Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

L’Etat français fait preuve d’une dérive totalitaire caractérisée

Communiqué du collectif qui organise la Marche annuelle pour la vie à Paris :

I "Le Collectif « En Marche pour la vie ! » proteste vigoureusement contre la révocation de Philippe Isnard, professeur d’histoire à Manosque.

En janvier dernier, le Collectif « En Marche pour la vie » a réuni plus de 40000 personnes pour réclamer des lois en faveur de la vie prouvant ainsi, si cela était nécessaire, l’actualité du débat sur l’avortement. De plus, en mars dernier, les professionnels de la santé s’inquiétaient de la constante augmentation de la pratique de l’avortement chez les mineures et les jeunes femmes de 18 à 25 ans.

Il était donc tout à fait légitime que Philippe Isnard, professeur d’histoire et d’éducation civique, choisisse ce thème pour son cours d’éducation civique, juridique et social. Il était également tout à fait légitime que Philippe Isnard, pour ce débat comme pour tous les autres, présente les points de vue des parties en présence. Que penserait-on en effet d’un débat sur les OGM qui ne présenterait que le point de vue des partisans des OGM ? Ou d’un débat sur l’énergie nucléaire sans présenter les thèses de ceux qui s’y opposent ? L’argument selon lequel, il existerait une loi et qu’on ne pourrait pas la contester est tout simplement un déni de démocratie.

Il est donc inacceptable que Philippe Isnard soit révoqué pour avoir organisé un vrai débat où ont été exposés les arguments des pro-vie mais aussi ceux des partisans de l’avortement. Il y a là plus qu’un délit d’opinion parce qu’en somme Philippe Isnard n’a fait qu’exercer correctement son métier en initiant ses élèves aux grands débats de société. Ceci prouve qu’en matière de droit à la vie, l’Etat français fait preuve d’une dérive totalitaire caractérisée que le « Collectif En Marche pour la vie » continuera de dénoncer."

Partager cet article

8 commentaires

  1. “Déni de démocratie” ou acte de la “VRAIE REPUBLIQUE ” et mise en oeuvre du ” pacte républicain ” dont tout catholique français, voulant obéir aux points non négociables de l’enseignement de l’Eglise est “ontologiquement” exclu ?
    Nous attendons avec impatience le communiqué de la CEF, pour nous éclairer sur ce point non négociable de la DSE !

  2. Il existe pas mal d’idées pour venir en aide au professeur Isnard :
    – Envoyer des lettres aux autorités compétentes exprimant la solidarité des catholiques avec le professeur Isnard.
    – Demander aux enseignants catholiques d’organiser partout des débats sur l’IVG, de diffuser le film “need to argue” et exprimer leur soutien à leur collègue révoqué
    – Organiser devant chaque rectorat partout en France des manifestations de soutien au professeur Isnard avec pétitions distribuées au public (faire les manifestations en fin de semaine)
    – Téléphoner aux rectorats pour exprimer notre dégoût et notre colère quant à ce genre de choses déplaisantes.

  3. Force et honneur

  4. Une pétition, ici :
    http://petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2010N4853
    Ceci étant : marre et remarre des pétitions, ça va finir par exploser !

  5. Un minuscule entrefilet, dans “La Crox” de ce lundi 4 avril, en page 11, sans citer le nom de Ph. Isnard :
    ——————
    Un professeur révoqué pour faute lourde après avoir montré une vidéo anti-avortement.
    cet enseignant d’un lycée de Manosque (alpes-de-HauteProvence) a, selon les parents d’élèves, projeté « en empêchant les élèves de sortir, un film de propagande anti-IVG, montage caricatural d’images délibérément choquantes » . ce que réfute le professeur.
    ———-

  6. Effectivement, les libertés d’opinion et d’expressions sont désormais plus limités en France qu’elle ne l’étaient en URSS… Seule différence, la punition est désormais un “exil intérieur” et le rejet “silencieux”, au lieu d’un aller simple pour l’archipel du Goulag.
    Juste un commentaire sur les commentaires… Sur un dérive langagière hélas très commune, notamment sur le présent sujet.
    En bon français on ne parle du “Docteur Untel” que pour quelqu’un titulaire d’un doctorat EN MÉDECINE.
    De même on ne dit le “Professeur Untel” que pour un professeur des Universités… EN MÉDECINE!!!
    Pour un professeur des écoles ou un professeur de lycée, on dit “Monsieur”. Comme d’ailleurs pour un professeur des Universités dans n’importe quelle autre discipline. De même on ne parlera pas du “Docteur Franz” car, quoi que titulaire d’un doctorat, il n’est pas médecin 😉

  7. Existe-t-il des avocats catholiques ou simplement honnêtes, qui pourraient aider le professeur Isnard à exercer un recours auprès de la Cour européenne, pour révocation d’un enseignant en violation de toutes les règles d’une procédure légale et équitable ? Le but n’étant pas nécessairement d’obtenir gain de cause auprès de ce type d’instance peu fiable mais de faire connaître ce scandale beaucoup plus largement qu’aujourd’hui.

  8. ceux qui ont envie de voir voter des cathos en 2012 ont intérêt, notamment, à se manier pour faire annuler la sanction de Philippe Isnard, et pas seulement dans les discours bidonnés.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services