Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Les Républicains, inaudibles durant la crise des Gilets jaunes

Les Républicains, inaudibles durant la crise des Gilets jaunes

Jean-Philippe Delsol s’interroge :

Les Républicain existent-ils encore ? Devenus inaudibles dans la crise des gilets jaunes, ils sont absents des plateaux de télévision et livrent des discours incompréhensibles. Leur communiqué du 7 décembre dénonce « La malédiction française : toujours plus de dépenses, d’impôts et de taxes » et soutient que « Les impôts et les taxes ont atteint un niveau insupportable ». Il s’insurge à juste titre contre la hausse continue des dépenses publiques et des prélèvements obligatoires : « C’est une question centrale, un problème majeur qui concerne l’immense majorité des Français. Il n’y a qu’une seule manière d’y répondre : il faut arrêter cette folie fiscale ».

Et dans le même temps, au Sénat, la majorité menée pas les sénateurs Les Républicains, et à l’initiative d’un député Les Républicains, Gilles Carrez, a approuvé, avec les communistes, la création d’une taxe additionnelle de 15 % qui s’ajoute à la taxe de séjour payée par les visiteurs en Île-de-France, afin de financer la Société du Grand Paris (SGP), chargée de construire le futur métro automatique autour de la capitale. Cette taxe devrait rapporter 200 et 250 millions d’euros supplémentaires et peser d’autant sur l’activité touristique dans la capitale. Le seul argument a été bien pauvre : « Ayons le courage d’aller trouver l’argent où il se trouve » ont repris en cœur la droite et les communistes.

Le courage aurait plutôt été d’aller chercher des économies là où elles sont possibles. Et d’abord dans le budget des assemblées parlementaires, et notamment du Sénat, qui surpayent leurs personnels (cf. l’étude de l’IREF).

Le communiqué susvisé de LR avait pourtant raison : « Il n’y a pas de miracle : on ne peut pas augmenter toujours plus les dépenses publiques et ”en même temps » baisser les impôts et les taxes. C’est le problème de fond du macronisme. Gouverner, c’est choisir : il faut avoir le courage de réduire la dépense publique ». Oui, il faut avoir ce courage et c’est précisément ce que les parlementaires LR n’ont pas. Et leur incohérence doublée d’inconsistance les rend inaudibles. D’autant qu’ils sont divisés et habitués aux propos pour le moins contestables, come ceux d’un Guillaume Peltier appelant à une hausse de 20% du SMIC.

C’est dommage, car Laurent Wauquiez est effectivement en train de réussir dans sa Région à réduire significativement ses dépenses de fonctionnement au profit des investissements. Pourquoi ne pas avoir la même détermination au niveau national ? Mais il est vrai que cela exigerait de ne pas tomber dans le travers populiste, contre les migrants ou pour le bidouillage des cotisations sociales, et d’assumer un propos de vérité. LR doit comprendre que le meilleur moyen de donner de la force à sa ligne conservatrice pour le respect d’une identité française, du travail, de l’effort et de la famille, c’est de l’accompagner d’une politique résolument libérale, non seulement pour renforcer les entreprises et l’emploi, mais en même temps pour libérer la société en rendant à chacun plus de responsabilité pour gérer sa vie, le choix de ses assurances sociales, de l’éducation de ses enfants, de sa retraite… Cette droite pourrait alors afficher une vision d’ampleur, cohérente autant que viable, plutôt que de rester dans le flou pour chercher vainement à ratisser des voix ailleurs.

Nul ne sait comment finira la crise des Gilets jaunes. Mais elle ne pourra profiter qu’à ceux qui auront une ligne claire et déterminée.

Partager cet article

9 commentaires

  1. Les Républicains ne sont pas “inaudibles” – on ne veut pas les entendre, ce qui est différent – ils sont exclus partout.

  2. Que peuvent ils dire puisqu’ils auraient mené la même politique et que de toute façon depuis 7 ans ils votent toutes les lois ou s’abstiennent pour les laisser passer…
    Les plus lucides ont rejoint LREM, les autres végètent…
    J’admire ces jeunes français qui mettent leur espoir dans ce néant !

  3. La bonne nouvelle pour LR et LREM-MODEM-AGIR c’est que les GJ espèrent présenter une liste pour les Européennes qui affaiblirait principalement le RN et LFI, renforçant relativement LR et LREM-MODEM-AGIR… nulle doute qu’ils vont trouver des soutiens pour monter cette liste!

    Si ça se trouve les GJ vont permettre un triomphe de MACRON aux Européennes!

  4. La réalité est que Macron (ou Micron …) est le candidat de synthèse socialo-ripoublicard.
    Feu l’UMP euro-mondialiste et anti-patriote n’a plus rien à dire.

  5. S’il faut soutenir les manifs des GJ (les vrais car il commence à y avoir des GJ, des GJ libres, …), il ne faut PAS VOTER POUR EUX s’ils présentent des candidats. Un candidat GJ ne pourrait être qu’un LREM qui se déguise !

    Ce n’est pas comme s’il n’y avait pas de partis en France ! Il faut les convaincre de proposer le programme qu’on attend et voter pour le meilleur (ou le moins mauvais) car même après avoir éliminé les faux nez LREM, LR, UDI, MoDem, LFI, Génération, … il en reste encore !

  6. “il faut avoir le courage de réduire la dépense publique”. Avec un discours pareil, les gueux, fussent-ils de “droite”, ne sont pas prêts de voter pour vous… Il faudrait surtout avoir le courage de redevenir un pays souverain et d’effacer au moins une partie de la dette, qui de toute façon ne sera jamais remboursée…
    LR est un parti bourgeois qui, comme LREM, ne défend que les intérêts des siens, c’est à dire la survie de ce capitalisme de connivence qui est en train de vampiriser et d’étouffer tout le reste, les services publics comme le secteur privé concurrentiel… Ce qui n’est ni l’intérêt de la France, ni du peuple…
    Tirons la chasse, TOUS doivent disparaître….

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services