Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI

L’état de santé précaire de Benoît XVI

Marco Tosatti, le vaticaniste de la Stampa, écrit sur son blog Vatican Insider :

"J'ai relu mes notes de ces dernières années sur la santé du pape, des confidences reçues de ses proches et que j'avais promis de ne pas révéler tant qu'il était à son poste. Sa démission m'a libéré de cet engagement".

Il y a deux ans déjà le pape "ne réussissait pas à dormir la nuit, mais refusait de prendre des tranquillisants".
Son médecin personnel avait alors indiqué que Joseph Ratzinger pouvait continuer son activité à condition "de tenir la tension sous contrôle".

"A ce moment-là c'était le problème principal car sa tension était très irrégulière. Le médecin avait dit: attention surtout aux avions. Il insistait pour que le pape passe le moins de temps possible dans les avions". "Il semble qu'il ait été dit expressément au pape que le voyage aux Journées mondiales de la jeunesse à Rio de Janeiro était à exclure".

En outre, le pape "ne voit pratiquement plus de l'oeil gauche" et "tombe du lit pendant les voyages, si ce dernier est trop petit", comme ce fut le cas il y a deux ans dans le Val d'Aoste.

"Il se fatigue très rapidement, il a une énorme difficulté à se lever le matin, parfois il dort jusqu'à neuf heures d'affilée car il a besoin de repos".

"En examinant ces notes, il en ressort une détérioration progressive de sa santé et de son énergie, un cadre général qui justifie pleinement la décision difficile que le pape a prise".

Partager cet article

17 commentaires

  1. L’amaigrissement soudain n’est pas bon signe chez les vieillards, m’a-t-on dit. Il est évident que Benoît XVI est épuisé.

  2. Oui, la situation du monde et de la chrétienté ne peut qu’empêcher de dormir cet excellent Saint-père.

  3. raison de plus pour prier pour notre Saint-Père Benoît XVI. et pour son successeur, afin qu’il poursuive l’oeuvre d’ré-évangélisation entreprise par Benoît XVI.

  4. Il a certainement pris la meilleure décision,il n’ y a pas de doute là dessus,ce n’ est donc pas la peine de révéler son carnet de santé.

  5. Qu’il se repose enfin +

  6. oui enfin rien de mysterieux pour un homme de 85 ans

  7. Et malgré cela, il tient de toutes ses forces pour dire un message que les gens ont besoin d’entendre. Je l’admire d’autant plus.

  8. Tossati aurait mieux fait de se taire. Nous h’avons pas à connaître les misères physiques de notre Pape. Malgré tout cela il a continué à mener la barque de Pierre, nous devons lui en être reconaissants et pas fouiller dans sa vie intime de malade.
    Oui, honte à ce Tossati.

  9. @jean theis
    pourquoi honte ?
    C’est un journaliste, pas un hagiographe. Ce qu’il dit de B XVI n’a rien d’irrespectueux. Le Pape est un personnage public : l’allongement de la durée de vie recréera cette situation pour d’autres papes après lui.
    Se sentir épuisé et affaibli, avoir de l’hypertension, alors que tant d’urgences et de pressions quotidiennes demandent une force et une présence permanentes, à 85 ans, il est sage de s’en remettre en toute lucidité à Dieu : si nous pensons que la Providence veille sur l’Eglise et que l’Esprit Saint inspire les cardinaux, en quoi devons-nous être inquiets ?
    Sérénité et espérance.

  10. Ce qu’esprime Xénophon en filigrane mérite d’être clairement expliqué, car douloureusement éprouvé par beaucoup de fils de l’Eglise, dans l’intime de leur coeur. Nous vivons une épreuve, sources de grâce sans doute, mais une épreuve néanmoins.
    Que craindrait le Saint-Père, pour sa propre santé et pour l’Eglise ?… Le Seigneur ne veille-t-il pas sur lui et sur l’Eglise ?
    Quand le Seigneur, qui donne personnellement le Mandat de Pierre, voit que le Pape, à cause de son état de santé, devient un “obstacle” à la bonne marche de l’Eglise, n’a-t-Il pas tout moyen de le rappeler à Lui afin que son successeur, connu du Seigneur, prenne la relève ?
    La Divine Providence ne veille-t-elle pas sur le Pape et sur l’Eglise ? Le Seigneur permettrait-Il jamais qu’un dommage advienne à l’Eglise à cause de l’état de santé du Saint-Père ? Et s’Il prolonge ses jours, cela ne signifie-t-il pas qu’Il le veut encore comme Pape ?
    Le Pape, d’après cet article, ne verrait plus de l’oeil gauche.
    Mais le Pape, même diminué, règne MYSTIQUEMENT. Jean-Paul II, très gravement diminué les trois dernières années de sa vie, a régné MYSTIQUEMENT. Et que le Pape, physiquement diminué, règne et gouverne mystiquement, cela est également source de grâces dans l’Eglise.
    Le Pape Clément XII (1730 – 1740) était totalement aveugle. L’Eglise en a-t-elle reçu le moindre dommage ?…
    Le Pape Paul VI, les deux dernières années de sa vie, poussait des cris de douleur à chaque marche montée ou descendue, soutenu sous les bras. Au point qu’il a fallu défoncer des murs au Vatican pour lui éviter certains escaliers… Cela a-t-il empêché Paul VI de bien gouverner l’Eglise (malgré ses doutes personnels à cet égard, dus à son extrême humilité humaine).
    Le Pape Pie XI, de 1937 à sa mort en 1939, avait les jambes couvertes d’ulcères et de plaies incicatrisables à cause de la maladie diabétique. Cela l’a-t-il empêché de gouverner, ô combien efficacement, l’Eglise avec l’aide de Dieu ?
    Car qu’est-ce que la santé, mise en comparaison avec le Mandat personnel donné à Pierre, librement accepté le jour de l’élection ? Mandat absolument singulier et absolument distinct du mandat épiscopal. Un évêque est nommé par le Pape, et il peut démissionner devant le Pape. Mais le Pape, lui, est désigné par le Christ, étant Pierre à son tour, et Pierre a gouverné l’Eglise à Rome jusqu’à y subir le martyre. Le martyre peut être infligé par la main des hommes, mais le martyre peut être aussi la cnséquence d’une santé chancelante, jusqu’à ce qu’advienne la mort le jour fixé par la Divine Providence, qui veille à tout et prend soin de tout.
    Cela dit, il faut aussi s’incliner. Car enfin, c’est également la volonté de Dieu que survienne cette inouïe reconciation pontificale. Aucune épreuve ne survient dans l’Eglise sans la permission de Dieu, qui nous l’envoie soit pour notre purification, soit pour notre correction.
    Mais il est vrai aussi que cette renonciation est rare dans l’Histoire de l’Eglise (même prévue en droit canonique comme une éventualité théorique). Ces rares renonciations pontificales (pour des causes chaque fois diverses)__ en moyenne une seule tous les 5 siècles __ semblent surtout l’exception qui confirme la règle générale, à savoir : que le Pape ne renonce jamais. Il est Pierre.
    Historiquement, chaque renonciation pontificale a été imméditement suivie d’une longue série de Papes qui ont invariablement mené leur pontificat jusqu’à leur mort, jusqu’à ce que Dieu, en sa Povidence, les rappelle à Lui.
    Au regard des 2000 ans de l’Eglise, il dont est hautement probable que les successeurs du Saint-Père __ re-motivés à vif par ce cas rare tout récent, veilleront d’autant plus à l’observance de ce qui a toujours été une règle générale dans la vie de l’Eglise depuis Pierre, le premier Pape. A savoir, que le Successeur de Pierre, comme Pierre, gouverne l’Eglise jusqu’à ce que le Seigneur le rappelle à Lui.

  11. D accord avec Jean Theis
    Discrétion respect reconnaissance

  12. Mais nous qui sommes chrétiens, ne savons nous pas que nous sommes JUSTEMENT dans les divines Mains de l’Unique Médecin, Jésus-Christ, qui donne seconde après seconde, juste la force qu’il est NÉCESSAIRE pour faire Sa Volonté ?
    Alors, le pape n’est-il pas, JUSTEMENT, celui qui devrait montrer l’EXEMPLE en faisant confiance et n’écoutant que son Maître et Seigneur, tant pour son corps, son âme et son esprit, afin d’AFFERMIR tous les chrétien, dans la Foi qui SOULÈVE les montagnes !

  13. Justifications que tout cela.
    Je rejoins le “veilleur de l’aube.” “Dans le monde d’aujourd’hui” (pour reprendre les mots du pape), ce n’est pas d’hommes vigoureux physiquement ou mentalement dont l’Eglise a besoin : c’est avant tout d’hommes SPIRITUELS ! D’hommes SURNATURELLEMENT capables d’élever le monde, avec la force de Dieu.
    Si Dieu le veut, un vieillard, un malade ou un handicapé sont tout à fait capables de “gouverner la barque de Saint Pierre.” Nul besoin de courir un marathon autour de la planète ou de posséder des aptitudes intellectuelles extrêmement poussées, pour pour évangéliser et convertir les foules : assistés de l’Esprit Saint, des Saints, des Apôtres, ont fait plus pour l’Église depuis le fond d’un lit ou la geôle d’une prison…
    Ce sont les souffrances BIEN ACCEPTÉES, les souffrances physiques, psychiques et surtout spirituelles du pape Jean-Paul II qui ont rendu son apostolat si fécond.

  14. Eh bé, moi qui suis bien plus jeune que notre Saint-Père (vous me permettrez quand même de ne pas révéler mon âge) : j’ai une mauvaise vue des deux yeux (mais l’un plus mauvais que l’autre), je dors mal quand je suis surmenée, je fais de l’hypertension, j’ai renoncé à prendre l’avion (mais je n’ai pas des fonctions m’obligeant à le faire, cela aurait été un voyage pour raisons familiales). Et il m’est arrivé récemment de dormir 12 heures d’affilée.
    Donc, que Notre Saint-Père, à l’âge qui est le sien, ait pu porter jusqu’ici les charges qui sont les siennes (personnellement une célébration comme il doit en présider lors d’un voyage officiel, je dors deux fois 12 heures derrière), moyennant seulement des maux fort courants chez les seniors, c’est parce que soutenu par la prière de l’Eglise.
    C’est parce qu’assuré de l’appel de Dieu et du soutien de l’Eglise qu’il a accepté cette charge écrasante.
    Son tête à tête avec Dieu a débouché sur une décision de renonciation à cette charge.
    Dans cette renonciation comme dans son acceptation initiale, il se laisse conduire pas Dieu.
    Donc pas d’inquiétude, jusqu’à la dernière seconde de son pontificat, nous aurons un pape “à la hauteur” (une hauteur faite de’humilité) de sa charge.

  15. Voilà le type d’information incongrue dont aiment à se régaler les échotiers d’aujourd’hui. Elle appelle deux remarques :
    1) La prétendue “information” est de seconde main, comme il est aisé de s’en rendre compte en lisant l’original italien. La part inévitable d’interprétation comme le besoin “professionnel” de faire le renseigné, qui la caractérisent, la rend plus que suspecte ; il est si facile en pareil cas d’inventer ce que l’on ne sait pas !
    2) Que le saint Père ait fait publiquement savoir qu’il renonçait à sa charge ne déliait pas le journaliste de la “Stampa” , sinon de son devoir de réserve, du moins du discernement nécessaire pour respecter avec tact, discrétion et pudeur, en la personnne du chef de la Chrétienté,le domaine du privé, du personnel, de l’intime. Messieurs les journalistes, quand comprendrez-vous enfin qu’il y a, comme le disait un certain abbé Dinouart, au XVIIIème siècle, “un art de se taire” qui vaut mieux que tous les “cailletages de parloir” ? …

  16. “mes chemins ne sont pas vos chemins…” Qui peut prétendre connaître les directives du Seigneur au Saint Père ?J’ai d’ailleurs entendu les mêmes qui critiquaient Jean Paul II ,assumant sa charge jusqu’à la mort,et quelle mort! de ne pas “démissionner”,critiquer son successeur de renoncer à sa charge!Quel orgueil de vouloir juger le Vicaire du Christ ,lui quinous guide au nom de Dieu , quant à ce qu’il fait en son âme et conscience ?La seule chose que je pense devoir faire, en tant que catholique, c’est prier pour le Saint Père et son sacrifice, et aussi prier pour son successeur et la vie de l’Eglise.Domine salvam ….

  17. Dieu parle et inspire qui Il veut. Ce fut, un jour, un enfant, réveillé au milieu de la nuit.
    Ce n’était pas un docteur de la loi, ni un prophète, ni une autorité.
    Juste un enfant.
    Mais combien aurait refusé d’écouter le petit Samuel? Combien l’aurait renvoyé se coucher, parce que, justement, il n’était “rien” ?
    Non, “Mes chemins ne sont pas vos chemins…”

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services