Bannière Salon Beige

Partager cet article

L’Etat commandeur des croyances

France : Laïcité à la française / Vidéos

L’Abbé Viot revient sur le projet de loi dit séparatisme. Outre le fait qu’il soit peu certain que cette loi soit acceptée par les musulmans de France, elle va restreindre la liberté des catholiques. En fin de compte, elle met de l’huile sur le feu et ne tient pas compte des processus historiques qui avaient fini par la loi de 1905 de séparation de l’Eglise et de l’Etat, certes déjà mauvaise, mais qui instaurait une situation de statu-quo qui risque aujourd’hui d’être rompue.

Partager cet article

9 commentaires

  1. Merci M. l’abbé VIOT pour vos appels à la résistance. Que nos évêques vous entendent.

  2. Oui, merci à M. l’Abbé VIOT qui rappelle que cette loi “met de l’huile sur le feu et ne tient pas compte des processus historiques qui avaient fini par la loi de 1905”

    Mais surtout, ce projet de loi ne repose pas sur la vérité d’aujourd’hui qui est qu’une seule religion, l’Islam, pose problème et cela, tous les Français le savent !

    L’Islam est en même temps un système politique et social qui ne veut pas reconnaître la Constitution Française et ses lois.

    Ce n’est pas à la Constitution de s’adapter aux nouveaux arrivés avec une nouvelle loi (ce qui serait un aveu de faiblesse et de soumission du “pouvoir” en place) mais à ces derniers d’accepter tout ce qui fait la France ou de partir !

    Il n’y a pas besoin de nouvelle loi qui serait une magouille mais simplement de faire signer toutes les personnes de ladite religion concernées.

  3. L’erreur est de croire que cette loi cherche à s’attaquer aux musulmans !

    Ils ne se sont pas donnés la peine de faire entrer autant de musulmans pour ensuite les combattre.

  4. Un Président ne devrait pas dire ça : “L’Islam, est la religion de la paix et de la tolérance. L’Islam est toujours du côté de la paix et de la justice globale” !

    ——————————-

    Kalin : 60 % des conflits dans le monde se déroulent dans les pays musulmans
    -Le porte-parole de la présidence turque, Ibrahim Kalin a indiqué que les conflits épuisent l’énergie sociale et les ressources naturelles des pays musulmanq.
    Zuhal Demirci,Ayvaz Çolakoğlu |08.02.2019

    […]

    Le porte-parole de la présidence turque, Ibrahim Kalin, a affirmé que 60% des conflits dans le monde ont lieu dans les pays musulmans, et qu’ils épuisent l’énergie sociale et les ressources naturelles des pays musulmans.

    […]

    Kalin a souligné le fait que la méfiance croissante a conduit à l’émergence de mouvements populistes et que l’extrême droite, qui suscitait des inquiétudes ces dernières années, a commencé à prendre le contrôle de la politique dominante dans de nombreux pays européens.

    […]

    “L’Islam, est la religion de la paix et de la tolérance. L’Islam est toujours du côté de la paix et de la justice globale”, a-t-il dit.

    Kalin : 60 % des conflits dans le monde se déroulent dans les pays musulmans (aa.com.tr)

    https://www.aa.com.tr/fr/turquie/kalin-60-des-conflits-dans-le-monde-se-d%C3%A9roulent-dans-les-pays-musulmans-/1387572

    ——————————-
    CONCLUSIONS :

    1/ L’Islam, c’est la paix
    2/ 60% des conflits se passent en terre d’Islam, et ailleurs c’est le djihad depuis 14 siècles
    3/ C’est notre faute et celle de mouvements populistes et d’extrême droite

  5. Ces temps derniers, de tous bords on proclame « laïcité, laïcité » en sautant comme des cabris, sans toujours réaliser que c’est la liberté de toutes les religions qui est en train d’être entravée.
    D’un côté il y a les laïcards, de droite comme de gauche, qui s’en réjouissent.
    Et de l’autre, malheureusement nous les catholiques, qui par notre naïveté, nos effectifs de plus en plus réduit et la pusillanimité de nos clercs, laissons faire sans bien réaliser ce qui nous arrive.
    « Maltraité, il s’humilie, il n’ouvre pas la bouche : comme un agneau conduit à l’abattoir, comme une brebis muette devant les tondeurs, il n’ouvre pas la bouche. »
    Evidemment pour moi croyant, la loi de Dieu passe avant le code civil. J’obéis à ma conscience et ma foi en Dieu éclaire ma conscience, bien mieux que les « lumières ».
    Cela me conduit dans la plupart des cas, à obéir à la loi civile même lorsqu’elle me parait injuste (ou stupide comme cela arrive souvent depuis un an avec le virus).
    Les cas où la désobéissance se justifie sont graves et rares et concernent principalement la dignité humaine. A notre époque, principalement toutes les atteintes au respect de la vie.
    Je respecte ceux qui, comme les musulmans, croient en Dieu d’une autre façon que moi et ceux qui ne croient pas en Dieu. Mais je plains sincèrement ces derniers.
    Je m’autorise à parler et à afficher ma foi en Dieu de manière visible et pacifique. Sur ce point, je suis en désaccord avec Eric Zemmour qui voudrait la discrétion des religions. L’attitude courante des catholiques qui rasent les murs doit le satisfaire.
    « l’on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau ; on la met sur le lampadaire, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. »

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services