Bannière Salon Beige

Partager cet article

Religions : L'Islam

L’esclavage fait partie de l’islam et du djihad

Roger Botte, anthropologue et chercheur à l'institut des mondes africains, publie un article très intéressant dans l'Histoire. Il vaut la peine d'être lu en intégralité. En voici des extraits :

"Dans toutes les sociétés ayant l'islam en partage, l'esclavage bénéficiait d'une entière légitimité en tant que pratique sociale réglée par la charia. Son abolition imposée de l'extérieur, entre le XIXe et le XXe siècle [lire par les puissances coloniales,ndlr](…) non prévue dans le Coran, a été réalisée au prix d'astuces juridiques partout contestées. L'abolition n'a jamais pu cependant faire disparaître la loi religieuse. Aussi de nombreux pays musulmans restent-ils d'autant plus imprégnés par l'idéologie esclavagiste que les règles de droit touchant l'institution continuent d'être enseignées à l'école, à l'université, dans les prêches du vendredi, ou simplement connues à la lecture du Coran.

C'est la raison pour laquelle l'esclavage perdure encore dans certains pays (…)

Historiquement, dans le monde islamique, l'esclavage était une institution intrinsèquement liée au djihad à travers l'asservissement des prisonniers de guerre. Or, l'enlèvement de femmes pour les réduire en esclavage -hier par le GIA algérien, aujourd'hui par Boko Haram, par l'État islamique (Daech) ou par le groupe Abu Sayyaf aux Philippines- montre que dans l'imaginaire des mouvements djihadistes sunnites le lien djihad/esclavage n'a rien perdu de son caractère prescriptif. Dès 2003, un idéologue religieux très influent, le Saoudien Saleh al-Fawzan, édictait une fatwa sans équivoque: "L'esclavage fait partie de l'islam. L'esclavage fait encore partie du djihad, et le djihad durera aussi longtemps que l'islam."

Le djihad donc, et par conséquent le rétablissement de l'esclavage sexuel, Daech en a théorisé le retour (…)  début décembre 2014, un "Bureau des recherches et des avis juridiques" a publié en arabe une brochure qui constitue une sorte de digest des bonnes pratiques concernant l'esclavage des femmes. Ce manuel, intitulé "Questions et réponses sur la capture et les esclaves", énonce en vingt-sept items le licite et l'illicite en matière d'assujettissement (…) Est-il permis d'avoir des rapports sexuels avec elles? Oui, répond le manuel qui cite les versets coraniques (23: 1-6) déclarant non blâmables pour un homme les rapports sexuels avec ses épouses ou ses esclaves (…) Le grand nombre de fillettes enlevées a nécessité la régulation des pratiques pédophiles. Ainsi, la question n° 13: "Est-il permis d'avoir des rapports avec une esclave qui n'a pas atteint la puberté? Réponse: Il est permis d'avoir des rapports sexuels avec une esclave non encore pubère si elle est capable de rapports; toutefois si elle n'est pas apte aux rapports sexuels, on se contentera d'en jouir sans rapports."

En France, la loi du 21 mai 2001 tendant à la reconnaissance des traites et des esclavages comme crime contre l'humanité, dite loi Taubira, ne concerne que la "traite négrière transatlantique ainsi que la traite dans l'océan Indien d'une part, et l'esclavage d'autre part, perpétrés à partir du XV siècle, aux Amériques et aux Caraïbes, dans l'océan Indien et en Europe contre les populations africaines, amérindiennes, malgaches et indiennes" (article 1er). Christiane Taubira qui cherche à culpabiliser la France en permanence n'avait pas voulu étendre sa scandaleuse loi à la traite arabo-négrière pour des raisons hallucinantes :

"Il ne faut pas trop évoquer la traite négrière arabo-musulmane pour que les jeunes Arabes ne portent pas sur leur dos tout le poids de l’héritage des méfaits des Arabes"

Et là, faut-il éviter de condamner l'esclavagisme des nouveaux djihadistes pour ne pas de contrarier les nombreux candidats au djihad dont regorgent nos banlieues ? Pourquoi ne l'entendons-nous pas, elle qui manie si bien la langue française ?

Partager cet article

6 commentaires

  1. Jusqu’à quand va-t-on relayer la propagande la plus douteuse concernant la traite africaine?
    Cela devient lassant de devoir sans cesse souligner que la traite vers les Antilles a concerné au “mieux” 5OO OOO personnes alors que la traite continentale américaine a concerné de 11 à 12 millions d’individus…
    Et répétons qu’aucun esclave africain n’a jamais été capturé par des “étrangers”: les esclaves étaient achetés et revendus par des africains, et uniquement des africains jusqu’aux traiteurs à “l’exportation”…
    http://vudefrance.fr/articles/licra-la-manipulation-de-la-jeunesse-au-nom-de-lantiracisme-ii
    Le tout dans un contexte où le monopole confessionnel impliqué – évidemment toujours passé sous silence – n’était en rien coranique!
    Curieusement d’ailleurs, dans le monde dit islamique naissant de l’Andalousie musulmane, la traite – qui intéressait alors des populations slaves “rouss”, effectivement razziés par des étrangers celle là, pour être revendues dans le califat après passage par Verdun, principal centre commercial du temps, pivot occidental de la traite dans le Haut Moyen Age – était déjà le fait d’un réseau marchand ethnique qui n’avait rien de musulman, à l’opposé de la clientèle qui elle, effectivement, là l’était…
    Mais taper exclusivement sur l’islam est devenu aujourd’hui un sport international!
    Vous verrez, si la désinformation continue à ce rythme qu’on va nous expliquer que l’esclavage, comme le servage, est le fruit idéologique de l’islam!
    J’attends donc le brillant “chercheur” qui va nous faire découvrir le rôle déterminant de l’Islam dans le monde gréco-romain…
    A non évidemment!
    (J’oubliais qu’alors il faudrait reconnaître à l’islam un rôle civilisationnel, donc pas question!)
    Non!
    L’esclavage n’a pas certainement pas existé dans l’Antiquité: c’est une innovation de l’Islam, comme les mutilations sexuelles, le terrorisme, la bombe atomique, ou pourquoi pas aussi le communisme!

  2. Ces propos de Taubira sur “la traite négrière arabo-musulmane pour que les jeunes Arabes ne portent pas sur leur dos tout le poids de l’héritage des méfaits des Arabes” : est-ce de la discrimination ? Dénoncer que la traite négrière blanche : du racisme ?

  3. Article à faire lire de toute urgence à Alain juppé!

  4. L’histoire montre quand même que l’esclavage n’est pas incompatible avec le christianisme. On peut certes critiquer l’islam, mais l’esclavage est loin d’être une spécificité islamique.
    Saint Paul a bien renvoyé à Philémon l’esclave Onésime. Plus tard notre monarchie très chrétienne a autorisé l’esclavage dans les colonies, et il a fallu attendre les révolutions pour l’abolir.
    Je suis hostile à la repentance à sens unique façon Taubira, mais ce n’est pas une raison pour tomber dans l’excès inverse.
    [Le coran, religion et système politique, justifie l’esclavage. la religion catholique, non. Rien dans les Evangiles ne le justifie. Ne confondez pas un régime politique qui se sert de l’esclavage et une religion. Vous aurez beaucoup de mal à trouver les propos d ‘un pape justifiant l’esclavage !
    PC]

  5. La connerie aussi en fait partie :
    En France, un prédicateur musulman déclare : “Celui qui mange du porc a tendance à avoir le comportement d’un porc”
    Il en mange donc, vu son comportement imbécile.

  6. Ne pas nier les réalités historiques sur l’islam, ses faits et gestes durant 1300 ans est le meilleur moyen de ne jamais en etre dupes !
    Esclavage, génocides, pédophilie, oppressions et persécutions d’autrui refusant lde croire au coran ,terrorismes assassins et enlèvements des jeunes non-muzzs , c’est cela le résultat de croire à l’islam sans le combattre !
    Est-on vraiment intelligent et progressistes de laisser ce gens d’envahisseurs s’installer partout chez nous du au crétinisme politico-médiatique croyant pouvoir continuer à séquestrer notre nation par ces moyens de fraudes et trahisons pour l’umps/ue ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]