Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Les évêques polonais dénoncent la résolution pro-gay du Parlement de l’UE

Dépêche AFP :

"L’appel adressé aux gouvernements des pays membres (de l’UE) à mettre sur un pied d’égalité les liaisons entre les personnes de même sexe et les mariages enfreint les bases des lois de la nature et constitue un danger pour le mariage et la famille", a déclaré la conférence épiscopale dans un communiqué. […]

Les évêques polonais affirment qu’ils approuvent le rejet de toute discrimination à l’égard des personnes aux penchants homosexuelles.

Mais ils ont enjoint les parlementaires européens à ne pas "mettre en danger la liberté de la conscience des citoyens des pays de l’Union européenne", accusant le parlement d’avoir "les traits d’une dictature du relativisme".

Il ne s’agit pas de la première réaction épiscopale à la résolution pro-gay : la conférence des évêques européens et, pour l’Eglise d’Italie, le cardinal Ruini l’avaient déjà condamnée.

On reconnaît en outre l’expression "dictature du relativisme", utilisée par le cardinal Ratzinger dans son homélie d’ouverture du conclave, il y a un an :

Posséder une foi claire, selon le Credo de l’Eglise, est souvent défini comme du fondamentalisme. Tandis que le relativisme, c’est-à-dire se laisser entraîner "à tout vent de la doctrine", apparaît comme l’unique attitude à la hauteur de l’époque actuelle. L’on est en train de mettre sur pied une dictature du relativisme qui ne reconnaît rien comme définitif et qui donne comme mesure ultime uniquement son propre ego et ses désirs.

Henri Védas

Partager cet article

6 commentaires

  1. la France est-elle toujours la fille aînée de l’Eglise?
    A en juger par la tiédeur de nos évêques, on pourrait penser que cet adage est nostalgique…

  2. Fichtre! Des leçons de catholicisme maintenant!

  3. Moi comme je sais et suis convaincu que l’Eglise est universelle, je propose que pour occuper les évêchés français vacants, nous demandions à des évêques polonais de venir. Mais que des évêques comme ceux que cite l’AFP!
    Lech

  4. Pour répondre à Ric, elle a été remplacé depuis longtemps par la Pologne, l’Irlande et, dans une moindre mesure, l’Italie.

  5. @ Florent
    La France est et restera la fille aînée de l’Eglise, puisque son sacrement est éternel.
    Les autres pays ne peuvent donc pas la “remplacer”, pas même la Pologne.
    Disons que la France est en ce moment infidèle à sa vocation d’éducatrice des peuples en tant que fille aînée de l’Eglise.

  6. A sysmanki, oui ce n’est pas faut en absolu, mais cette infidélité frôle le divorce irrémédiable, les choses n’ont cessé d’aller en ce sens depuis la loi de 1905, à part quelques brèves interruptions ( 1940-44 ). Vous me trouverez pessimiste, mais j’ai aussi confiance, je crois que la France retrouvera la voie de son baptême.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services