Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

L’Etat veut faire du profit en privatisant les contrôles radars mobiles

ImgTW_1Ce n'est pas un poisson d'avril mais une mesure réellement envisagée par l'Etat pour ponctionner davantage la France bien élevée, celle qui ne saccage pas le mobilier urbain ou les vitrines des commerçants :

"Le gouvernement va confier des voitures banalisées équipées de radars embarqués à des sociétés privées pour multiplier les contrôles de vitesse sur les routes. Une annonce polémique.

Privatisation, ou externalisation ? Le poids des mots, le choc des polémiques. Hier matin, plusieurs médias annonçaient que le gouvernement avait décidé de privatiser les contrôles de vitesse via des radars embarqués dans des voitures banalisées. Une annonce qui a provoqué immédiatement une levée de boucliers du côté des associations d'automobilistes (lire ci-dessous). Dans l'après-midi, le délégué interministériel à la sécurité routière, Emmanuel Barbe, est intervenu pour préciser qu'il s'agissait d'externaliser le pilotage des voitures équipées de radars embarqués, et non privatiser les contrôles."

Les réactions ne se sont pas faites attendre :

"Alors que l'on croyait la proposition à l'abandon, l'État est discrètement en train de finaliser la mise en application du système. Le recours à des sociétés privées pour la verbalisation par radar embarqué est inacceptable ! Mobilisez-vous sur : http://www.souriezvousetesflashes.com/ " [40 Millions de Consommateurs, pétition en ligne ici]





























Réaction de Pierre Chasseray, délégué général de 40 millions de consommateurs :

"Après le scandale des concessions autoroutières au privé, on renouvelle la même erreur avec les radars embarqués. C'est un scandale, c'est la preuve par A + B qu'on veut juste faire du profit. J'ai bien entendu que les sociétés privées ne seraient pas intéressées au nombre de flashs. Mais pour gagner un appel d'offres, lorsque les concessions seront renouvelées, elles devront présenter un bilan. Et donc faire le plus de flashs possibles. Car l'efficacité d'un radar se mesure en termes d'argent.

Ils n'ont pas le droit de prendre les chiffres de la mortalité routière et de leur faire dire n'importe quoi. Depuis deux ans, on augmente le nombre de radars, on ajoute des radars embarqués, et pourtant les morts sont repartis à la hausse. Comment font les Danois qui n'ont aucun radar, et qui roulent plus vite que nous, tout en ayant moins de morts ? Comment font les Anglais qui en ont supprimé 60 % et sont les meilleurs en sécurité routière ?

Quand on a besoin de correcteurs au baccalauréat, on embauche des profs, non ? Et bien quand on a besoin de flics, on embauche des flics. S'il manque des renforts pour la sécurité, on recrute, on n'externalise pas les missions régaliennes. Je note par ailleurs que les radars embarqués n'ont même pas d'effet préventif, vu que lorsque vous êtes flashés en excès de vitesse, vous pouvez continuer de rouler sans rien remarquer, et vous recevez votre P.V. trois semaines après par la poste"

Alors que 83% des Français y seraient opposés, il y a peu de réactions politiques à part celle du FN :

"L’annonce de la privatisation dès janvier prochain des contrôles sur radars mobiles est un scandale qui marque un nouveau recule intolérable de l’État et amorce une privatisation très inquiétante de la sécurité publique (…) Aujourd’hui les radars embarqués et demain quoi ? (…) En réalité, il n’y a aucune limite à cette logique de privatisation des services publics voulue par l’Union européenne.

En outre, le gouvernement n’a même pas la pudeur de cacher ses objectifs de « rentabilité » et confirme par là qu’il ne voit les automobilistes français que comme des vaches à lait pour remplir les caisses de l’Etat (…)

Le Front National demande le retrait immédiat de cette mesure scandaleuse. Seules les forces de l’ordre doivent être habilitées à effectuer des contrôles radars sur les routes de France. Il rappelle enfin que la sécurisation des routes ne passe pas par la chasse frénétique aux automobilistes mais par l’amélioration des infrastructures routières et des normes de sécurité dans les véhicules."

Partager cet article

19 commentaires

  1. Un gouvernement qui prône :
    – L’assassinat des bébés (pudiquement baptisé ivg)
    – L’assassinat des handicapés
    – L’assassinat des malades (pudiquement baptisé euthanasie)
    – L’assassinat des personnes âgées (pudiquement baptisé droit à mourir dans la… Dignité !! (sic))
    – L’assistance au suicide
    Un gouvernement qui participe :
    – Au génocide des chrétiens d’orient
    – A des guerres meurtrières en Afrique
    Un gouvernement qui soutient :
    – Les dictatures sanguinaires
    – Les idéologies meurtrières
    Un gouvernement qui protège :
    – Des pédophiles
    – Des assassins d’enfants
    Ce même gouvernement veut vous faire croire que le nombre de morts sur les routes serait un problème pour lui !
    QUI ??? Est suffisamment stupide pour croire cela ???

  2. Le grand retour des fermiers généraux. Ça sent le sapin pour la légitimité républicaine !

  3. La contradiction du FN !
    D’un côté on dit “il n’y a aucune limite à cette logique de privatisation des services publics voulue par l’Union européenne.”
    C’est donc bien l’U.E. qui décide. Et non la France.
    Pour que la France retrouve sa souveraineté que faire ? Quitter l’U.E. pour créer une Europe confédérale et non fédérale.
    Que préconise le FN ? Ne pas quitter l’U.E s’il est élu. Le FN, dans son propre illogisme, ne manipule-t-il pas les Français ? L’attitude d’un type comme Asselineau est bien plus franche : si l’UPR est élu, la première chose qui sera faite sera de quitter cette Union qui n’a apporté jusqu’à maintenant que la pauvreté, l’absence de frontières, le chômage et des déficits abyssales.

  4. S’agirait-il d’une police privée ????
    Banalisée ?
    Aujourd’hui spécialisée en surveillance ?
    Et demain?
    Diplôme?
    Formation ?

  5. On ne va pas abandonner une entreprise profitable, il n’ y en a pas tellement…

  6. Est-ce que les société privatisée ont des capitaux Qataris, Arabes ou turcs ???

  7. Racket d’Etat …. Punto final !

  8. Elles vont être sympas nos prochaines vacances sur la route ? L’Etat a besoin de nous pour financer toutes ses Khomrys…

  9. La sécurité routière est-elle – honnêtement – un souci majeure des gouvernements successifs ?
    Personnellement ,j’en doute un tant soit peu .
    La preuve ?
    Explication :
    il existe :
    1/ une police de l’air et des frontières
    2/ une brigade des jeux
    3 /un service je suppose chargé de la lutte contre le proxénétisme.
    4/ La DCRI
    5/ La BAC
    etc ,etc
    Existe-t-il une “police de la route ” ?
    Et bien non.
    Sauf preuve du contraire , je ne connais pas de police “spécifique ”
    chargée de la police de la route.
    En revanche ,il existe un certain nombre de femmes et d’hommes “pris dans les effectifs ” de la:
    -Gendarmerie
    -Police Nationale
    -CRS
    Nuance.
    Vu le nombre de victimes , ce serait logique et bien naturel ,qu’il existe “une police de la route “spécialement chargée de la sécurité routière ,et non pas des effectifs “pompés ” dans les 3 forces de l’ordre .
    Une police de la route ,dotée de 100 à 200 voitures qui sillonnerait le territoire national 24h/24, 365 jours / 365
    serait d’une efficacité redoutable.
    De plus , on pourrait donner des consignes précises aux chefs de bord.
    Exemple : le conducteur qui dépasse la vitesse autorisée de 5 à 10ou 12 Km/h ,vous laissez passer.
    En revanche, le conducteur qui brule les feux rouges, qui slalome entre les files ,qui coupe sous vos yeux 2 ou 3 files pour prendre la bretelle de sortie ,etc ,etc AUCUNE PITIE .
    A titre d’exemple il existe aux USA une police bien particulière chargée exclusivement de la police de la route.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Police_d%27%C3%89tat_aux_%C3%89tats-Unis

  10. Parmi les missions non régaliennes mais hélas trop largement assurées par des fonctionnaires d’état: l’instruction des jeunes générations. Là, pour le coup, des non-fonctionnaires sont aussi légitimes et semble-t-il plus efficaces.
    Du coût actuel de l’instruction en France, déduire le coût d’un corps d’inspection; le reste est à répartir en subvention aux enfants, dont les familles assureront l’affectation de leur choix (public -on saura donc ce que coûte l’instruction d’un enfant-, privé -les familles qui font ce choix ne seront donc plus soumises à la double peine, payer par leurs impôts pour les enfants scolarisés dans des établissements public + payer les frais de scolarisation de leurs propres enfants dans un établissement privé).

  11. Ce qui me dérange, c’est le fait que ce ne seront pas nos “amis” les policiers qui nous flasheront… c’est pourtant leur rôle !
    Si le FN se scandalise, c’est uniquement pour se mousser auprès d’une de leur clientèles électorales : les français égoïstes et gueulards au volant, qui croient que la route est faite uniquement pour eux, qui tiennent leur volant comme d’autres tiennent ce que je pense, en jouant à qui ira le plus vite comme les gamins qui jouaient à qui pisse le plus loin !
    Quitte à en choquer parmi vous, et d’avance je les prie de m’en excuser, mais je suis pour la répression policière sur les routes, et même une répression féroce. J’ai déjà perdu deux êtres très chers à cause du comportement irresponsable et criminel des chauffards de la route, alors pas de pitié !
    Quand la vitesse diminue, le nombre de morts diminue également ! Alors soyons civiques !

  12. J’ai toujours trouvé que le principe d’un radar embarqué dans une voiture en mouvement est contraire à tout principe expérimental et donc injuste. Le radar doit être NEUTRE et ne pas modifier notre façon de conduire.
    Un véhicule qui, par exemple, arrive derrière avec un gyrophare, ou roule trop vite, ou se colle derrière en faisant des appels de phare, ou accélère insidieusement pendant qu’on le double, peut modifier nos réactions et donc fausser le contrôle. Le même véhicule peut donc à la fois réaliser le contrôle et pousser à la faute.
    Alors, si en plus ces véhicules ne sont plus conduits par des gendarmes ou policiers assermentés mais par n’importe qui, c’est la porte ouverte à n’importe quelle dérive, du genre : concours officieux de l’employé qui pousse le plus d’automobilistes à la faute.

  13. Là franchement, il faut aller brûler l’Elysée pas moins.

  14. La prochaine étape, ce sera la création de milices politiques de la pensée.

  15. @DUPORT
    Tout à fait d’accord, les pleurnicheries sur “les morts par accidents de la route”, ne sont qu’un prétexte gouvernemental pour instaurer une pression fiscale supplémentaire!

  16. SDF morts en 2015 faute d’abris= 7000…

  17. Irishman
    Pour éviter les fâcheries
    Je vous propose la charrette tirée par un âne, car même à cheval on peut se tuer ou être tué.
    Quant aux missions de la police et de la gendarmerie, j’aimerai les voir plus efficaces contre les migrants à Calais ou contre les voleurs et criminels de tous poils. Pas sur les route où ils ne sont que pompes à frics et racketteurs et contre la LMPT où ils gazent, molestent, enquiquinent les enfants, les femmes, les vieillards, les braves gens.
    Va pas faire bon être flic dans un futur proche.
    Ils sont dans le collimateur.

  18. Ces contrôleurs seront en civil et non armés: leurs sécurité et intégrité physique vont être difficiles à assurer…s’ils sont repérés par certains…

  19. C’est la sacralisation du rackett.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services