Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Les Français sont-ils vraiment racistes ?

La Commission nationale consultative des droits de l’Homme (CNCDH) s’inquiète de l’"augmentation inquiétante du pourcentage de personnes qui s’avouent racistes". L’année 2005 a pourtant été marquée par une diminution d’un tiers des actes racistes. Une personne interrogée sur trois en France dirait d’elle-même qu’elle est raciste, selon un sondage effectué en novembre 2005 et publié par la CNCDH. Un chiffre en hausse de 8 points par rapport à 2004 (25,1%).

Racisme Selon un autre sondage commandé par le Mrap et diffusé hier, 49% des jeunes ressentent l’existence de préjugés et de discriminations racistes dans le système scolaire. Toutefois, les chiffres de la violence raciste, antisémite et xénophobe en milieu scolaire ont aussi baissé de manière significative (- 54%), selon les données du ministère de l’Intérieur. Mais ces données tiennent-elles compte du racisme anti-blanc ?

Mais justement, d’où vient le mal ? La CNCDH déclare que 43% des 974 actions et menaces recensées sont attribuées à l’extrême droite ! Vieille rengaine qui cache le réel problème et permet à la gauche de renouveler son dicours marxiste. Car pour s’attaquer au racisme, il faudrait déjà en connaître la cause

Michel Janva

Partager cet article

7 commentaires

  1. Le soit disant racisme des français n’est-il pas secondaire au flou entretenu sur les mots?
    Je m’explique : depuis les années 80, une personne qui mettait un bémol en ce qui concerne l’immigration était taxée systématiquement de raciste (en désignant l’autre comme le “méchant” , cela le discrédite et évite de réfléchir, n’est-ce pas?)… Pas conséquent, depuis les années 80, toute personne qui a une opinion qui n’est pas celle du consensus politique gauchisant sur la question a appris qu’elle était raciste, fascite ou plus …
    Bilan, ça fait beaucoup de gens non racistes (ils voulaient juste une autre politique d’imigration) étiquettés “racistes” …

  2. La France vient de legaliser, la discrimination positive pour l’emploi et les logements. Est- ce -que tout cela est pris en compte par le truc des droits de l’hommes.

  3. Effectivement le terme racisme est employé à tort et à travers. Nous comme chrétiens ne pouvons certainement pas êtres racistes au sens propre du terme, cependant nous pouvons, et je pense même que nous devons nous opposer à l’immigration incontrôlée, au télescopage de cultures antinomiques, et nous devons dénoncer le fait que certains de nos nationaux soient moins bien traités que certains individus arrivé en fraude de toutes nos lois.
    Il est vrai que cela concerne une race en générale, mais en aucun cas nous pronons l’idées selon laquelle cette race doit être supprimée, contrairement peut-être à une religion de “paix et d’amour”.

  4. j’aime bien la conclusion de l’article qui permet de faire une petite introspection sur les vrais créateurs du racisme…

  5. En sociologie et particulièrement en sociologie des religions on apprend qu’une société organisée sur son sol, et liée par une culture commune ancienne, ne peut intégrer plus de 8 à 10% d’étrangers entièrement différents sans ressentir une impression commune de malaise. Cela provoquera TOUJOURS le repli identitaire des minorités et la montée de l’exaspération des accueillants. SAUF si les religions sont communes. Tiens, tiens…

  6. pour le problème religieux, les mineurs italiens, espagnols ou polonais provoquaient des vagues de rejet identitaire (“ritals” “polak”…). Pourquoi? Parce que c’était des vagues massives dans des régions pauvres en dehors de la mine. Et cette main d’oeuvre occupaient des quartiers entiers dépassant les 10%.
    Cepandant, comme vous le dites Claire, l’intégration s’est faite car tous se retrouvaient à l’église. Enfin tous.. tout le monde sait le problème du déracinement et de l’exode rural sur la pratique religieuse. Mais une intégration a tout de même pu se faire car la religion était la même, ne serait-ce que dans la culture, dans la vision du monde.
    Vous avez la référence d’un ouvrage précis?

  7. Eh bien je serais curieux des résultats d’un sondage semblable auprès de population importées ( afro-arabes ) avec le terme de racisme anti-blanc. Montreraient-ils leurs vrais sentiments?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services