Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Les voyous d’hier ont agi en complicité avec la police

Témoignage d'un lecteur sur la manifestation :

"Hier, comme bon nombre de mes concitoyens, je suis allé à Paris manifester ma désapprobation à la loi Taubira. Après celle-ci, ma sœur et moi-même souhaitions participer aux veilleurs pour la nuit.
Dans un premier temps, voyant un groupe de veilleurs s’installer avenue de Breteuil, nous avons grossi leur nombre. Vers 20h30, apprenant que le groupe principal des veilleurs se situait en face du pont Alexandre III, nous nous sommes déplacés pour les rejoindre par le boulevard des invalides. Un barrage d’une trentaine de CRS nous empêche d’accéder à l’esplanade des invalides au niveau du carrefour de la rue de Grenelle et de la rue de Talleyrand. Nous insistons pour passer et ces derniers nous réplique de manière agressive mais sans violence physique que c’est impossible et qu’il fallait partir.
Une vingtaine de passant, tout au plus, était présent et souhaitait comme nous franchir ce barrage.

Un jeune homme de 22 ans, voyant 2 personnes autorisées par les CRS à franchir ce barrage demande également à passer. Une fois de plus le CRS répond vertement qu’il ne faut pas y songer et qu’il doit "dégager". Ce jeune homme fait demi-tour un peu exaspéré, prend son téléphone pour répondre ou passer un appel téléphonique. A ce moment 3 CRS se jettent sur lui, l’emmènent derrière un véhicule de police, le mettent à terre et le rouent de coup avec une violence inouïe.

Presque immédiatement après, entre 20 et 30 jeunes vêtus la plupart en blouson avec une apparence qui dénote par rapport aux manifestants arrivent sans qu’on sache d’où ils viennent, sont autorisés à franchir le barrage. Une dizaine de mètres au-delà du barrage certains retirent leur blouson qui laisse apparaître des T-shirts avec des croix gammées.

Qui étaient ces jeunes ? Policiers ou autre chose, je n’en sais rien mais je sais qu’ils ont pu franchir avec la complicité des CRS.
Bien sur, ma sœur et moi avons témoigné toute la soirée de ce que nous avons vu. Ma sœur parlant plus volontiers de la violence insupportable des forces de l’ordre censées protégées les Français des gens malhonnêtes. Moi choqué plus par la complicité des CRS avec ces gens dit d’extrême droite. Pour beaucoup, la rumeur circulait déjà que des voyous avec un casier judiciaire étaient "formés" par les CRS pour se faire passer pour des gens d’extrême droite.

Ce que j’ai retenu de cette soirée, c’est que j’ai vu d’un coté des manifestants particulièrement pacifiques et d’un autre des CRS d’une violence inadmissible complices de casseurs soi disant d’extrême droite.
"

Un autre lecteur :

"Les "croix gammées" en tenue ostensible avaient eu l'autorisation de la police d'entrer dans l'après-midi dans l'enceinte des Invalides (côté Vauban) alors que le commun de la foule était à cet endroit refoulé."

Un autre lecteur :

1"J’étais présent lors de la scène décrite dans l’article dont le titre est
rappelé en objet. Sur la 1ère photo à l’arrière-plan, on voit deux CRS esquintant le garçon
maintenu à terre. On a tenté de le masquer entre deux camions pour agir
tranquille, et on l’a déplacé un peu plus loin quand on s’est aperçu qu’il
pouvait y avoir des témoins à la scène.

2Sur la 2e photo à l’avant-plan, on voit le chef de groupe auteur principal
et responsable des violences. Nous avons retrouvé le jeune homme une heure et demie après à une station
de métro d’où il s’apprêtait à tenter de porter plainte. Il était couvert
d’ecchymoses au visage. En outre, la police filmait les témoins, peut-être pour les intimider, en
infraction complète avec le droit à l’image. Mais comment le faire respecter par
ceux qui sont à la fois juges et parties dans l’état d’énervement dans lequel
ils étaient !

Partager cet article

63 commentaires

  1. Les mercenaires de Manuel Gaz…

  2. Je l’annonçais déjà la veille de la manifestation, en raison des propos ambigus de Manuel “Gaz”. Le scénario est trop évident. Le gouvernement ridiculisé, mais totalement inflexible, devait ne pas perdre la face et faire en sorte que ce bel élan de millions de personnes qui ont donné du temps, de l’argent, d’elles-mêmes pour être présentes, en masse, cet élan incroyable, insoupçonnable, soit souillé, corrompu. Désormais la porte est ouverte à toutes les critiques médiatiques sur des détails, des évolutions, des différences de points de vue et semer le flou sur ces troubles très vraisemblablement orchestrés comme vous semblez l’avoir observé. Maintenant il vont vite passer à autre chose.Il faut diffuser cette version massivement.

  3. L’affichage des signes national-socialistes est puni par la loi en France (article R.645­1 du Code pénal). Même les méchants néo-nazi n’en portent pas publiquement en France.
    Je veux bien admettre des provocations de la préfecture de police, mais le port de T-shirts avec des svastikas, nonobstant leur difficulté d’obtention, me fait douter. A moins qu’ils sont en manque de neurones à la PP, ce que j’en doute.
    Je suis davantage outré par le comportement des forces d’ordre vis-à-vis des passants qui passent comme au lycée du 15e.
    Et dit en passant, il faut pas utiliser le vocable de “casseurs”, vrais ou faux, pour des gens qui ne cassent rien, même s’ils prêts à la violence.

  4. Témoignage absolument capital. A diffuser partout, partout, partout…

  5. dommage qu’il n’ait pu filmer le passage des blousons noirs…

  6. Confirmation 5/5. Triste à dire. C’est authentique.

  7. Témoignages et images choquantes, certes.
    Faudra vous y faire, chers Français…
    Dans la vraie vie, lors des manifs, ce n’est JAMAIS fair-play. Le pouvoir – tout partis confondus – HAÏT être opposé surtout sur le plan moral. Alors, pour lui tous les coups sont permis. Mais – par pitié – ne tombez pas dans le piège des émotions et de la violence verbale et/ou physique : c’est précisément ce que le pouvoir veut pour vous discréditer… Soyez pacifiques et supportez l’insupportable.

  8. Vers 21h30, alors que je cherchais à rejoindre les Invalides, en vain car toutes les rues du côté droit étaient bloquées, je me suis retrouvé rue Saint Dominique, vers 21h30. Là, juste en face du Café des Ministères, je vois arrivé trois camionnettes de police d’où sortent une trentaine de flics en civil (dont quelques femmes), à la tête patibulaire. Au bout de deux minutes, j’entends un “on y va les gars” et rejoignent les Invalides en traversant la Rue Saint Dominique. Il me semble que la plupart avaient un brassard. Par contre je n’ai pas vu de croix gammées, mais j’étais assez loin (une quinzaine de mètres) et cela était assez rapide. J’ai deux photos de mauvaise qualité; si jamais cela intéresse quelqu’un…

  9. Une vieille technique de bolchévique, ça. Cela fait aussi penser aux Allemands déguisés en soldats polonais pour créer des heurts à la frontière en 1939 et provoquer l’invasion de la Pologne…
    Courage ! Le mensonge n’a jamais payé et ne peut se maintenir que par la force… jusqu’à un certain point.

  10. Ce témoignage peut être sincère, sans vidéo pour appuyer il ne vaut pas grand chose !

  11. J’étais à côté de ce lecteur et de sa sœur. Je confirme la violence gratuite des coups portés au jeune, et le passage du groupe d’une trentaine de types patibulaires.
    En revanche, je n’ai pas vu les symboles nazis… Mais j’étais occupé à ce moment la à relever les plaques des véhicules des crs. Si le jeune en question lot le salon beige, pouvons-nous être mis en relation? Il faut porter cela devant le Défenseur des Droits…

  12. Hollande chef d’un parti nazi ? DES policiers en croix gammés ?

  13. Il faut manier ces témoignages avec prudence et sang-froid car la confusion est partout.
    Ce qui est essentiel, c’est que l’on arrive à un point de rupture : la fuite en avant suicidaire d’un François Hollande sans sens politique ni sens de l’Etat, jouant la paix civile au poker, dure depuis huit mois ; les forces de l’ordre sont à un état de tension et d’usure jamais atteint et face à un imprévisible auxquelles elles ne sont pas préparées ; or, François Hollande comme le microcosme qui l’entoure ne comprennent pas un mouvement populaire issu de la société civile et ont tout misé sur son retombé et il s’élargit sns cesse ; tout le château de cartes peut s’effondrer très vite.
    Ces journées vont accélérer les choses. La tension, la peur, la panique les conduisent ineluctablement à la faute.
    Le printemps français a tardé cette année mais j’ai vu le soleil se lever hier en fin de journée : patience !

  14. Désolé, corrigé :
    Alain Sanders racontait dans Présent dans les années 90 avoir coursé des manifestant de type nazis qui s’étaient réfugiés…dans un commissariat.
    Il faudrait ressortir l’article.

  15. Incroyable ! On dirait du mauvais Costa Gavras ! Les socialistes perdent vraiment le sens commun !

  16. J’étais sur l’esplanade. Arrivé de la gare d’Austerlitz au train de 17h3… j’arrive vers 18h00 place Vauban. Peu de “veilleurs” en place, je suis là pour la nuit n’ayant pu me libérer avant le début d’AM. Comprenant que le gros des troupes ( 7 points de veille, dont 1 avenue de Breteuil) se trouve SUR l’esplanade, je contourne la coupole et trouve, à cette heure, aucune difficulté à m’y rendre. Je m’avance donc en tête du premier des 7 points de ce soir sur l’esplanade; 2 h plus tard : Gazage des “virulents” , nous essuyons le nuage, dense (sommes ce soir toujours pacifiques!) Nous retrouvons par la suite les “rescapés de “Breteuil” . Force m’a été de constater ( gazé en première ligne à cause de leurs grenades qui ont claquées à 200 mètres, vent contre nous) que les forces de l’ordre, censées nous protéger on permis un premier débordement vers nous ( premier poste) des “virulents ” . Puis, par la suite et lors de notre troisième mouvement, les avons eu face à nous, mais nettement plus loin sous la coupole, APP.Manuel le Gazeur essaye tout! il ne connait rien!
    Je ne suis donc pas surpris que vous ayez été “coincé” puisque ceci est à la base un stratagème contenant ( risible de visu lors de la première attaque ou une 10n de CRS sont en tortue dans un coin, totalement dépassés!!). Bref au spectacle, dans le gaz notre place n’est pas tenable ( les flics en civils initiateurs du mouvement doivent boire un coca en retrait et ne gèrent plus leurs ouilles!)
    Le meilleur pour nous veilleurs, est la suite: installation sur les Champs, face au Palais du flamby et ce jusque 6h00 ( 1ere sommation puis 2 ) du matin ou ils ont cru d’ailleurs écorcher un Marsouin ( il ne l’ai pas encore) par une traction de la narine violente qui pisse le sang épais ( il y a aussi celle de la joue… mais pas ce soir) et inutile ( salutation, garçon !…) Chers Veilleurs ONLR ni en Capital ni en voyelles!

  17. Je confirme ce genre de pratiques existe depuis des décennies. Des casseurs que l’on peut voir se réfugier au ministère de l’intérieur et qui sont toujours protégés par la police sont envoyés dans les manifestations du FN ou les manifestations monarchistes comme l’Action Française. En général ils ont des look skinhead ou crane rasés et croix gammé
    Le 24 mars 2013 j’ai vu les policiers en civil mettre la zizanie ! Mais comme ces policiers commencent à être repérés ils envoient les traditionnels casseurs.
    Le 26 mai en quittant la manifestation je me suis retrouvé face a une brigade de CRS m’empêchant de rejoindre le métro. Une personne leur faisant remarquer que tout se passait tranquillement sans violence et dans une atmosphère bon enfant les CRS ont répondu par l’affirmative.
    J’ai alors donné de la voix pour me faire entendre de toute la brigade et des gens présents :
    “Bien sur que tout se passe bien lorsque Monsieur VALLS ne sème pas la zizanie et ne donne pas des ordres pour que ça se passe mal !!”
    Réponse à haute voix d’un CRS hilare et devant ses collègues (dont pas un n’a protesté) :
    ” Monsieur vous venez de parfaitement résumer la situation !”
    Le cri du cœur ! Mais il n’est nul besoin que les CRS confirment ce genre de choses je l’ai vu maintes fois
    Il est bien qu’enfin les Français se réveillent sur ces pratiques.
    Encore un petit effort et vous vous rendrez compte que
    QUAND ON MANIPULE ON TRUQUE ET ON MENT AU PEUPLE DANS UNE DÉMOCRATIE CELA PORTE UN NOM : LA HAUTE TRAHISON !…

  18. Se faire passer pour des manifestants violents, on s’y attendait, mais la violence contre nous, c’est le signe indéniable qu’ils n’en peuvent plus et veulent à tout prix nous faire taire.
    Ainsi, pour ceux qui en doutaient, le gouvernement ne se borne pas à nous ignorer, il nous craint et nous haït.

  19. Il suffisait de voir dimanche soir les images télévisées des échauffourées pour comprendre qu’elles n’étaient qu’un montage policier. Des individus masqués s’agitant devant les caméras complaisantes, articulant clairement et distinctement en tirant sur leur masque des propos grossièrement provocateurs, dans une ambiance d’inoffensifs fumigènes pour créer une ambiance pseudo dantesque. Autre mise en scène déjà utilisée face à Civitas : les CRS montent une cloison en plexiglas de 3m de haut avec quelques ouvertures. Leurs comparses déguisés en casseurs font semblant de les attaquer à coups de bâton et se retirent piteusement face à des jets d’eau atomisée. Cela plusieurs fois de suite, sans risques. Rigolade. Un chef flic plus ou moins syndicaliste a mangé le morceau à mots couverts : ces jeunes gens excités on les connait tous, a-t-il dit. Ils sont affiliés à des groupuscules dits d’extrême-droite mais fantômes. On en arrête une cinquantaine pour la forme. Les casseurs du Trocadéro pour la fête PSG étaient des petits maghrébins de 12 à 18 ans et ils cassaient pour de bon. Là c’étaient des figurants policiers en civil de 20 à 30 ans, européens, et qui ne cassaient rien. Et comme on avait vu dans l’après-midi des jeunes nationalistes à croix celtique, l’amalgame a été vite fait : ce sont les nervis de l’extrême-droite, ma bonne dame. Et pour corser ils ont même ajouté : avec des jeunes du Printemps français en tee-shirt. Très dangereux ce Printemps français. Il suffit de regarder leur pasionaria Béatrice Bourges.

  20. “la police nous protege, mais qui nous protegera de la police ” On va finir par trouver que Bezancenot avait raison si ça continue….

  21. Hollande démission, le VALSSISME on en a marre!

  22. Quel député aura le courage de demander la création d’une commission parlementaire d’enquête sur les agissements de la police et de tenter de faire tomber Gaz?

  23. Des croix celtiques (suffisantes pour que Vals ait sont lot attendu de “casseurs” dits “fascistes”) ont pu être confondues, par les témoins, avec des croix gammées (que l’extrême droite n’a d’ailleurs jamais exhibées en France (comme cela se voit en Turquie!)

  24. Des croix gammées???
    Soit ce témoignage est un faux (pour discréditer les manifestants qui ont refuser de se soumettre aux envoyés casqués du ministère) soit Manuel Gaz est vraiment mal renseigné parce qu’aucun nationaliste n’exhibe de swastika!!!
    A moins que les dit témoins n’aient confondu croix gammée et croix celtique! Ce qui serait le comble de la bêtise!!!

  25. certains croient encore que par les urnes ils obtiendront justice sur ces hautes trahisons.
    Il faudrait que les français se réveillent et que massivement ils obtiennent un référendum d’initiative citoyenne sérieux.
    Alors on pourrait faire obstacle et réparer quelques injustices et réformer par référendums successifs un système qui n’a jamais été démocratique.
    On pourrait aller plus vite en appelant à une assemblée constituante par le référendum. c’est l’idéal, mais trop radical pour les français lobotomisés.

  26. Mais quand cet ABOMINABLE Valls, toujours faible face aux vrais casseurs, toujours mou face aux vrais délinquants, mais toujours dur et intraitable envers de paisibles opposants et toujours prêt à mentir et provoquer pour les faire emprisonner, quand cet abominable personnage sera-t-il contraint à démissionner ????
    Nous sommes trop mous, nous aussi.
    Nous restons trop entre nous, à nous plaindre, alors que nous devrions pousser de véritables HURLEMENTS de colère, dans les rues, sur les places, dans les réseaux sociaux et sur tous les forums internet.
    Si nous continuons à nous laisser faire, comme actuellement, nous finirons tous en camp de concentration !
    Il est temps de se lever contre la tyrannie Hollande-Valls-Taubira !

  27. Approchant la soixantaine, j’ai participé à des manifs gauchistes dans les années 70 et bien entendu la police de l’époque (sous un gouvernement de droite) payait des provocateurs.
    La différence avec le mouvement actuel est que les fils de bourgeois qui se prétendaient gauchistes étaient souvent très violents eux m^mes.

  28. Dimanche soir, j étais sur le carré en haut à droite (quand on regarde en direction des Invalides), là nous chantions pacifiquement l’ Espérance quand nous avons été gazés à 2 reprises sans raison. Puis nous avons rejoint les Veilleurs du carré en bas à droite, toujours en regardant les Invalides. Nous nous sommes assis tranquillement et avons continué à écouter des textes et à chanter. Des CRS nous ont entourés mais en regardant vers l extérieur du cercle, bref ils nous tournaient le dos. Un jeune homme d origine maghrébine, tenant une bougie à la main, se met à crier de manière énervée que nous devions nous lever et bouger. Beaucoup lui demandent de se taire afin de respecter le caractère silencieux de notre action. Mais il continue et s énerve encore plus en disant que les CRS nous mettent en danger. Surprise par son air désespéré, je me lève et part voir ce qui se passe. Ce jeune homme avait parfaitement raison. Les Révoltés se trouvaient juste à côté et les CRS en nous entourant, sous prétexte de nous protéger, nous mettaient en danger. Il y avait affrontement violent entre les Révoltés et les CRS avec échanges de tirs d objets et de lacrimo. En nous entourant ils ouvraient la possibilité que nous recevions les objets et les grenades…….les Révoltés se sont éloignés et ce ne fut pas le cas ! Mais ce jeune homme qui était assis sur le muret, avait compris la manoeuvre. Assis au sol et avec un mur de crs, nous ne pouvions comprendre ! Ils ont juste essayé de faire en sorte que les Révoltés s en prennent aux Veilleurs.

  29. Est-il possible que LMPT ou une autre structure dépose plainte ou se porte partie civile dans l’action en justice qui doit sans doute avoir lieu contre ces personnes et il sera possible de connaître leur identité puisqu’ils ont été arrêtés ?

  30. Témoignages capitaux à diffuser partout ; il faut écrire un livre sur ce sujet des violences et des manipulations. Scripta manent : les écrits restent. Tous ces témoignages doivent être recensés, documentés et connus et un ouvrage serait un bon moyen pour cela. Et cela aiderait pour des actions juridiques parallèles.

  31. Vieille technique que la police française a largement utilisé pendant la guerre !
    Souvenez vous de la rue Lauriston où police française malfrats et gestapo travaillaient ensemble contre les français !
    Gendarmerie et police n’ont pas changé, elles sont mûres pour un nouveau Vel d’hiv

  32. Vieille technique que nous pouvons contrer en filmant discrètement et systématiquement, internet et le numérique sont nos armes il faut les utiliser!
    FILMEZ!

  33. courage ! même si nous devons payer cher,notre non violence est notre force. cela fait venir à nous des gens, cela fait réfléchir et interpelle les pays voisins. il faut tenir bon !!

  34. Allez voir sur Novopress

  35. Très bon ça, comparer le commissariat de la rue de l’évangile au Vel’ d’Hiv.
    D’autant que ça énerve notre président que l’on utilise le mot collabo qui devrait être réservé à la période de la guerre. Qu’il face le ménage chez lui en demandant à ses dévots de ne plus utiliser le terme fascisme contre la nouvelle résistance française

  36. Je milite depuis 30 ans dans les milieux de la droite radicale et nationaliste et personne dans ce milieu n’utilise la croix gammée (pourtant il ya en a des crétins)…
    Ce témoignage est totalement mensonger…

  37. Ceux qu’on appelle encore des policiers ressemblent de plus en plus à une milice privée à la disposition du “bon plaisir”…

  38. De telles pratiques renvoient aux pays totalitaires – n’en déplaise à M. Hollande. Relire à ce sujet “Pardonne-moi Natacha”. Ceci nous conduit bien à entrer en résistance.
    Quant aux forces de l’ordre, il faut quand même éviter de les mettre tous dans le même panier : si certains policiers en civil ont un comportement condamnable – parfois comparable à celui d’une police politique – les gendarmes ont toujours paru plus réservés et certains se seraient bien joints à la Manif pour Tous…

  39. Il faut bien se mettre en tête qu’un état est capable de tout. Y compris de faire porter des symboles nazis pour faire croire ce qu’il veut , valls à un tel poste est une grande inquiétude, il est capable de faire rétablir la peine de mort pour les opposants. (république en danger) de tout temps il y a eu des gens payés pour détruire l’image trop bonne de certains groupes. rien de neuf !

  40. Je ne comprends pas pourquoi on lit ici ou là que les flics ont “protégé” les veilleurs…. les protéger de quoi?? personne n’a cherché à ennuyer les veilleurs !! je suis de ceux qui étaient du côté “révoltés” et à aucun moment je n’ai vu de menaces ou quoi que ce soit vers les veilleurs. Est ce que les veilleurs croient vraiment que les gens un peu plus dynamiques et agités à côté d’eux sont là pour leur nuire?? j’ai vraiment l’impression qu’il y a de très grosses confusions dans la tête de certains veilleurs. Clarifiez vos propos svp.

  41. Je vais dire une banalité, mais ces faits sont très grave !

  42. Ce fut aussi la même technique pour provoquer le massacre de la rue d’Isly à ALGER. Je connais un témoin direct de la sortie des gendarmes mobiles de leur caserne, en civil et qui ont déclenché les tirs… qui m’a tout raconté !

  43. oui, en effet, les agissements de nos “forces de l’ordre” me font
    penser que ce sont les mêmes qui arrêtaient les pauvres juifs
    pendant la guerre.

  44. cette vidéo est prise au même moment
    https://www.youtube.com/watch?v=GzKPzO2N8lQ
    il faudrait contacter l’auteur de cette vidéo pour lui demander si lui ou ceux qui étaient avec lui ont pris des photos de ce dont vous parlez

  45. Merci pour ces informations, que je m’empresse de corroborer : venue à la manifestation de façon autonome, j’étais juste devant le grand écran à droite du podium. Après la dispersion, j’ai voulu rester avec les “veilleurs”, dont un groupe assez important s’installait à quelques mètres de l’écran en question, sur la pelouse. J’ai vu, de mes yeux, arriver plusieurs groupes absolument distincts de la manif, en provenance de la rue de Grenelle où étaient stationnés des cars de police et où les CRS attendaient arme et bouclier au pied. J’ai vu les CRS les laisser passer. Une fois ces jeunes (cranes rasés, blousons ou sweets à cagoules, souvent équipés de bouteilles ou de pétards) entrés sur l’esplanade, les CRS se sont avancés. Ils ont stationné un moment devant le groupe de veilleurs, tournés vers nous, donnant l’impression de vouloir nous déloger. Puis un ordre les a envoyés vers le fond de l’esplanade (côté ministère des affaires étrangères et assemblée nationale) où les cris et les fumigènes devenaient plus nets. Après un moment (30mn environ), les CRS ont contourné l’esplanade et sont arrivés dans notre dos. Nous chantions, écoutions des textes, méditions en silence. Ils nous ont chargés et gazés. Je n’ai pas résisté aux gaz plus de 5 minutes, l’ashme dont je souffre périodiquement me rendant très sensible à cette saleté (j’ai d’ailleurs été malade la nuit suivante et, deux jours après, j’ai encore mal à la gorge et les sinus en feu).
    Il est absolument évident que ces groupes étaient des provocateurs envoyés par le pouvoir en place ou, a minima, des extrémistes, entrainant peut-être dans leur sillage quelques jeunes de la manif un peu inconscients, mais il est certain qu’il était archi simple de les bloquer à la jonction de la rue de Grenelle et de l’esplanade, jonction qui forme un goulot d’étranglement très facile à verouiller, et que cela n’a pas été fait, volontairement. Je peux en témoigner de façon absolue.
    Voilà. C’est la seconde fois que je me fais gazer, la première en bas de Champs, en mars, ayant été prise en tenaille entre deux cordons de CRS alors même que l’un d’eux venait de me dire que les Champs étaient de nouveau autorisés et que les 3 stations de l’avenue allaient être rouvertes…
    Si je suis très fortement attachés aux valeurs que nous défendons, je ne suis pas une extrémiste et je tiens à la santé dont j’ai besoin pour remplir mes devoirs d’état. Je n’ai jamais cherché volontairement l’affrontement. Mais après ces deux expériences plus que pénibles, je considère que nous sommes dans une dictature avérée et je vais m’engager davantage si je le puis.
    Vous pouvez faire de ce mail l’usage que vous voudrez. Je n’ai pas peur. Je ne mettrai jamais mon drapeau dans ma poche et je ne lacherai rien. Jamais.

  46. Je ne mets pas en cause ce témoignage, car il me semble évident que depuis le départ Manuel Valls tente par tous les moyens de discréditer notre mouvement, en l’infiltrant de policiers en civil ou de faux “casseurs”. (Je tiens à la disposition du SB quelques photos de ces groupes de policiers en civil).
    Pour autant, pour avoir observé pendant deux heures ce qui s’est passé sur l’esplanade des Invalides dimanche soir, je peux dire qu’il n’y avait pas d’un côté les gentils “veilleurs” et de l’autre de simples excités là par hasard… Il y avait sans aucun doute quelques vrais “excités” qui s’en prenaient notamment au mur policier de la rue de l’Université avec obsession, comme le montrent les différentes images des médias, et il est sûr que pour une partie d’entre eux, la police les laissait agir, si elle ne les avait pas sélectionnés auparavant pour faire cela. D’ailleurs j’ai été témoin de ce laisser-faire : quand le mouvement a reflué vers nous, certains de ces “jeunes”, vêtus en survêtement et capuches ont lancé de gros pétards et des bouteilles en verre sur un peloton de CRS situé à côté de nous, les CRS ont chargé et fait “dégager” une partie des gens mais ont-ils interpellé ces individus? Evidemment non, et pourtant c’était tout à fait possible de le faire, c’est ce que je me suis dit immédiatement.
    Pour autant, s’il me semble évident que ces individus agitateurs n’avaient clairement pas le look manif pour tous, des centaines de jeunes LMPT ont bien occupé l’esplanade en protestant par leur présence, leurs slogans et leurs chants, et pour certains, parfois par quelques jets d’objets, contre la police. Il ne faut donc pas que les Veilleurs s’attribuent le monopole de la protestation alternative de LMPT en qualifiant tous les autres jeunes qui ont choisi de protester autrement d'”excités” ou de “complices de la police”. A la fin de la MPT dimanche, l’ordre de dispersion ayant été donné à 19h30 environ, des centaines et des centaines de jeunes sont bel et bien restés sur l’esplanade dans le but de faire face à la police, de manière déterminée, quoique toujours plutôt bon enfant. Ces jeunes sont effectivement révoltés par le pouvoir socialiste et la violence policière qui s’abat sur eux depuis maintenant deux mois. En même temps, ils nouent des liens de solidarité, ils ont conscience de vivre un moment historique et de défendre des valeurs qui méritent d’être défendues contre une loi inique, sur le mode de la résistance à l’oppression qui leur donne la légitimité de faire face aux forces de l’ordre, quoi qu’il arrive, y compris s’il faut prendre quelques coups et finir au poste.
    En fait, ils attendaient ce moment, pour rééditer les expériences du mois d’avril, et je dois dire qu’ils étaient très nombreux dimanche. Ils venaient de partout, de Paris et de province, toutes classes sociales confondues. Il y avait des jeunes des milieux “tradi”, reconnaissables par leurs chants notamment, fraternisant avec d’autres jeunes cathos, ou pas : c’est la génération LMPT. Ceux-là ont choisi de protester autrement qu’en veillant, c’est leur droit et il faut les soutenir.
    Gardons-nous donc de faire le jeu de la dialectique politico-médiatique en bannissant certaines actions qualifiées a priori de violentes et d’ “extrême droite”. Ceux qui ont participé à mai 68, l’ont exalté pendant 40 ans, ont pris le pouvoir et imposé leur idéologie au peuple français sont mal placés aujourd’hui pour nous donner des leçons sur la violence et l’ordre public. Ils sont disqualifiés pour parler à cette jeunesse qui les rejette, et il serait même assez cocasse qu’après l’exemple qu’ils lui ont donné (à l’époque c’étaient des cocktails molotov et des pavés qui étaient lancés contre les CRS!) ils viennent hypocritement l’empêcher de s’exprimer et les traiter de “nervis d’extrême droite”.
    Quant aux Veilleurs, je trouve leur forme de protestation pacifique éminemment respectable. Mais il faut qu’ils respectent aussi les autres formes de protestation. Le mouvement doit rester uni. D’ailleurs, s’ils ont pu être très certainement importunés dimanche soir par la quantité de gaz lacrymogènes répandus sur l’esplanade, les veilleurs auraient à mon sens mieux fait d’aller veiller ailleurs, avenue de Breteuil par exemple, au lieu de se rapprocher du pont Alexandre III comme ils l’ont fait. Ils étaient plus d’un millier : s’ils avaient décidé de déménager leurs bougies ailleurs, tout le dispositif policier visant à former une nasse autour des jeunes sur l’esplanade aurait éclaté. Il aurait été tactiquement très intéressant de voir les plans de la préfecture de police bouleversés ce soir-là…

  47. Français, réveillez-vous et brûlez vos trois-couleurs maçonniques. En haut la bannière du Sacré-Cœur, la seule espérance de votre nation. Il y a des honnêtes gens dans le monde qui attendent la conversion de la France, votre pays, parce-que nous savons que vous avez une mission divine et que nous avons besoin de la France catholique et vraiment contre-révolutionnaire afin que l’Europe soit sauvé.
    On ne peut pas lutter contre les faux principes en adoptant leur langage et leurs signes, et les systèmes globalistes internationaux ne vont pas vous aider durablement contre les intimidations, parce-qu’ils ont tous le même but que ceux qui ont occupés les pouvoirs en France.
    Réveillez-vous !

  48. Que ceux qui doutent de la véracité ou de l’exactitude de ces témoignages prennent conscience que tout témoignage à charge contre la police doit être admis comme vrai sans aucune réserve. En effet, c’est la police ou la gendarmerie qui empêchent les gens de filmer. Mon appareil à été cogné à coup de matraque à la fin de cette vidéo https://www.youtube.com/watch?v=5nVsVwMZXCo
    Ensuite le CRS m’a poursuivi en m’insultant sous les regards consentants de ses collègues.
    Une autre fois c’est un gendarme qui m’a fait entrer dans le cercle que les gendarmes formaient autour de personnes interpellées pour la seule raison que je filmais. Le même m’a désigné à ces collègues policiers en civil lorsque je me suis écarté. Les policiers en civil n’ont aucun compte à rendre lorsqu’ils violentent des photographes amateurs en confisquant leurs cartes SD.
    Sans carte de presse et contact dans la police, c’est un véritable parcours du combattant que de filmer les exactions policières.
    Il est donc totalement insipide d’oser mettre en doute des témoignages sans preuves filmées à l’appui alors que ces dernières font courir tous les dangers à leurs auteurs.

  49. Nous remontions vers la Seine vers 8h il y avait plein de colosses en noir avec des gourdins cachés on s’est tous dit “tiens des flics déguisés… nous savons tous faire la différence sans être des services secrets mais vraiment on nous prend pour des c…. mais ce serait vraiment malhonnête d’êtres dupes…! Que vive la Vérité !

  50. Pleins de témoignages, donc , que Valls a missionné des flics déguisés en civil pour creer de toutes pieces des violences qui ensuite ont servi de prétextes pour des arrestations arbitraires alors que les flics provocateurs n’ont pas été arreté !
    Il parait que meme Béatrice Bourges a vu de ses vu des flics en civil avec brassards retirés leurs brassards police pour ensuite faire semblant d’agresser les flics en uniformes afin d’arreter ensuite les braves gens qui en aucun cas n’ont parcipités à ses mises-en-scène pseudo-anti-flics .
    Cette volonté hypocrite d’inventer de fausses agressions envers des flics par d’autres flics prouve que Valls ferait n’importe quelles provocs illégales pour continuer à nuire aux francais contre la dictature PS/homos et sa loi taubira .
    Ces rafles et listes noires de cibles à persécuter par les kollabos de Valls leGaz
    ressemblent curieusement aux rafles par l’Occupation étrangère des heures les plus sombres de notre Histoire ,malgré l’interdiction de Grollande pour prétendre que circulez y’a rien à voir , la dictature et l”Occupation n’existant plus avec le PS hollandais qui veut accaparer ces mots à seul répertoire de la goche caviar (on a toujours raison et quand les autres sont pas d’accord ce sont des fachos d’extreme-droiteuh nazis blabla,etc
    )

  51. @SCHNIp,
    Je vais préciser mes propos.
    Tout d abord, je mets un R majuscule à Révoltés, par respect pour leur action. Ce ne sont ni des agités, ni des casseurs. Ils expriment une Révolte Légitime. Je suis une Veilleuse, non pas parce que je crois que c est la seule façon de gagner, mais parce que je crois en l éducation et la culture, je crois qu à long terme, un éveil intellectuel sera profitable.
    Je n ai jamais pensé que les Veilleurs puissent être mis en danger par les Révoltés, je dis juste que, pour moi, les CRS ont agi de manière à ce que les projectiles arrivent sur nous, ce qui ne fut pas le cas.
    Très sincèrement, je dois avouer que je regrette de ne pas avoir participé à ces actions, mais je suis une femme de 40 ans, et pas forcément sportive (c est un euphémisme). Je suis venue voir ce qui se passait. Suffisamment proche pour être gazée, mais quand j ai vu tous ces jeunes, j ai pensé, peut-être à tort, que ce n était pas ma place…….

  52. Dimanche soir, étant aux Veilleurs aux Invalides, la maman d’un ami étant à Breuteil a voulu nous rejoindre.Non seulement, elle n’a pas pu , mais elle a vu passer ce groupe de jeunes hommes avec des blousons en cuir, qu’ils ont ouvert un fois le barrage passé dévoilant des “tenus d’extrémistes “. Alors qu’ils sont passés dès qu’ils se sont présenté, elle a dû renoncer à nous rejoindre après plus d’une heure d’attente devant des CRS beaucoup moins complaisant que ceux de l’après-midi!

  53. Et la plupart des veilleurs sont tout à fait conscients que ceux qui ont occupés les CRS dimanche soir, ne voulaient pas leur nuire! bien au contraire , ils leurs ont permis de poursuivre toute la nuit! Les révoltes et les veilleurs , sont parfois issus de la même famille ou sont amis, biensur que les veilleurs savent que les révoltés ne souhaitent pas leur nuire, on se bat chacun à notre manière pour la même raisons et dans le même but! Mais soyons vigilant, car ça aurait certainement arrangé, Valls et sa bande que les révoltes s’en prennent au Veilleurs!

  54. Présent lors de l’agression du jeune homme par un officier CRS dimanche soir, à l’entrée de l’esplanade des Invalides. JE PEUX TEMOIGNER SI L’AGRESSE LE DEMANDE PAR LE BIAIS DU SALON BEIGE.
    Tandis que j’allais vers le barrage, une trentaine de trentenaires massifs( sauf les quelques femmes, dont un officier me semble-t-il)vêtus d’habits civils noirs ont déboulé à fond le train par le bd des Invalides dans cette rue de Grenelle depuis la place Vauban où ils avaient débarqué de leurs fourgons de police. Leurs outils de travail( gazeuse, matraque, tonfa) étaient visibles ou devinables. Leurs signes distinctifs( brassard “police”, carte)dissimulés. Les CRS qui nous interdisaient l’accès à l’esplanade les ont laissé passer.
    Le régime a peur, car il a enfin réalisé qu’il passerait un jour- et sans doute avant la date prévue !

  55. Chers amis, quelques régles élémentaires :
    1/ les policiers ne sont pas vos amis, ils sont syndiqués à 90% à gauche
    2/ J’entends souvent des jeunes qui disent “ils ont été sympa, sont de notre bord etc…” ATTENTION c’est une technique de manipulation psychologique, comme le syndrome de Stockolm pour vous amadouer et surtout vous faire parler, car les jeunes sont intimidables, et parlent.
    2/ en cas de GAV , sous 1h de votre arrestation ecrivez à l’officier qui gère les arrestation : que vous voulez voir un médecin, et votre avocat, et NE DITES PLUS UN MOT MEME SOUS LA PRESSION OU LES PAROLES SYMPATHIQUES le but de ces policiers est de vous faire parler avant la fin de la GAV, qui doit être notifiée sinon illégale.
    3/ PORTEZ plainte si vous jugez l’arrestation abusive, PORTEZ plainte si vous êtes victimes de menaces mêmes verbales
    4/ A TOUS BON COURAGE LE COMBAT NE FAIT QUE COMMENCER

  56. JE CONFIRME QUE CES “VOYOUS A CROIX GAMMÉE” SONT DES MEMBRES DE LA POLICE, ET ONT ÉTÉ VUS ET FILMÉS EN PLUSIEURS LIEUX:
    En fin de manif pour tous, vers 19h où des dizaines de milliers de jeunes -surtout provinciaux – s’étaient assis dans l’herbe des pelouses de l’esplanade des Invalides pour pique-niquer et écouter de la musique de leurs Provinces (cornemuse, bombarde,…), j’ai vu de nombreuses troupes de CRS, lourdement armées, encercler l’esplanade sur ses 4 côtés, non pas pour disperser cette foule pacifique, mais pour la gazer de grenades lacrymogènes, la matraquer sauvagement et y prélever des otages pris au hasard. Aucune issue pour y échapper ne subsistait. Il n’y a eu aucun “groupe de 300 soit-disant extrémistes de droite” comme l’a prétendu Manuel Valls, mais une foule rendue furieuse qui a fait refluer et fuir ces agresseurs sous une volée de pierres, canettes et détritus. Le rôle de policiers en civil fut déterminant dans ces actes de provocation à la violence. Ils portaient le plus souvent des survêtements de “manif pour tous” sur lesquels ils avaient inscrit au feutre noir des croix gammées et injures racistes. Une fois repérés et pourchassés, ils remettaient au bras leur brassard orange de Police et se réfugiaient au sein des CRS. J’en ai vu bombarder généreusement de canettes de bière l’unité de CRS …voisine ! C’est le “Chant des partisans” entonné par les groupes de “Veilleurs” et leur “Appel à la Résistance non-violente” qui ramena le calme.

  57. Merci à Karine et à Electre pour leurs derniers posts qui clarifient bien les avis. En effet le désordre ambiant, les projectiles et la fumée, pouvaient tt à fait nuire aux veilleurs comme à tous les passants et comme aux révoltés eux mêmes d’ailleurs. Je suis rassuré de ces derniers commentaires mais on lit ou on entend tellement de choses que j’étais un peu inquiet du sens de certaines interventions au départ. Oui on est révoltés, oui c’est dommage d’en arriver à de vraies émeutes mais il faut tout tenter. L’essentiel c’est de se battre (physiquement/intellectuellement/ moralement) mais sans haine. Tout le monde a sa place et son utilité ! merci aux veilleurs, merci aux révoltés et merci au salon beige 🙂

  58. Dehors l’infecte clique socialo, les Hollande, Taubira, Belkacem et autre Manu le Chimique. Les flics sont nos ennemis, se sont les chiens dociles du pouvoir, forts avec les faibles, mais crevant de trouille devant la racaille des banlieues. Flics ripoublicains honte du genre humain.

  59. “C’était bizarre. Il était habillé comme les autres, mais j’avais l’impression que c’était quelqu’un des RG, qui était là pour les entourer”(les casseurs). Lapsus involontaire du Nouvel Obs : http://leplus.nouvelobs.com/contribution/875155-video-casseurs-crs-et-lacrymo-a-gogo-j-ai-filme-les-violences-a-la-manif-pour-tous.html

  60. Ayant rédigé mon 1er commentaire AVANT d’avoir lu ceux publiés par le Salon beige, je souhaite ajouter ceci:
    Imaginer une opposition factice entre “Révoltés” et “Veilleurs” du 26 mai au soir est pure FICTION, …pour la bonne raison qu’une grande partie des “Révoltés” ou même des simples témoins (dont moi-même) – ayant repoussé les assauts des CRS, peut-être fatigués de matraquer et recevoir des pierres en retour – a rejoint vers 20h ou 21 h les Veilleurs lorsque ces derniers ont fusionné leurs deux groupes près du pont Alexandre III.
    Les “Révoltés” et les “Veilleurs”, dont le comportement a été souvent interchangeable, étaient en effet tous unis dans un même mouvement de protestation contre l’injustice et la violence de Sodome.
    Et, lorsque des cars remplis de “Révoltés” emportés en garde à vue sont passés vers minuit ou 1h près du groupe d’un bon millier veilleurs, ces derniers ont rompu leur silence pour applaudir les malheureux prisonniers.
    Un petit juif loubavitch courageux, en costume noir strict avec ses longues bouclettes sous son chapeau, qui avait dirigé avec audace un assaut de Révoltés, a ainsi passé le reste de la nuit à bavarder avec moi parmi les veilleurs, jusqu’au petit matin où notre groupe s’était infiltré jusqu’en face du parc de l’Elysée.

  61. Chapeau bas à tous les résistants, combattants ou veilleurs. De grâce, arrêtez les témoignages disant que ceux qui ont chargés les CRS étaient des excités, agents provocateurs des flics. Au contraire, pour être resté jusqu’a 22h15, je n.ai vu que de courageux jeunes, bravant l’infâme police politique. L’immense majorité à fait la manif, et est resté pour en découdre, car l’exaspération ne cesse de monter.

  62. Le titre des commentaires ‘le mercenaires de Manuel Gaz” est un qualificatif peu approprié . Il conviendrait mieux de parler de “Nervis”, voire de “Barbouzes”…

  63. en tant que responsable syndical j’ai bien connu ces pratiques en mai 1968 nous avions les noms de certaines personnes qui étaient
    des crs en civil et qui balançaient des pierres sur leurs collégues afin d’avoir un prétexte pour nous taper dessus.beaucoup de travailleurs d’époque pourraient en témoigner.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services