Les sénateurs votent la recherche sur l'embryon

Par 203 voix contre 74. Toute la gauche a voté pour. A droite, 20 sénateurs UMP ont voté pour.

Le débat est à lire ici. Extrait :

M. Yves Pozzo di Borgo
. – Nous sommes surpris d'avoir à nous prononcer une nouvelle fois sur
la loi de 2011, surtout après l'ampleur du débat public. Comment oser
modifier cette loi à la faveur de deux séances de nuit ? Est-ce
acceptable ?
Je regrette qu'une procédure plus normale ne soit pas
privilégiée, d'autant qu'il s'agit d'une disposition centrale de la loi
de 2011. Vous proposez de passer de l'interdiction avec dérogation à une
permission encadrée.

De plus, autoriser la recherche sur l'embryon humain
risque de priver de crédits la recherche sur les cellules souches
pluripotentes
.

17 réflexions au sujet de « Les sénateurs votent la recherche sur l'embryon »

  1. Avoc

    Et une transgression de plus…
    Ni les nazis, ni les communistes, n’auront été aussi loin dans les transgressions !
    On peut se demander si ces sénateurs ont des limites dans les transgressions…
    De vrais criminels contre l’Humanité, l’Histoire les jugera !

  2. oliroy

    Mieux quel’Histoire, Le Père Eternel aussi les jugera et sa justice est Eternelle. Messieurs les députés, convertissez vous et réparez publiquement vos dégats, de peur que la sentence qui vous guette ne soit eternellement tenebreeuse et, pour tout dire, comme le parti de beaucoup d’entre vous se(i)ne(i)stre.

  3. perchè_no

    Avec un président vivant lui-même dans l’illégalité avec la femme d’un autre, pourquoi s’étonner ?
    Ils vont donc également changer l’article 46 de la loi du 7 juillet 2011 : obligation d’états généraux et de débat public pour les problèmes éthiques et les questions de société soulevés par les progrès de la connaissance dans les domaines de la biologie, de la médecine et de la santé …
    Raison de plus de prier d’autant plus pour faire bouger les choses le 13 janvier !

  4. Tonio

    L’AN l’a également voté ?
    Ça doit pouvoir s’attaquer une telle loi, devant le conseil constitutionnel.
    La seule restriction à la protection de la vie (consitutionnelle) est l’avortement (sic…), pas l’expérimentation.
    [Non, l’AN n’a pas encore voté. MJ]

Laisser un commentaire