Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

L’état de droit, un déni de démocratie ?

L’état de droit, un déni de démocratie ?

Voici le texte de l’intervention prononcée mercredi par le député RN Jérôme Rivière dans l’hémicycle du Parlement européen :

Le Parlement européen votait cette semaine en séance plénière un texte voulant condamner les lois de protection de l’enfance votées démocratiquement par le gouvernement hongrois.

Les politiques en matière familiale, sociétale et en matière d’éducation appartiennent au seul domaine discrétionnaire des Nations, comme le stipule d’ailleurs les traités, et même le texte voté à Strasbourg. En essayant de condamner la Hongrie de Victor Orban, l’Union européenne veut condamner le choix souverain de ce peuple, qui a élu et réélu ses représentants, largement, avec des scores qui font évidemment pâlir de jalousie les technocrates des institutions.

Cette condamnation s’inscrit dans un agenda idéologique soi-disant progressiste.

Les députés européens affirment vouloir défendre les droits de l’homme, mais ils veulent surtout soumettre les populations des Nations européennes à un communautarisme agressif, poussés par des lobbys mercantiles, encourageant la destruction de toutes les structures traditionnelles, de tous les murs porteurs ayant fait la civilisation européenne.

Leur logique, partout où elle s’impose, détruit les rapports sociaux et favorise l’exclusion, parce qu’elle se fonde sur des revendications minoritaires, au service du marché, qu’ils ont l’audace de baptiser droits de l’homme.

Oui, la Hongrie a le droit de promouvoir le modèle de la famille traditionnelle. Oui, la Hongrie a le droit de protéger les enfants de sujets qui ne sont pas de leur âge !

N’en déplaise aux progressistes de tout poil, l’état de droit dont ils se gargarisent, ce devrait être avant tout le respect de la liberté du choix des peuples.

Jérôme Rivière dénonce aussi la soumission à des intérêts privés, notamment ceux de l’Open Society de Soros :

Partager cet article

7 commentaires

  1. Le parlement européen affiche de plus en plus ouvertement ses communautés de vue avec l’Open Society de Soros. CEE et Soros, même combat idéologique. Il n’y a pas d’autre issue pour la France que de quitter cette organisation malfaisante.

  2. Espérons que le sujet de la liberté des peuples des pays d’Europe et en particulier la France, sera présent et primordial lors des élections présidentielles.

    Ce sujet est celui de la lutte contre la soumission actuelle à l’UE, à Soros et à l’Islam et leur “pognon de dingue” dont ils privent les peuples.

    Si tel est le cas, beaucoup de Français voteront ! Ils voteront avec le hongrois Orban pour la civilisation et un monde heureux et contre le hongrois Soros, symbole de la décadence nauséabonde.

    • Oui sauf si macrotte use et abuse de dominion voting car en ce cas un vote pour mlp ou Zemmour se transformeront en macrotte. Pourquoi croyez vous qu il ne cesse de parler du vote par correspondance ? Comme disait Coluche si voter changeait quelque chose , ce serait interdit.

    • L islam est le bras armé du sabbatéen soros …

  3. La disparition de la protection des enfants nous conduit tout droit aux adénochromes . Faites vos recherches , mes amis . Ces fausses libertés ne sont que du satanisme , nos dirigeants y participent et nous em.erdent depuis des années avec comme point d orgue, le coronacircus, pour ne pas voir certaines realités qui sont dans le domaine de l horreur absolue.

  4. Je ne connaissais pas cet eurodéputé Jérôme Rivière du Rassemblement national, et je suis ravi de l’avoir découvert.
    Bravo à lui !
    Non au régime antidémocratique de la république des juges et du droit-de-l’hommisme.
    Seul le peuple est souverain !

  5. PHBL16500
    Il faut impérativement pour sauver notre Liberté, notre indépendance démocratique en France et nos valeurs religieuses et culturelles que lors de l’élection présidentielle en 2022, soit mentionnée la volonté des candidats de s’opposer ou non à Georges SOROS et à l’Open Society qui gangrène notre pays avec l’aval depuis 40 ans de nos gouvernants. Nous saurons alors qui accepte ou s’oppose à nos valeurs chrétiennes et au culte de la famille, fondement indispensable à la paix en France et à la transmission des valeurs qui ont fait la grandeur de la France.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services