Les pornocrates découvrent que la fidélité est source de satisfaction

Lu sur Nouvelles de France :

"Au milieu des résultats (glauques) d’un sondage réalisé par l’Ifop pour un magazine pornographique en déclin (donc en recherche de publicité, publicité que nous ne lui accorderons pas sur Nouvelles de France), on trouve ce résultat : les Français ayant eu un seul « partenaire sexuel » dans leur vie sont 34% à se déclarer « très satisfaites » sur le plan sexuel, contre 28% de ceux qui ont eu 2 à 3 partenaires, 25% de ceux qui tournent entre 4 et 5 et 22% de ceux qui oscillent entre 6 et 9."

4 réflexions au sujet de « Les pornocrates découvrent que la fidélité est source de satisfaction »

  1. Oktavius

    Ce n’est certes pas nouveau, Il n’y a qu’à lire ELLE et autres journaux “féminins” (parcourus pour avoir fréquenté les salles d’attente des médecins pendant plusieurs années) cela transparait de manière récurente à longueur d’articles sur et autour de ces sujets.

  2. C.B.

    En même temps, quand on est satisfait de ce qu’on a, on est moins tenté d’aller chercher ailleurs. A contrario, on a tendance, tant qu’on est pas content, de se dire que ça pourrait peut-être être mieux ailleurs.
    Où est l’œuf et où est la poule?
    Élémentaire, mon cher Watson!

  3. C.B.

    Des détails (méthode, questions, interprétation des résultats) ici
    http://www.scribd.com/doc/87261263/110202-Presentation-Ifop-30-Mars-2012
    comme par exemple:
    “les électeurs des formations trotskystes, communistes et lepénistes (32%) sont plus insatisfaits sur ce plan que dans le reste de l’électorat”
    “le nombre moyen de rapports mesuré chez les électeurs de Nicolas Sarkozy (6,7 par mois) (…) est sensiblement plus faible que celui observé chez les électeurs (…) de l’extrême droite (8,0 par mois)”
    Il faut vraiment avoir du temps à perdre …
    De là à ce que certains journalistes confondent implication et équivalence (ce qui avait valu des ennuis à E. Zemmour naguère), on aura des affirmations pas tristes…

Laisser un commentaire