Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Les rassemblements privés de plus de 10 personnes autorisés par le Conseil constitutionnel. Et donc les messes à domicile

Les rassemblements privés de plus de 10 personnes autorisés par le Conseil constitutionnel. Et donc les messes à domicile

Si l’article 7 du décret du déconfinement interdit tout rassemblement sur la voie publique ou dans un lieu public de plus de 10 personnes, rien n’empêche, selon le Conseil constitutionnel, de tels regroupements dans des domiciles. Le Conseil constitutionnel a établi cette distinction dans son avis rendu lundi soir, précisant que les locaux à usage d’habitation ne pouvaient être frappés d’une telle interdiction :

Au regard de ces exigences, le Conseil a constaté que le législateur a procédé à une conciliation équilibrée entre ces exigences constitutionnelles en adoptant les mesures autorisant le Premier ministre à réglementer ou interdire la circulation des personnes et des véhicules et à réglementer l’accès aux moyens de transport et les conditions de leur usage ou à ordonner la fermeture provisoire et à réglementer l’ouverture des établissements recevant du public ainsi que des lieux de réunion. S’agissant de ces lieux, il a en particulier relevé qu’ils ne s’étendaient pas aux locaux à usage d’habitation.

Faute d’avoir pu interdire ces rassemblements privés, les autorités en appellent donc à la responsabilité et au civisme des citoyens.

Réaction de Mgr Souchu, évêque d’Aire et Dax :

Partager cet article

7 commentaires

  1. D’une part, le canon 932 établit le principe de la célébration de l’Eucharistie dans un lieu consacré et d’autre part, la célébration de la Sainte Messe à domicile est la porte ouverte au copinage (seuls les « bon petits soldats » y auront droit) et à la profanation avec des célébrations dans des endroits inadaptés.
    Enfin, ce sera un argument donné au gouvernement pour ne pas rétablir l’autorisation du culte public.

    • Ce principe souffre déjà de dérogations, pas toujours justifiées d’ailleurs, comme des messes dans l’oratoire du presbytère, les salles polyvalentes , les stades, les prés (voir le pèlerinage de Chartes) voire les chapiteaux de cirque ou les arènes de Béziers, donc pourquoi pas dans une maison d’habitation ?
      Les prêtres réfractaires ont bien célébré la messe là où ils pouvaient, doit-on le leur reprocher ?
      Certes il faudrait limiter la mauvais habitude de célébrer la messe n’importe où, pendant que les églises servent de salle de concert ou d’exposition, mais les circonstances justifient aujourd’hui de déroger principe, possibilité prévue par le droit canon.

  2. N’entrons pas dans ce mégotage mais que les prêtres célèbrent dans les églises plusieurs messes à 10 personnes par jour.

  3. Vous racontez n’importe quoi Moi. Vous ne voyez pas le canon en entier. Mauvaise foi :
    §1 La célébration eucharistique se fera en un lieu sacré à moins que, dans
    un cas particulier, la nécessité n’exige autre chose ; en ce cas, la
    célébration doit se faire dans un endroit décent.
    §2 Le Sacrifice eucharistique doit être célébré sur un autel consacré ou
    béni ; en dehors d’un lieu sacré, peut être utilisée une table
    convenable, en gardant toujours la nappe et le corporal.

    Bref, je crois que vous cachez votre lâcheté derrière des prétextes tronqués. Si l’interdiction par les autorités publiques de l’utilisation des églises ne crée pas une nécessité pour le salut des âmes, qu’est ce qui la crée? Sans parler de votre vision égalitariste de la messe ” si tout le monde ne peut pas l’avoir alors personne ne doit l’avoir”. Bref souvenez vous que Dieu vomit les tièdes

    • Pour qui vous prenez vous pour m’insulter en me traitant de lâche et de menteur ? Je ne vous connais pas et vous ne me connaissez pas non plus. Vous pouvez donner des arguments pour contredire mes propos mais les invectives ne mènent à rien de bon.

  4. C’est compliqué la cohérence sanitaire du conseil constitutionnel !
    En quoi un rassemblement de 10 personnes dans un lieu privé de moins de 30 M2 serait moins à risque qu’un rassemblement de 10 personnes dans une église de 300m2 ?

  5. que les catholiques s’en souviennent avant d’aller voter

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services