Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Les cellules souches “amniotiques” vont-elle bouleverser la donne bioéthique ?

Quel impact aura la découverte (évoquée la semaine dernière), dans le liquide amniotique qui entoure le foetus, de cellules souches exploitables ? Considérable, selon Charles Krauthammer, un célèbre éditorialiste américain qui, sans être pro-vie, s’avoue gêné par la destruction d’embryons pour la recherche.

Il pense que cette découverte pourrait donner raison au Président Bush, qui a opposé son véto au financement fédéral de ces recherches.

Krauthammer [L]es générations à venir pourraient remercier Bush d’avoir retardé, même pour quelques années, le cours de l’histoire. Cela a donné à la technologie le temps d’avancer et de nous délivrer des dilemmes moraux de la destruction d’embryons. […]

[L]e liquide amniotique pourrait fournir une cellule souche idéale : pas aussi primitive que les cellules embryonnaires, donc moins portée à croître de manière incontrôlée jusqu’à former des tumeurs; mais aussi pas aussi développée que les cellules souches adultes, et donc capable de produire des tissus plus diversifiés.

Espérons que l’optimisme de M. Krauthammer est justifié : rappelons que le président du Conseil pontifical pour la Santé a jugé ce procédé "éthiquement admissible."

Henri Védas

Partager cet article

1 commentaire

  1. On ne peut prendre de bonnes décisions qu’en priant.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services