Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Les sages-femmes ne tueront pas

Bérangère Poletti a retiré son amendement au projet de loi sur l'hôpital proposant d'étendre aux sages-femmes la pratique des interruptions volontaires de grossesse par voie médicamenteuse.

Il semble que c'est la pression des organisations professionnelles qui porte ce fruit.

MJ

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

3 commentaires

  1. Bravo aux sages-femmes pour s’être mobilisées aussitôt et de façon aussi efficace.
    Une bonne nouvelle contre la culture de mort, ça fait du bien !

  2. Il y avait deux risques majeurs pour l’esprit du système: d’une part qu’il apparaisse que des femmes qui parlent doublement en connaissance de cause du sujet torpillent la cause idéologique de l’avortement, d’autre part celui de susciter bien involontairement la promotion d’une corporation , ce qui est totalement contraire au dogme non dit de la religion totalitaire du sytème qui consite d’abord à diviser pour régner au nom de la liberté d’association et d’opinion, cela va sans dire !
    Ce n’est pas pour autant que l’admirable courage dont les sages-femmes ont fait preuve sera respecté: il y a fort à parier que la rééducation et la propagande vont s’intensifier.
    Mais les bons “machos”,”rétrogrades”, “attardés” etc,qui les aiment telles qu’elles sont ne les laisseront pas tomber.

  3. Voici ce que dit d’autre le député Poletti :
    “Je ne veux surtout pas que l’on imagine que j’ai retiré cet amendement suite à des mails obscurantistes –et je pèse mes mots– que j’ai reçus sur ce sujet-là”, a tenu a préciser Mme Poletti, sage-femme de profession.
    “Après discussion avec les sages-femmes”, la députée des Ardennes a finalement estimé qu'”elles n’étaient pas encore prêtes” et qu’il fallait les “consulter” davantage et a donc retiré son amendement.
    “La présidente du conseil de l’ordre (des sages-femmes, ndlr) m’a promis que nous allions travailler sur ce sujet-là ensemble en faisant un questionnaire auprès des sages-femmes pour leur demander de quelle manière elle pourraient envisager ça, donc le sujet n’est pas clos”, a-t-elle indiqué.
    http://www.tv5.org/TV5Site/info/afp_article.php?idrub=15&xml=newsmlmmd.9aa8e839108862985de6ec5eb071d2a2.131.xml

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services