Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

Les routiers vont être contents

Les poids lourds pourraient devoir payer des droits de péages spécifiques en Europe pour la pollution, le bruit ou les embouteillages qu’ils provoquent. C’est une proposition de la Commission européenne.

Bruxelles va proposer de réviser la "directive Eurovignette", qui empêche que les recettes totales des péages imposés aux poids lourds de plus de 3,5 tonnes dépassent le coût de construction et d’entretien des routes. La Commission veut permettre aux Etats d’y ajouter des charges supplémentaires pour compenser la pollution ou les retards provoqués par les embouteillages.

Michel Janva

Partager cet article

7 commentaires

  1. Une preuve supplémentaire que la Commission n’est qu’une assemblée de bureaucrates dans leur tour d’ivoire. Ils vont rigoler lorsque l’Europe entière sera bloquée par nos amis routiers.
    Mais rassurez vous M. Sarkozy continue à ne pas vous écouter et brade la France à Lisbonne, tenant par là même l’une de ses promesses électorales (on peu lui accorder cela)!!!!!

  2. Les transporteurs routiers ne paient pas le coût réel de leur utilisation des infrastructures routières.
    Les plus gros PL paient 3,3 fois plus cher que les voitures ( tarif APR) alors que le passage d’un seul camion use autant la route que 100 000 voitures (chiffre exact ? nombreuses sources pour cette info – même si c’était très largement exagéré, le compte n’y est pas)
    Sans parler des collectivités qui entretiennent les routes et les voies rapides, en Bretagne par exemple !
    De même un PL pollue plus que 3,3 voitures.
    Sans compter que nous payons plein pot pour rouler souvent pendant des km derrière des PL qui squattent les 2 voies ou sur une voie pendant les périodes de travaux rendus nécessaires par les passages de PL !
    Quand aux blocages, plusieurs pays européens appliquent des péages substentiellement plus élevés aux PL et personne ne bloque les routes… Et puis nous avons des régiments de chars qui ne demanderaient que ça d’aller dégager qq bouchons…

  3. à M Philippe
    Si vous avez ce que vous mangez, ce que vous portez…. il me semble que c’est bien grâce à ces camions qui vous ennuient au plus haut point!
    Sachez, cher Monsieur, que les transporteurs français ne vous ennuieront peut-être pas très longtemps: nos gouvernements, à force de taxes et de réglementations complètement absurdes, vont sans doute bientôt les étrangler! Par contre, cher monsieur, vous verrez défiler tous les camions de l’est et d’ailleurs qui ont eux, le droit de rouler jour et nuit, samedis et dimanches, sans contrôles, en surcharge, avec des chauffeurs étrangers payés au lance-pierre…
    Ah oui! ils paient peut-être des péages plus élevés mais savez-vous qu’ils n’ont pas non plus les mêmes charges sociales, les mêmes taxes et que leur concurrence est tout à fait déloyale!
    D’autre part(pour rire un peu) essayez de mettre 28 tonnes de marchandises dans 3,3 voitures! nous en reparlerons!
    Lorsque les camions étrangers nous auront envahi, ce sera plus rassurant et plus conforme à votre vision des choses: le régime soviétique(que vous avez l’air de beaucoup apprécier!) sera à notre porte!
    Pour info il faut écrire “Quant aux blocages”!
    L’épouse d’un transporteur routier QUI A BARRE LES ROUTES POUR SAUVEGARDER SON ENTREPRISE ET DONC QUELQUES 50 EMPLOIS!

  4. Il faudra bien un jour ou l’autre trouver des solutions entre le droit au travail des uns ,l’efficacité du travail , l’encombrement des routes et la lutte contre le réchauffement climatique .
    Nombreux sont ceux qui décrient les fonctionnaires de Bruxelles : ce sont généralement des spécialistes formés dans les meilleures universités européennes . Il me semble qu’avant de critiquer , on pourrait pour le moins se renseigner et lire les tenants et aboutissants de leurs travaux.

  5. à Philippe,
    Pour avoir travaillé dans le financement du transport routier, avoir épluché leurs liasses fiscales et suivi de près ce secteur, je souscris complètement aux propos de madame ‘mumduc’.
    Les taxes de péage ont une incidence forte sur la rentabilité et la trésorerie de ces exploitations. Et elles ne résisteraient pour la plupart pas à une hausse sensibles de ces taxes.
    Après cette constatation, on peut se poser ensuite ces questions :
    – et alors ? Un assainissement de la profession par disparition des entreprises les moins rentables, ou est le problème ?
    J’en vois plusieurs des problèmes :
    – vous vous retrouvez alors avec un service qui sera assuré par quelques gros transporteur de taille nationale (encore que, eux aussi seront dans la gêne) et internationale (qui font l’essentiel de leurs bénéfice à l’étranger). Ils ne seront pas longs à trouver une entente sur les prix, à la hausse bien entendu.
    – ils seront accompagnés par les transporteurs de l’est, dans les conditions que vous a décrites mumduc, et là attendez-vous à voir significativement croître le nombre de morts et d’accidents sur les routes impliquant un poids lourd.
    – le renchérissement de la totalité de vos achats. L’allongement des délais de livraison. On peut s’en accommoder, je suis pour ma part plutôt satisfait de la situation actuelle.
    – une évolution du tissus économique vers plus de grosses entreprises, pas systématiquement les plus humaines pour un épanouissement personnel, imposant de plus leurs conditions tarifaires et de fréquence aux PME. Certaines dessertes ne seront plus assurées : elles étaient rentables pour des petits transporteurs locaux, elles ne le seront plus pour les majors du transport.
    Sans oublier que la profession a déjà payé un lourd tribu au dogmatisme écologique avec le passage aux normes environnementale les plus contraignantes au monde, ce qui entraîne un lourd surcoût à l’achat des tracteurs, et par conséquent à la taxe professionnelle ensuite.
    Finalement la contribution des transporteurs à la possibilité de notre société de consommation doit-elle être assurée uniquement par eux ? Ou la remise en cause de la société de consommation doit-elle vraiment être initiée par ce biais, avec toutes les conséquences négatives qui en déborderaient ?

  6. “Désormais, quand il y a une grève en France personne ne s’en aperçoit”. sarko dixit.
    Mais les bouchons on risque de s’en apercevoir quand les routiers excédés bloqueront les routes.
    Malheureusement, là, les pouvoirs publics réagiront comme il y a une quinzaine ou vingtaine d’années en envoyant l’armée casser les camions.

  7. Le problème du transport n’est pas simplement celui des poids lourds.
    Il y a deux ans, jai eu connaissance de quelqu’un qui devait faire transporter 27 containers entre Nantes et Dijon. Impossible d’utiliser autre chose que le transport routier. Pourtant, il n’était pas pressé et il tout tenté, appelé le ministère, pour éviter de mettre 27 camions sur la route. Finalement, il s’y est résigné ! Pas d’autres solutions.
    Est-ce normal ?
    A l’évidence, une autre politique du transport est à envisager.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services