Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Les sermons du pélerinage de Chrétienté

sont en ligne : à lire ou écouter. Extrait de l’homélie du Père Alain, supérieur de la communauté de la Sainte-Croix de Riaumont, prononcée le dimanche de la Pentecôte :

""Les hommes", paraît-il, "naissent libres et égaux en droits" … Formule ambiguë, source empoisonnée d’où découlent mille contre-vérités. Formule viciée qui dresse les enfants contre les parents, les ouvriers contre les patrons, les élèves contre les maîtres. Non, l’homme ne naît pas libre ! Il naît faible et démuni ; il naît vulnérable et menacé ; plus que jamais menacé, d’ailleurs, par cette société qui lui chante qu’il naît libre mais qui lui retire d’abord le droit de naître ! Dites-moi : Qu’est-ce que la liberté du petit homme qui naît ? S’il survit au fléau criminel de l’avortement, le nouveau-né n’a que faire de cette liberté individuelle théorique, qu’on ne lui donne d’une main que pour mieux la lui retirer de l’autre quand on met en péril sa famille ! Le petit homme n’a que faire de cette pitoyable caricature de liberté au nom de laquelle on le prive de ses véritables intérêts on l’expose à tous les dangers !

La véritable liberté d’un enfant est dans les mains de ses parents ! Elle n’est protégée que par des parents qui, fidèles à leur mission sacrée sont prêts à faire, justement, le sacrifice de leur propre liberté, de leur tranquillité, de leur confort, de leur caprices, pour se mettre au service des enfants auxquels ils ont donné la vie.

(…) Le premier droit de l’enfant, son véritable bien, est d’avoir une famille stable, sereine, unie autour de son chef, le Père de famille !

(…) Quoiqu’il en soit de cette liberté civile très théorique et bien encombrante dont l’affuble la théorie des droits de l’homme ; au plan naturel, déjà, l’homme réel ne naît pas libre : il naît lié à des parents, à une famille, à une cité, à une patrie ; il leur est redevable de sa vie, de sa survie naturelle, mais encore de tous les bienfaits qui feront de sa vie une existence humaine. L’homme naît redevable à sa famille et à sa Patrie de biens inappréciables, d’une dette dont il ne pourra jamais s’acquitter."

MJ

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services