Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pro-vie

Les professionnels de santé doivent s’appuyer sur la résolution de l’APCE pour défendre leur objection de conscience

Dans l'Homme nouveau, Pierre-Olivier Arduin revient sur le sauvetage de l'objection de consicence au sein de l'Assemblée parlementaire du conseil de l'Europe :

O "Certes, la valeur juridique de ce type de texte n’est pas contraignante sur les 47 États membres mais la rigueur de la formulation peut constituer un point d’appui non négligeable pour contester certaines dispositions de la législation française. Nul établissement n’est tenu de réaliser ou d’accueillir des avortements, dit la résolution. Pourtant, la loi du 4 juillet 2001 a abrogé le droit à l’objection de conscience du médecin-chef qui doit veiller à organiser l’IVG dans son service. Pourtant encore la même loi interdit expressément aux hôpitaux publics de refuser de pratiquer des avortements et prévoit que les structures sanitaires privées n’en soient exemptes qu’à la condition que d’autres établissements soient en mesure «de répondre aux besoins locaux». Nul n’est obligé d’«assister» une fausse couche provoquée, mentionne le nouveau texte. Pourtant, les pharmaciens d’hôpital ou d’officine sont tenus de délivrer le RU-486 pour réaliser des avortements chimiques précoces. Nul n’est tenu de provoquer la mort d’un foetus «ou d’un embryon humain», précision capitale stipulée par la résolution. Pourtant, la contraception d’urgence ou le stérilet ne sont pas considérés par la Haute autorité de la santé comme des moyens abortifs. Et les pharmaciens, encore eux, seraient immanquablement traînés devant les tribunaux s’ils rechignaient à les distribuer. Nul ne doit subir des pressions ou des discriminations pour ses convictions, affirme enfin la résolution. Pourtant des établissements dans notre pays abordent la clause de conscience dans leur entretien d’embauche pour intimider, voire écarter les candidats réfractaires.

La résolution adoptée est donc avant tout une invite pressante à poursuivre un patient travail de reconquête afin que plus aucun professionnel de santé ne soit inféodé à des lois ou réglementations iniques et contraint de violer sa conscience."

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

1 commentaire

  1. Il est essentiel de faire référence et place à ce thème dans TOUTES les manifestations Pro-vie.Ce n’est pas une question accessoire,car l’exclusion des chrétiens cohérents des professions de santé est déjà bien à l’œuvre de façon ouverte ou perfide.”Et nul ne pourra acheter ou vendre s’il n’est marqué du signe de la Bête”

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Allons-nous laisser la culture de mort triompher ?

JAMAIS

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique