Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Les rassemblements religieux pris pour cible

Les rassemblements religieux pris pour cible

Dans Valeurs Actuelles, l’abbé Danziec revient sur la désinformation médiatique concernant la messe de la Vigile de Pâques à Saint-Nicolas du Chardonnet et écrit :

Cabale et délation, ou comment faire feu de tout bois en période de chasse aux sorcières. Quand des drames adviennent, il importe de trouver les coupables ou, à défaut de pouvoir s’en offrir. Néron accusa les chrétiens d’avoir brûlé Rome ? Indiquer le patient zéro, le lieu zéro, l’occasion zéro du coronavirus devient, pour certains, une urgence argumentaire, une cause existentielle. Laurent Joffrin n’hésitait pas à signer pour Libération un papier intitulé « Dieu et le virus ».  Dès le 3 avril dernier, l’éditorialiste voyait dans les assemblées religieuses l’occasion originelle de la propagation de l’épidémie.

Récemment, Jean-Luc Mélenchon, au tout début de l’émission Le Grand Jury RTL – Le Figaro – LCI, était invité à réagir à l’attentat de Romans-sur-Isère, commis par un réfugié soudanais. Au lieu de s’interroger sur la situation administrative du terroriste islamiste, le leader de la France insoumise préféra botter en touche et prendre comme bouc émissaire l’assemblée évangélique qui s’est tenue à Mulhouse à la fin du mois de février. Pointer du doigt la responsabilité de la religion chrétienne dans le désastre sanitaire actuel pour s’exonérer de rendre compte du désastre identitaire contemporain est assurément plus facile.

De son côté, le quotidien Le Progrès a même titré « Comment les rassemblements religieux ont amplifié la propagation du virus ? ». Ben voyons ! Et pas les élections municipales, les matchs, les meeting politiques, le tourisme, les échanges frontaliers, le manque de masques et le défaut d’hygiène, les cinémas, les cafés, les marchés, les supermarchés et, plus récemment encore, l’exode d’un million de franciliens ? A cet égard, la réaction du directeur de l’hebdomadaire La Vie, Jean-Pierre Denis, donnée au Figaro Vox est à lire.

Quand on veut assassiner son chien, le proverbe affirme qu’il est bon de dire qu’il a la rage. Désormais, à défaut de trouver des réponses claires au coronavirus, il semble commode d’expliquer que cette nouvelle « rage » s’entretient à cause des cathos. Cela porte un nom, et ce nom n’a rien du hasard : c’est ce qu’on appelle de la mauvaise foi.

Mais est-ce seulement de la mauvaise foi ? La christianophobie entretenue ces dernières années ne conditionne-t-elle pas certains Français à se croire bienfaiteurs en dénonçant les messes ? A ma connaissance, au moins une autre vigile pascale à Paris a fait l’objet d’une dénonciation du voisinage auprès de la police. Cela reflète un état d’esprit assez malsain.

Et pendant ce temps, comme le relève Gabrielle Cluzel, c’est l’omerta sur les émeutes à Grigny…

Partager cet article

11 commentaires

  1. Je vous rassure, dans 9 jours, c’est le Ramadan, et il ne s’agira plus du tout de critiquer les gens qui ne respectent pas le confinement pour des raisons religieuses.

  2. En réalité tout est bidon.

    L’Abbé Puga à fait parvenir à nos contact le rectificatif suivant : ” Tout va bien à Saint Nicolas. Un commissaire a fat du zèle à la fin de la cérémonie de Pâques. Mais nous lui avons montré les décrets autorisant à célébrer l’office. Il ne les connaissait pas. Nous n’avons pas été verbalisés. La messe n’était pas clandestine car annoncée sur internet retransmise en direct avec orgue et sonnerie des cloches. Le pseudo “verbalisateur” a été vexé et il a raconté sa mésaventure à la presse d’où les grands titres. Donc pétard mouillé”. Fin de citation.

  3. D’autre part la date choisie pour la sortie du confinement le 11 mai est la date anniversaire du début de Lab Ba’omer, fête de la Kabbale célébrant la fin de l’épidémie qui décima naguère les disciples du Rabbi Akiva. Une fête ésotérique influençant la plus part des loges maçonniques.

  4. Les rassemblements religieux responsables de la propagation du Coronavirus ? Un beau coup de Jarnac ! Mais qu’on n’oublie pas la Croix de Notre-Dame qui se dresse sur les décombres : “J’ai vaincu le Monde”.

  5. Les chrétiens des derniers temps vivent leur purgatoire ici bas.
    Portons ces souffrances comme une participation aux tortures du Christ.
    Et d’autres sont à venir comme l’interdiction de participer aux messes pour un temps indéfini.
    Mais un jour il faudra peut être ne plus obéir. Aurons-nous le soutien de la hiérarchie ecclésiastique ?

  6. “Aziz Zemouri, journaliste au Figaro Magazine, est un des plus virulents détracteurs d’Eric Zemmour dont il dénonce « le racisme, l’homophobie, le sexisme »… Des accusations pour le moins paradoxales dans la bouche d’un zélé défenseur de l’Islamiste Tariq Ramadan. ” (Babelio)
    Figaro Magazine ou Le Point, revues bourges, en tout cas bidonneur professionnel que l’on vient de voir à l’oeuvre à Saint Nicolas. Il ne faudra pas compter sur lui pour dénombrer le peuple d’Allah au ramadan.

  7. Dans 8 jours, c’est le début du Ramadan. Quelles dispositions sont envisagées par Casse-ta-mère pour contrôler les rencontres nocturnes dans les enclaves musulmanes pendant la durée du Ramadan ou, comme l’a déjà édicté Nunez, laisser faire tout et n’importe quoi pour éviter “de mettre le feu” (alors précisément que les embuscades et les émeutes ne diminuent pas dans les susdites enclaves) ?…

  8. Voilà à quoi se livre un Yann Barthès, journaliste, animateur sur TMC- TF1
    Pitoyable ! M’est avis que ce salopard s’abstiendra bien évidemment de commentaires pour le ramadan.

    La grosse fiesta du Covid à l’église Saint-Nicolas du Chardonnet – Quotidien avec Yann Barthès | TMC @MIUI| https://www.tf1.fr/tmc/quotidien-avec-yann-barthes/videos/la-grosse-fiesta-du-covid-a-leglise-saint-nicolas-du-chardonnay-13435694.htm

    • @cendres63
      Curieusement, le lien que vous indiquez arrive à une page inexistante. TF1/TMC ont-ils réalisé l’énormité ou l’obscénité de leur émission et retiré la page avant d’éventuelles conséquences judiciaires ?

  9. Sur BFM, une femme expliquait avoir dénoncé cette messe. Elle disait, en plus: “Vous savez, ces gens là, sont proches de l’extrême droite! …”
    Que fait “l’extrême droite” ? Une messe. Donc scandale pour BFM.
    Mais:
    – Le Bataclan, c’est l’extrême droite?
    – Celui qui a décapité son patron en Isère, en 2015, c’est l’extrême droite?
    – Ceux qui ont pris un camion pour écraser la foule à Nice, c’est l’extrême droite?
    – Les “attaques”, au couteau Allah Akbar, c’est l’extrême droite?
    – Les insultes antisémites dans les rues, c’est l’extrême droite?
    – Ceux qui ont brûlé des policiers dans leur voiture à Viry-Chatillon, c’est l’extrême droite?
    On continue la liste?
    Non, tout ceux-là étaient de gentilles chances pour la France dans la diversité avant d’être des victimes de la société.
    Mais vous vous rendez compte? L’extrême droite, elle organise une messe!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]