelle, hébergeur qui devra procéder à la suppression de certains contenus choquants publiés sur des blogs, etc. […] La protection de l’enfance est instrumentalisée pour servir des intérêts catégoriels et politiques".

Le décret est aujourd’hui entre les mains de l’Elysée, de Matignon et du ministère de l’industrie et non plus dans celles du ministère de la famille, alors même qu’il visait la protection des mineurs. Jean Pierre Quignaud, de l’Union nationale des associations familiales, dénonce une "dérive" en matière de régulation de l’Internet.

Dans le rapport remis au ministre de la culture, "La presse au défi du numérique", Marc Tessier propose de "mettre en place un encadrement juridique" des sites d’information sous la forme d’un "label ‘information en ligne’" indiquant le respect de "règles précises de déontologie et de contenu". Pour l’association IRIS, le projet de la Commission de déontologie vise à "réglementer et contraindre l’expression publique (…) en échappant (…) aux règles de la démocratie et de l’État de droit".

Comme pour l’interdiction prochaine de l’école à la maison, c’est le critère de la protection de l’enfance qui sert de prétexte à l’instauration d’un Etat totalitaire.

Michel Janva

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

4 commentaires

  1. Le Salon beige n’a qu’à bien se tenir !
    Actuellement, comme on sait le nombre de personnes malintentionnées, qui veut durer sur la toile doit se préparer une solution de repli… e.g. aux Etats-Unis !

  2. Et voilà ! La dictature d’une démocratie mal comprise s’étend encore. L’état s’insinue dans tous les domaines de la vie des citoyens, pour les “protéger”. Relisons 1984 d’Orwell et Globalia de Ruffin. Nous y verrons les dégats d’une démocratie qui se conçoit comme une idéologie. Il faut rompre avec ce système totalitaire. L’élection présidentielle qui s’annonce nous offre un moyen de montrer que nous sommes de plus en plus nombreux à refuser les partis du système, il faut voter en bloc pour celui qui a toujours été marginalisé par la dictature de la bien pensance. Rompre avec cette dictature est le préalable indispensable à toute politique de remise sur pied du pays !

  3. Le net est loin d’être maîtrisable par quiquonque, et la presse encore moins…
    Par contre le web est tout plein de contenus mauvais pour les enfants, et de traffics plus ou moins sains en surnombre…
    Je pense notament aux pages d’accueil des FAI, portail (orienté et commercial) de celui qui ne sait pas changer sa page d’accueil …

  4. le web est parfaitement maîtrisé en Chine communiste.La France accuse là simplement un léger retard de planning qui ne devrait pas durer.
    à Michel Janva,
    Iris s’affiche régulièrement avec la Cimade et la LDH. Leurs motivations nécessitent peut-être d’être distinguées des vôtres, non ? quand bien même il arrive que le diable porte pierre.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services