Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Laïcité à la française / France : Société

Les tenues semi-porno pour ados sont-elles plus conformes aux valeurs de la république ?

Lu ici :

276956175_2"L'affaire du collège Léo-Lagrange de Charleville-Mézières confirme l'état d'esprit d'une partie des fonctionnaires français. De quoi s'agit-il ? D'une collégienne musulmane de 15 ans prénommée Sarah. Elle était venue l'an dernier avec un voile ; on le lui avait fait ôter, en application de la loi de 2004 réprimant les voiles et les petites croix : loi contre d'introuvables affrontements scolaires islamo-chrétiens (dont  aucun cas n'avait été signalé). La jeune fille venait donc tête nue… Mais elle avait une jupe longue et noire, achetée 2 euros chez Kiabi. La jupe longue est l'emblème du fanatisme et de la superstition ; peut-être les tenues semi-porno pour ados sont-elles le signe des Lumières. Le 16 avril, Mme Maryse Dubois, principale du collège, empêche Sarah d'entrer en classe et lui enjoint de changer de jupe à l'avenir. Une tenue plus sex aurait-elle été conforme aux « nouvelles valeurs de la République » ? Sarah refuse. Exclusion d'une journée ! Le 25 avril, même jeu ; même exclusion. La principale écrit alors aux parents de la collégienne rebelle : « La loi sur la laïcité à l'école interdit ce port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse. La poursuite de cette tenue provocante interdira son accueil en classe. » 

Ces deux phrases sont une synthèse de confusion mentale : 

il est juridiquement indémontrable qu'une jupe longue soit un « signe religieux ostentatoire ». La loi de 2004 ne s'applique qu'aux couvre-chef : voile et kippa ; ainsi qu'aux petites croix parce qu'il faut bien tacler les cathos – en dépit de leur très grande discrétion, et du fait que la petite-croix-de-mamie n'a plus de signification religieuse chez beaucoup de Françaises. 

L'adjectif « provocante » est ahurissant pour qualifier une jupe longue, sachant quel genre de tenues sont couramment portées par des collégiennes et des lycéennes sans que l'administration y trouve à redire (…) 

2168168416_3« La laïcité ce n'est pas ça. » Enfonçons le clou une fois de plus : la laïcité est une spécificité nationale sans équivalent dans les autres pays. Bien qu'elle ne soit pas mentionnée dans les lois « laïques » de 1905, la laïcité instaurée par ces lois visait simplement à séparer les cultes et le domaine politique (…) Les lois de 1905 ne portaient nullement sur la vie privée, et ne prétendaient pas rendre les religions invisibles : bien au contraire, elles encadraient leur visibilité.

Aujourd'hui une  psychose antireligieuse s'est emparée des milieux officiels français. Elle s'enracine dans un désarroi (inavoué) devant l'immigration de masse ;  désarroi qui se déguise en souci de l'islam ; souci lui-même déguisé en posture de méfiance face à « toutes les religions ». On voudrait les rendre invisibles (…) En effet, notre classe politique, ayant déserté le politique pour se vouer au  sociétal, est incapable de ne pas confondre « laïcité » et intrusions dans la vie privée. La police de la vie privée tenant désormais lieu de vie publique, on verra se multiplier des « affaires de la jupe » : et les musulmans ne seront pas les seuls visés, contrairement à ce que prétendent les permanents de l'Observatoire de l'islamophobie."

Partager cet article

30 commentaires

  1. L’islamophile Plunket
    “Elle s’enracine dans un désarroi (inavoué) devant l’immigration de masse ; désarroi qui se déguise en souci de l’islam ; souci lui-même déguisé en posture de méfiance face à « toutes les religions” : pour les catholiques il y a longtemps que c’est le cas.
    Dans l’armée il y a des menus hallal, comme dans beaucoup d’écoles primaires. La majorité des viandes de moutons vendus sont halal

  2. Cette jeune fille est une provocatrice qui se présente au lycée en jupe longue et voilée.
    Elle ne porte pas cette jupe par souci de respecter une mode, mais dans une démarche communautariste agressive.

  3. Le problème est qu’on se focalise sur les femmes. Or un musulman traditionnel porte également un signe ostensible: la barbe. La question est de savoir si l’on imposera aux collègiens musulmans le rasage quotidien. D’autre part la barbe est également un attribut masculin prisé des Francs-Maçons. Quels seront alors les critères de différentiation entre la barbe franc-maçonne et la barbe islamique? L’origine ethnique des porteurs? La logique serait d’imposer dans l’enseignement l’interdiction générale du port de la barbe.
    En poussant la logique jusqu’au bout, on pourrait plus simplement imposer le port de l’uniforme dans l’enseignement comme dans l’armée avec des prescriptions précises de coupes et de longueur de cheveux et l’interdiction des accessoires. Et ce sont les anciens contestataires chevelus de mai 68 qui imposeraient ces restrictions!

  4. http://www.bvoltaire.fr/eloisegloria/islam-stop-aux-accoutrements-proselytes,173820
    Islam : stop aux accoutrements prosélytes !
    Faut-il être crédule ou de mauvaise foi pour s’obstiner à croire que des jupes noires qui traînent jusqu’au sol et des robes de type abaya sont des tenues neutres ?

  5. “psychose antireligieuse”, “désarroi”, “posture de méfiance” sont autant de termes qui laissent penser que les autorités sont dépassées. Alors même que la reconnaissance d’une forme de “police de la vie privée” reflète l’existence d’une volonté délibérée.
    L’analyse de Patrice de Plunkett est quelque peu superficielle…

  6. Qu’ils fichent la paix a cette jeune fille qui a au moins le mérite d’être pudique, attitude que notre époque obscène ne supporte plus.
    Mais cette réaction laïcarde était attendue car lesdites “Lumières” et la Révolution (dont nous subissons la continuation) sont indissociables de la dégradation des mœurs.
    Cette conjonction est multiple. Que ce soit en B. Franklin vantant la masturbation comme stimulant intellectuel. Que ce soit par les clameurs mensongères (“On égorge les prisonniers”) que Sade, alors embastillé, hurla toute la journée du 13 juillet 1789, et qui firent beaucoup pour les évènements du 14. Que ce soit par les postures obscènes que les auteurs du génocide vendéen donnaient souvent (ils appelaient cela “les mettre en batterie”) aux cadavres des parents et enfants des familles massacrées. Que ce soit par l’ouvrage pornographique (Organt) écrit par Saint-Just, etc. Et ce n’est pas en vain que ce dernier affirmait cyniquement : “Ce qu’il y a d’étonnant dans cette révolution, c’est qu’on l’a faite avec des vices : faits-en des vertus ; la chose n’est pas impossible.” (Discours sur les subsistances / Convention Nationale, 29 XI 1792.).
    Nous y sommes, et cette malheureuse Sarah en paie, elle aussi, le prix!

  7. A quand l’uniforme pour tous?

  8. Que de confusion, de sophismes et d’ignorance dans cet article !
    Prenons tout d’abord le procédé le plus détestable, la fausse alternative : ce serait soit la jupe longue musulmane, soit la tenue porno. Serait-il possible que Patrice de Plunkett évite de nous prendre pour des imbéciles ?
    Ce truc de prestidigitation rhétorique a beau être répandu partout, il n’est même pas digne d’une cour de récréation.
    Plunkett prétend que la laïcité est une particularité française, sans équivalent dans les autres pays. Que voilà une belle sottise ! Il y a deux formes d’exceptionnalisme français, celle qui affirme que la France est un pays tout à fait spécial et dont il conviendrait de préserver l’exception à tout prix ; et celle qui dit la même chose, mais pour vilipender des particularités qui n’existeraient nulle part ailleurs !
    La laïcité, n’en déplaise à ses ennemis français, est le réglage par défaut des démocraties occidentales, avec naturellement des variantes dues à l’histoire de chaque pays. La laïcité, par exemple, est particulièrement importante aux Etats-Unis. Elle n’a évidemment pas le même caractère que la laïcité française, mais elle est bel et bien centrale dans la nature constitutionnelle de la république américaine.
    Surtout, il faut être singulièrement aveugle, ou malhonnête, pour ignorer que ce n’est pas une question de longueur de jupe, de même que le voile islamique n’est pas une question de coiffure, d’habillement, de mode ou que sais-je encore.
    C’est une question de guerilla djihadiste. Il s’agit d’une provocation délibérée. Cette fille est un soldat de l’islam. Elle est terroriste à sa manière. Nous avons vu ce procédé appliqué mille fois.
    Aujourd’hui, à Charleville-Mézières, c’est une jupe longue et noire, mais hier à tel aéroport américain ce sont les chauffeurs de taxi musulmans qui refusaient de charger les passagers accompagnés de chiens ou porteurs de bouteilles de vin.
    Demain, ce sera ce que les musulmans voudront bien inventer. Demain, l’une des millions de petites mains du djihadisme décidera que sa “religion” l’oblige à venir à l’école avec un chapeau pointu peint en vert, et que si vous lui demandez d’enlever son chapeau, vous êtes un sale islamophobe. Ou autre chose. Ou n’importe quoi.
    Le comportement revendiqué n’est là que pour égarer les Plunkett qui examinent le doigt, en omettant de remarquer la lune. Le but est d’intimider, de harceler et de menacer les non-musulmans, pour prendre le pouvoir chez eux graduellement, brimade après brimade, revendication grotesque après revendication grotesque.
    La nature de ces revendications (horaires de piscine, viande hallal, absence de musique…) n’a aucune importance. Ce qui est important, c’est que les non-musulmans s’habituent à obéir aux ordres des musulmans.
    Ca se voit pourtant comme le nez au milieu de la figure.
    Et ceux qui imaginent que les concessions faites à l’islam pourraient bénéficier aux catholiques se bercent d’illusions. Si certains musulmans font semblant de saisir cette perche qui leur est tendue, c’est naturellement dans un seul but tactique et temporaire, pour exploiter les naïfs qui se bouchent encore les yeux devant ce que l’islam a fait de toutes les autres religions depuis le début de son histoire.
    Les musulmans veulent prendre le pouvoir, un point c’est tout. Ce n’est pourtant pas bien difficile à comprendre.

  9. C’est uniquement le signe de la dictature mondialiste, satanique, ou le sex et le porno, le gender, la PMA, la GPA, l’avortement….seront les normes et tous ceux qui ne s’y plieront pas seront persécutés.

  10. Ce n’est pas si l’islam, même par provocation, prône la pudeur, qu’il faut être contre la pudeur.
    Qui sommes nous pour sommer une jeune fille de 15 ans de ne pas porter la tenue que portaient les françaises de leur âge il y a un siècle dans nos campagnes (foulard compris) ?
    Oui c’est de la provocation ! Mais attention c’est de la provocation intelligente. Ne pas y faire attention est la meilleure manière d’y répondre. Prôner l’uniforme ou la coupe réglementaire est complétement idiot (pas l’uniforme scolaire en tant que tel comme niveleur des classes sociale, mais l’uniforme en tant que réponse à un comportement prosélyte). Dans la marine la jupe réglementaire n’est pas portée, elle est systématiquement raccourcie par sa propriétaire. Dans les années 70-80, les coupes de cheveux étaient plus longues que la coupe réglementaire, dans les années 90, 2000, plus courtes. Édicter une réglementation va ouvrir le spectre de la provocation à une échelle inégalée. Pour finir Du Saint Jean-Paul II,
    Christifideles laici 39 : Le respect de la dignité de la personne, qui comporte la défense et la promotion des droits de l’homme, exige que soit reconnue la dimension religieuse de l’homme. Ce n’est pas là une exigence simplement «confessionnelle», mais bien une exigence qui trouve sa racine indestructible dans la réalité même de l’homme. Le rapport avec Dieu, en effet, est un élément constitutif de l’«être» et de l’«existence» de l’homme: c’est en Dieu qu’il «nous est donné de vivre, de nous mouvoir et d’exister» (Ac 17, 28). Si tous n’admettent pas cette vérité, tous ceux qui en sont pénétrés ont le droit au respect de leur foi et des choix de vie, individuelle ou communautaire, qui en dérivent. C’est cela le droit à la liberté de conscience et à la liberté religieuse; le reconnaître effectivement, c’est l’un des biens les plus nobles et l’un des devoirs les plus graves de chaque peuple, s’il veut vraiment assurer le bien de la personne et de la société: «La liberté religieuse, exigence indestructible de la dignité de tout homme, est une pierre angulaire de l’édifice des droits de l’homme, et donc un facteur irremplaçable du bien de la personne et de toute la société, comme elle l’est de l’épanouissement personnel de chacun. Il en découle que la liberté pour les individus et les communautés de professer et de pratiquer sa religion est un élément essentiel de la cohabitation pacifique des hommes … Le droit civil et social à la liberté religieuse, parce qu’il touche à la sphère la plus intime de l’esprit, se manifeste comme le point de référence et, en un certain sens, devient la mesure des autres droits fondamentaux»

  11. La république est folle. Tant que la religion de l’Ennemi du seul Vrai Dieu, le Dieu du Christ, ne s’enregistrera pas officiellement comme religion en France et donc qu’on ne pourra pas la mettre face aux athées acharnés de France comme effet boomerang, et la faire découvrir à une population endormie,il sera impossible de jouer à armes égales sur le plan humainement horizontal. Mais pourquoi le ferait elle puisqu’elle détient déjà le pouvoir terrestre par les boucs qui siègent dans les assemblées (adeptes de la maxi-minijupes) et les communautarismes (adeptes de l’effacement total pour la femme seulement) qui pourrissent notre belle France. Heureusement il nous reste la ressource d’appeler les troupes angéliques de Saint Michel par la prière continue de nos cœurs. Il est également de notre devoir de faire comprendre aux jeunes et, à monsieur Marchenoir ,en passant, que le combat dans lequel nous devons inscrire nos actions n’est pas celui entre une religion qui n’a pas reçu l’onction et une religion non déclarée qui n’est que la manifestation d’orgueil du petit prince de ce monde dont les troupes sont légions et cachées. Prions que la Lumière de l’Esprit(Saint) finissent par être accueillie par toute les Ames.

  12. Bravo pour votre commentaire Robert Marchenoir.
    La lucidité qui explose dans votre commentaire me conforte dans l’ idée que c’ est tout à fait volontairement que vous ne l’ êtes pas ( lucide ) sur d’autres sujets.
    @ Exupery
    Vous allez aussi nous dire que le port du voile et de la burka ont pour objet de préserver la pudeur de la femme ?
    Le comportement de cette lycéenne est un acte de provocation et d’ intimidation islamiques .
    Votre haine, légitime, de la ” République française” vous entraîne à pactiser avec l’ ennemi. Or l’ ennemi de mon ennemi, si tant est que l’ islam soit l’ennemi des mondialistes, n’ est pas forcément mon ami.

  13. @ Robert Marchenoir | 2 mai 2015 01:12:53
    « Que de confusion, de sophismes et d’ignorance dans cet article ! »
    Excusez-moi, cher Robert, mais personnellement je trouve que la confusion et le sophismes ne sont pas là où vous le dites.
    « Plunkett prétend que la laïcité est une particularité française, sans équivalent dans les autres pays. Que voilà une belle sottise ! » 
    La laïcisme français que l’on ose appeler laïcité est effectivement une forme virulente de l’intolérance qui sévit plus en France que dans d’autres pays, suite à l’histoire de la France (qui n’est pas celle de l’Italie ou de l’Allemagne ni des USA). Souligner la virulence de l’intolérance laïcaede en France n’est pas de la mauvaise foi ; c’est le contraire qui l’est. La laïcité ne peut être fondatrice d’un état que si, et seulement si, elle est ouverte et tolérante, c’est à dire ne devient pas totalitaire.
    « Surtout, il faut être singulièrement aveugle, ou malhonnête, pour ignorer que ce n’est pas une question de longueur de jupe, …ou que sais-je encore. »
    Ce n’est effectivement pas une question de longueur de jupe, c’est une question de savoir si un citoyen ou une citoyenne a le droit d’exprimer sa religion et de suivre ses préceptes.
    « C’est une question de guerilla djihadiste. Il s’agit d’une provocation délibérée. Cette fille est un soldat de l’islam. Elle est terroriste à sa manière. Nous avons vu ce procédé appliqué mille fois. » 
    La guérilla, ce n’est pas l’islam qui la mène, c’est soi-disant république et sa police des mœurs.
    « Aujourd’hui, à Charleville-Mézières, c’est une jupe longue et noire, mais hier à tel aéroport américain ce sont les chauffeurs de taxi musulmans qui refusaient de charger les passagers accompagnés de chiens ou porteurs de bouteilles de vin. »
    Et que faites vous de la liberté individuelle que vous revendiquez à corps et à cri ? Avouez que vous êtes en contradiction flagrante avec vos principes hypocrites.
    « Demain, ce sera ce que les musulmans voudront bien inventer. …sa “religion” l’oblige à venir à l’école avec un chapeau pointu peint en vert, et que si vous lui demandez d’enlever son chapeau, vous êtes un sale islamophobe. Ou autre chose. Ou n’importe quoi. » 
    Je ne vois pas en quoi le fait que quelqu’un mette un chapeau pointu me dérangerait si on me permet de porter un béret basque, ou même rien du tout ; car rien du tout est encore signe de quelque chose. .
    « Le comportement revendiqué n’est là que pour égarer les Plunkett qui examinent le doigt, en omettant de remarquer la lune. Le but est d’intimider, de harceler et de menacer les non-musulmans, pour prendre le pouvoir chez eux graduellement, brimade après brimade, revendication grotesque après revendication grotesque. »
    Les musulmans ne me font pas peur. Vous confondez allègrement et délibérément revendication personnelle et imposer une règle à tous. Votre terrorisme allégué n’est là que pour imposer votre police des mœurs. Je suis assez libre pour manger les viandes que je veux et ne pas en manger si je suis végétarien. Si le mouton hallal me dérange (ce qui n’est pas le cas) je n’ai qu’à manger du cheval.
    « La nature de ces revendications (horaires de piscine, viande hallal, absence de musique…) n’a aucune importance. Ce qui est important, c’est que les non-musulmans s’habituent à obéir aux ordres des musulmans. » 
    Ce qui est important c’est que la laïcité respecte les choix privés de chaque citoyen et ne s’érige pas en censeur moraliste.
    « Ca se voit pourtant comme le nez au milieu de la figure. … Les musulmans veulent prendre le pouvoir, un point c’est tout. Ce n’est pourtant pas bien difficile à comprendre. » 
    Vous êtes vraiment victime d’islamophobie intolérante, et je crains que cette phobie religieuse ne s’étende à toutes les religions autres que la vôtre.

  14. @ LB | 2 mai 2015 07:40:18
    En quelques mots vous avez tout dit. Qu’il s’agisse du catholicisme traditionaliste ou de l’orthodoxie rigoureuse ou du protestantisme fondamentaliste, de l’islam ou du judaïsme orthodoxe, du bouddhisme ou du taoïsme, c’est bien une guerre pour une liberté absolue du sexe, imposée et obligatoire, qui est menée, avec tout l’arsenal répressif légal et policier, tous les moyens financiers de certaines « major » et le contrôle des esprits par propagande organisée par les média stipendiés. .

  15. la jupe longue au lycée est un véritable problème.Étant enseignante en lycée professionnelle, j’ai été confronté au problème dans des matières pratiques où la jupe longue ne fait pas partie des tenues professionnelles pour des soucis d’hygiène et de sécurité.
    L’élève a bien voulu troquer sa jupe longue contre un pantalon blanc mais c’est l’école qui a du le fournir.
    Derrière le problème était plus grave: l’élève s’était radicalisée au dam de sa famille. ceci peut être un signe d’alerte pour les adultes encadrant.
    Pour la première fois de ma carrière nous serons obligés de le spécifier dans l’inventaire de la tenue au même titre que pas de vernis à ongle, boucles d’oreilles pendantes et piercing.

  16. @ SD-Vintage | 1 mai 2015 21:21:07
    Le jupes noires jusqu’au sol ne sont évidemment pas des tenues neutres. Elles sont l’expression de choix sexuels et sociétaux qui se fondent sur une vision du monde et une anthropologie particulière.
    De quel droit voulez-vous interdire à une citoyenne (ne soyez pas sexiste) de vivre ses choix pour lui imposer les vôtres. Si vous avez envie de voir ses jambes, elle n’a peut-être pas envie de vous les montrer.

  17. Robert Marchenoir, très bien résumé.
    Ma nièce, bonne élève de ND des Anges, française de souche, est devenu salafiste. Cherchez l’erreur. Elle voulait nous interdire le vin, mais aussi le jus d’orange parce que … fabriqué en Israël. Il n’y a pas de limites. Les islamophiles sont dangereux pour nous tous.

  18. De Plunket fait le bon diagnostic en parlant de ” désarroi inavoué devant l’ immigration de masse ” .
    En réalité la classe politique veut toujours l’ immigration de masse mais est consciente de la violence ( dont l’ islam est l’une des causes, mais pas la seule) pour l’ instant plus ou moins contenue des populations concernées. Elle tente donc de ” domestiquer ” ces populations afin de ne pas entraver le processus de substitution de population et de métissage ( politique réservée , pour l’ instant, exclusivement au monde européen).
    Mais bizarrement de Plunket en tire la conséquence qu’ il faut laisser le prosélytisme musulman s’ exercer librement, au motif qu’ il faut respecter la vie privée et que le combat , bien faible au demeurant , contre ce prosélytisme, sera étendu aux catholiques.
    Là je ne saisis pas du tout son raisonnement.
    Car l’oligarchie en place a déjà les catholiques comme premier ennemi, en réalité ses seuls ennemis en tant que représentants de la France historique, celle qu’il faut abattre.
    Le seul but de l’ oligarchie mondialiste dans cette affaire est de tenter de contenir les ardeurs gênantes, pour le projet mondialiste, des musulmans.
    Le président de ” l’ observatoire contre l’ islamophobie ” a menacé implicitement de djiadisme puissance 10 , sur un ton effrayant de violence et de fanatisme, s’ il n’ était pas donné satisfaction aux revendications vestimentaires des musulmans.
    Ceci dit, les musulmans, s’ ils espèrent bien conquérir la planète, n’ ont évidemment aucun pouvoir réel depuis le vingtième siècle .
    Le pouvoir réel est entre les mains de ceux qui détiennent la technologie et la puissance militaire . Il n’ est que de constater l’ état des pays musulmans pour se convaincre que le pouvoir des musulmans se résume à celui que les vrais puissants , quels qu’ils soient , veulent bien leur accorder à des fins diverses et variées mais rarement avouables.

  19. @ MEIERS : du calme ! Le port de la barbe n’est pas réservé aux adeptes du croissant ou des frères la truelle !
    Souvenez-vous que les pères blancs la portaient, des papes l’ont porté, etc.
    Porter la barbe c’est ne pas changer ce que Dieu à fait soit les femmes glabres et les hommes avec la face poilue.

    À part ça, les minijupes … Coluche en a parlé : ça montre son bonbon, mais pas touche, pas le droit de goûter !

  20. C’est vraiment du n’importe quoi. La nenette fait un effort pour enlever son voile et venir habillée de manièr décente et on vient encore lui chercher des poux.

  21. Je n’ai pas lu tous les commentaires…affligeant..!
    Une jupe longue n’a jamais été un signe religieux..
    Je préfère cela à une jupe ” ras la chatte “…
    on dirait que vous aimez voir vos filles s’exhiber comme des péripatéticiennes…!
    Je ne suis pas musulmane…mais alors pas du tout..!
    Sur ce coup là, ils ont raison..les jupes ” doivent ” toutes se rallonger, ainsi plus de problème..

  22. @ Nedelec
    Vous êtes prêt à vous vendre à l’ islam en échange de l’ obligation de porter des jupes longues.
    Faites vous musulman, car vous méritez de l’ être.

  23. L’école publique a décidé d’enseigner les matières scolaires en faisant l’impasse sur la religion ! Ce qui est complètement ahurissant étant donné que l’histoire de notre monde est intrinsèquement lié à elle ! Mais passons ! En quoi cela gène un prof de math ou de français, si une fille porte un foulard sur la tête et une jupe longue ? Et en quoi une médaille au cou, importunerait l’établissement ? Soit il y a un uniforme, soit il n’y en a pas ! En sport, la tenue est stricte et cela est compréhensible ! Il y a celle pour le foot, la natation, la gym etc… Mais autrement, en quoi cela serait gênant ? C’est l’école publique qui doit être neutre, pas l’élève ! Elle ne doit pas obliger tout le monde à prendre pour modèle la vision du monde franc-maçonnique ! C’est à dire que l’homme est son propre dieu.
    Il est vrai qu’il peut y avoir des restrictions vestimentaires qui peuvent se justifier. Si une fille vient le visage caché, comment voulez-vous qu’un prof sache à qui il parle ? Une jupe très courte peut être aussi très déstabilisant ! Mais les raisons d’interdiction ne doivent pas être religieuses ! Mais pratiques !

  24. Nostradamus,
    Patrice de Plunkett est confus et hypocrite, mais au moins ses propos ont l’apparence d’un raisonnement construit. Les vôtres n’ont tellement ni queue ni tête qu’ils ne sont même pas réfutables.
    Je prendrai simplement l’un des nombreux morceaux de pseudo-pensée que vous avez jetés en vrac pour vous répondre très simplement : non, en effet, on n’a pas le droit d’être musulman.
    En tous cas, pas chez moi. L’essence d’un musulman, c’est de vouloir mon asservissement et ma mort. Donc, bien entendu qu’un citoyen n’a pas le droit de suivre sa religion et ses préceptes, s’il prétend le faire chez moi et qu’il s’agit de la religion musulmane.
    Le reste est pinaillage, détournement de la conversation et évitement du sujet.

  25. Je pense que cette jupe est une tenue islamique, pour nous habituer a la banalisation et a l’acceptation de l’islam, islam qui porte aveclui la violence pour imposer cette religion.
    Il y a pire encore: vu dans un train de banlieue.Une jeune femme turque,portant le foulard tres islamique etait accompagnee d’un jeune garcon et d’une autre femme non voilee. A la station suivante est montee une de ses parentes, egalement voilee de noir. Le mari de cette derniere etait reste sur le quai, et, le jeune garcon s’agitant unpeu,le mari a travers la vitre lui a fait le signe qu’il allait lui trancher la gorge.
    Comment au nom du vivre ensemble,pouvons-nous accepter d’etre temoins de cette violence, que nous devons supporter.

  26. La mode actuelle des ados est de faire apparaitre le slip dans la rue, à quand les fesses à l’air !

  27. J’aime pas trop le ton terroriste de cet article qui voudrait nous faire croire qu’en dehors d’une jupe évidemment portée comme une provocation religieuse il ne resterait pas d’autre choix pour une jeune fille en France que de s’habiller en actrice porno.

  28. @ cincens | 2 mai 2015 23:34:21
    “La mode actuelle des ados est de faire apparaitre le slip dans la rue, à quand les fesses à l’air !”
    ****
    Cette mode vient des Noirs américains. C’est un geste de provocation qui veut dire : je suis un délinquant, j’ai fait ou je ferai de la prison.
    Il existe deux interprétations des origines carcérales de cette coutume. La première veut qu’elle rappelle l’interdiction de porter des ceintures en prison, et le fait que le pantalon d’uniforme a par conséquent tendance à tomber.
    La seconde offense la pudeur et je n’en dirai donc pas davantage.
    Ce qui est certain, en tous cas, c’est qu’un Noir américain qui porte ainsi son pantalon est considéré par tout le monde comme une “racaille” — et c’est précisément pour cela qu’il le fait.
    Il est intéressant de savoir que certains magasins et certaines municipalités, aux Etats-Unis, interdisent explicitement cette “tenue”. Dans l’un et l’autre cas, cette interdiction est légale.
    Malgré l’hystérie “antiraciste” encore plus forte là-bas que chez nous, un patron de magasin ou d’établissement recevant du public a parfaitement le droit d’interdire l’accès de ses locaux à une personne portant une tenue indécente.
    Et une municipalité a parfaitement le droit d’interdire, sous peine de sanctions pénales, un accoutrement qui non seulement offense la pudeur, mais constitue un défi explicite à l’ordre social et à la loi.

  29. @ Anne
    Le fait pour un professeur d’ avoir en face de lui des élèves au visage dissimulé ne serait gênant que parce qu’il ne saurait pas à qui il parle ? Je vous informe que la vie à l’ école n’ est pas une série fantastique télévisée.
    Par ailleurs, ne comprenez-vous pas que les musulmans sont dans une démarche conquérante , en plus d’être non respectueuse des us et coutumes du pays d’ accueil .
    Ne comprenez -vous pas que les mêmes causes produisant les mêmes effets, il faut résister aux revendications des musulmans, sous peine de connaître la situation des chrétiens d’Irak.
    J’ espère que vous êtes musulmane , car dans le cas contraire votre aveuglement est préoccupant.

  30. À quand l’interdiction du loden ou de la jupe-plissée-bleu-marine qui donne l’air ostensiblement catho-tradi ?!
    Sinon comment distinguer la barbe de salafiste de la barbe de syndicaliste post-soixante-huitard ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services