Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Les victimes du FLN attendent l’hommage du chef de l’Etat

Dans un communiqué de l'Elysée publié aujourd'hui, on peut lire :

"Le 17 octobre 1961, des Algériens qui
manifestaient pour le droit à l'indépendance ont été tués lors d'une
sanglante répression. La République reconnaît avec lucidité ces faits. Cinquante et un ans après cette tragédie, je rends hommage à la mémoire des victimes."

Ce n'est pas la première fois que François Hollande rend hommage aux terroristes du FLN. Alors c'est encore l'occasion de rappeler la réalité historique. Le colonel Raymond Montaner, commandant
de la Force Auxiliaire des Harkis de Paris depuis 1959, unité destinée à
protéger les Algériens de la capitale et des banlieues contre la
vaste entreprise de racket du FLN pour lever « l’impôt révolutionnaire », raconte:

"Il ne s’agissait pas d’une manifestation pacifique, mais d’une double action minutieusement montée par le FLN. Tandis que des groupes armés devaient saboter et incendier des installations vulnérables dont le port pétrolier de Gennevilliers et le complexe pétrolier de Melun, d’autres manifestants, mobilisés souvent de force, sous la menace, devaient envahir le centre de Paris,
principalement vers la place de l’Opéra, de la République, et
converger vers les Champs Élysées pour y déployer le drapeau FLN. A
cette époque, toute manifestation de ce type était interdite dans la
capitale.

La police parisienne semble avoir été
surprise par ces manifestations. Environ 1.300 hommes répartis en
petits groupes de 25 policiers étaient disséminés dans les zones
sensibles, sans grande coordination. Un premier affrontement eu
lieu, dès 19h30, au pont de Neuilly, une quinzaine de policiers se
retrouvèrent opposés à plusieurs centaines de manifestants
.
Cependant, aucun coup de feu ne fut tiré. Les forces de l’ordre se
replièrent vers d’autres points d’appui. Rapidement, la police reprit
la situation en main.

On découvrit alors un fait étonnant :
l’extrême rapidité avec laquelle, devant le regroupement des policiers
qui avaient reçu des renforts, les manifestants se débandèrent, ou se
laissèrent appréhender. Conduits au Palais des Sports et au stade de
Coubertin, l’immense majorité des Algériens arrêtés avouèrent
qu’ils avaient été mobilisés sous la menace de mort par les agents
recruteurs du FLN, ou menacés de représailles sur leurs familles

pour ceux qui auraient refusé de se joindre à ce « rassemblement
patriotique ». La plupart furent renvoyés chez eux, après vérification
d’identité…

Le vrai bilan, entre le 17 et le 21 octobre 1961, s’établissait à 7 morts, dont 2 seulement attribués directement à la police : Achour Belkacem et Amar Malek, tous deux agents du FLN. 5
autres morts seront décomptés, dont un Français, Guy Chevalier, et 4
Algériens, vraisemblablement victimes de règlement de compte
."

Autre réalité : entre janvier 1955 et juillet 1962, les
groupes armés du FLN ont assassiné, en France, plus de 6000
Algériens, tués par balles, strangulation, égorgement, après tortures.
Il faut compter aussi 9000 cas de mutilations (ablation du nez, des
oreilles, des lèvres) soit une moyenne de 5 tués ou blessés par jour,
pendant 7 ans !
La masse de ces Algériens en métropole était hostile au FLN. Auront-ils droit à l'hommage du président de la République ?

Partager cet article

18 commentaires

  1. N’y avait-il pas des socialistes parmis les porteurs de valises ?

  2. De ce gouvernement,plus rien ne m’étonne!
    Ce sont des idéologues d’extrême gauche anti-France.Il n’y a rien à ajouter.

  3. En réalité, il n’y a eu AUCUN mort du fait de la police à la suite de la manifestation interdite. AUCUN.
    C’est ignoble. C’est révoltant.

  4. Sur ce sujet, Yvan Rioufol ne m a pas semblé briller ce soir sur RTL…:
    Il a confirmé les faits et a juste demandé une réciprocité
    Mais est il bien informé ?
    Et que peut on dans ce genre d émissions ?

  5. Ils sont où aujourd’hui ces algériens anti-FLN et leurs descendants ?

  6. Haute Trahison. Pas moins. Autrefois, passible du poteau d’exécution !

  7. ignoble, revoltant c est le mot qui convient en effet, je pense depuis Mai que ce pouvoir va nous entrainer a la catastrophe, on y vient assez vite mais pour la repentance l ignoble CHIRAC avait montre la voie et helas il a ete pebiscite d une facon assez imbecile par 82 pour cent du corps electoral alors qu il avait par son discours du Vel D Hiv, redige d ailleurs par une peronelle, gravement attente a la memoire de nos parents et grands parents

  8. Un pays qui honore le souvenir de terroristes porteurs de bombes est un pays qui est tombé bien bas.Comment pourrait il en étre autrement avec un tel gouvernement .Il ne faut pas oublié que pendant la guerre d’Algérie la gauche soutenait déjà le FLN.

  9. pour ceux qui douteraient de la sauvagerie dont sont capables des arabes contre des arabes ou des Francais(sur cette periode), un site Internet (dont je ne partage pas toutes les opinions politiques) qui montre des photos d’archives:
    http://popodoran.canalblog.com/archives/2012/08/index.html
    avec l’affaire du 17 octobre 1961 relatee :
    http://popodoran.canalblog.com/archives/2011/10/15/22349717.html

  10. et comme le precise, le 1er commentaire du lien precite
    “Nous étions en guerre.
    Concernant les évènements du 17 octobre 1961 il faut noter que la France et l’Algérie étaient en guerre. Le parlement français a d’ailleurs pris acte de cette situation de guerre. Dans aucun pays on n’autorise les ennemis présents sur le territoire national à défiler pour telle ou telle raison.”

  11. “Nous étions en guerre.
    Concernant les évènements du 17 octobre 1961 il faut noter que la France et l’Algérie étaient en guerre. Le parlement français a d’ailleurs pris acte de cette situation de guerre. Dans aucun pays on n’autorise les ennemis présents sur le territoire national à défiler pour telle ou telle raison.”
    Sauf que ce genre d’arguments valide des accusations fausses, d’abominables diffamations. C’est un pavé de l’ours qui “confirme” des accusations intéressées et fallacieuses.
    Merci à Dissident.
    Il n’y eut AUCUN MORT du fait de la police française. C’est la vérité. Ce qu’il y a d’incroyable, c’est l’impudence de ceux qui décrivent la France de 1961 comme un état sans morgue, sans état civil, sans journaliste (surtout à l’époque où la presse communiste était encore plus puissante qu’elle ne l’est). Il décrivent aussi les policiers français comme des barbares sans cœur. TEL QU’ON EST ON VOIT LES AUTRES.

  12. Au secours ! Les héritiers des “porteurs de valises” sont de nouveau au pouvoir

  13. Le mensonge, la falsification des faits , l’impudence et la trahison ne datent pas d’hier mais on assiste depuis quelque temps à la montée d’un sentiment de mortification suicidaire ,ne reposant sur rien et prôné par des “responsables” (sic et sic!) qui nous mènent à la déchéance morale !
    Pauvre,pauvre pays !!!

  14. cher salon beige,
    Ceci ne devrait pas vous laisser indifférent :
    Comme un parfum de rupture épistémologique …
    http://cril17.info/

  15. on peut désormais appeler « François Le Normal » (F.L.N.).

  16. mais faites donc connaitre ces données!!!

  17. Ces mises au point qui sont l’exacte vérité de cette affaire a compensé ce tissus de mensonges annoncé par François Hollande qui est vraiment nul en Histoire.Par contre il a une imagination débordante pour raconter n’importe quoi.Nous avons honte de cette successions de mensonges concernant la France qui demande des excuses. Nous avons vécus à Paris ces évènements et nous approuvons totalement les témoignages précédents. A bon entendeur …..

  18. Mon mari n’est plus de ce monde pour témoigner; je le fais pour lui, grâce à tout
    ce qu’il m’a confié sur ce sujet qui lui était particilièrement douloureux: il a été
    en Algérie, officier Saint-Cyrien, de 1956 à 1962 au service de la France. Il serait
    OUTRE par l’attitude de F.Hollande. Quant aux porteurs de valises, certains sont encore bien vivants et bien connus du monde politique.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services