Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Les étudiants responsables des violences

L’analyse de Daoudal sur les manifestants-casseurs :

"Les médias(…) en sont toujours au schéma selon lequel il y a de gentils lycéens et étudiants qui défilent pacifiquement contre le CPE, et de méchants casseurs (…). Une des applications de cette vision mythique de la réalité, imposée par la gauche, est qu’elle permet de stigmatiser les forces de l’ordre, donc le gouvernement, quelle que soit leur attitude. Si elles interviennent dès les premières tentatives de violence, c’est une "provocation policière" (…). Mais lorsqu’elles n’interviennent pas tout de suite (…), c’est que le gouvernement fait exprès de laisser agresser les gentils étudiants par les méchants casseurs.

Dans le hit parade de la mobilisation anti-CPE et des violences, Rennes occupe une place de choix. (…) Mercredi, leur prétendue "assemblée générale" a publié un communiqué (…) : "Les "exactions" sont majoritairement des actions menées par les manifestants, conformément à ce qui a précédemment été voté en AG par des milliers (sic) d’étudiants. Les affrontements pouvant parfois en découler sont liés à notre mouvement." (…)

Captvmi10503231937 On remarquera que le communiqué ne justifie pas seulement les violences commises par les étudiants, mais celles qui sont commises par "les manifestants" en général. (…) Un militant rennais de Sud Etudiant et de la LCR l’explique au reporter de l’AFP: "Un mix est progressivement en train de s’opérer entre la crise des banlieues et le mouvement anti-CPE. Depuis une semaine des jeunes des banlieues viennent défiler avec nous et participent aux violences." Tandis qu’un "ex-lycéen au chômage, membre du service d’ordre du Comité d’action lycéen", avertit, avant le début de la manifestation, qu’il y aura des violences en fin de parcours, et que "c’est voulu". D’ailleurs, ajoute-t-il, il ne faut pas dire "casseurs", mais "insoumis".

Halte donc à la désinformation.

Michel Janva

Partager cet article

3 commentaires

  1. J’aimerais bien savoir ce que signifie cette expression : ex-lycéen au chômage, membre du service d’ordre du Comité d’action lycéen.
    Tout le monde est ex-lycéen, ou presque, donc c’est seulement un chômeur qui vient tuer le temps en faisant de l’agit-prop au lieu de chercher du travail, en supposant qu’il en cherche.

  2. Bon, en voila au moins un qui est honnête. S’il pouvait tous dire cela lors de leurs manifs, ça rendrait un grand service à leurs adversaires.

  3. N’oubliez pas la peinture qui couvre les murs des campus universitaires! C’est aussi de la violence!
    Et n’en déplaise aux Verts, sans doute partisans de tels saccages, cela ne fait pas du bien à l’environnement!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique