Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

Les dessins de Mahomet (suite)

L’Union des organisations islamiques de France (UOIF), partie civile au procès des caricatures de Mahomet, a annoncé qu’elle allait faire appel de la relaxe prononcée par le tribunal correctionnel de Paris en faveur de Charlie Hebdo. Lhaj Thami Breze, président de l’UOIF, indique :

"Nous ne comprenons pas car le jugement dit à la fois que l’un des dessins est choquant mais que cela reste dans le cadre de la liberté d’expression".

En revanche, la Grande Mosquée de Paris (GMP) a indiqué qu’elle n’allait pas faire appel.

"C’est un jugement équilibré qui ménage à la fois le droit à la caricature et la possibilité pour un groupe de personnes de se plaindre".

Michel Janva

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]