Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

Les petits calculs de certains députés européens pour exclure 20% des élus

Les petits calculs de certains députés européens pour exclure 20% des élus

D’Yves Daoudal :

Le président du Parlement européen a été élu selon la tradition par consensus droite-gauche, et tout ce petit monde (Bellamy en premier) s’est levé pour féliciter l’heureux vainqueur socialiste. Thierry Mariani, qui raconte cette pitrerie, ajoute ce qui s’en est suivi quant à l’élection des vice-présidents :

Les discours que j’ai entendus depuis deux jours ont porté sur la tolérance, les valeurs et la démocratie. En réalité, on a deux groupes dont le groupe ECR où on retrouve essentiellement les Polonais du PiS, et le nôtre. Ils représentent 160 voix, c’est-à-dire 20 % du parlement. Ils se sont vus exclus de toutes les vice-présidences.

Je rappelle que les verts ont 74 sièges et ont eu deux vice-présidences. En revanche le groupe ID où se trouve le Rassemblement national a 73 sièges et zéro vice présidence.

Les règlements de compte minables sont allés jusqu’à élire un non inscrit comme vice président.

Pourquoi le non inscrit a été élu ? C’est un Italien qui déteste monsieur Salvini. On se trouve aujourd’hui avec un parlement qui expliquera à la planète entière qu’il faut respecter les minorités et qui a sciemment liquidé 27 % des parlementaires pour qu’ils ne soient pas représentés aux vice présidences. Très sincèrement, on s’attend à la même chose aux Commissions. Ce sont des beaux discours, des petits calculs et des grands arrangements. Welcome in Europe !

Partager cet article

6 commentaires

  1. Bellamy avait bien caché son jeu, ou il est obligé de faire ce qu’on lui dicte ce qui est grave et qui prouve qu’il n’en a pas ou il le fait sciemment et il est aussi pourri que les autres et c’est grave aussi

  2. Si on avait le même mode de scrutin à l’Assemblée nationale, le groupe RN enfin constitué se verrait interdit de la présidence (fut-il le groupe le plus important) et de la présidence de toutes les commissions, et ce au nom de la démocratie naturellement…

  3. Le système financiaro-maçonnique est impossible à réformer ; en prendre conscience est une bonne nouvelle ! Il faudra le détruire totalement ainsi que ses zélotes, avec dureté, constance et patience car il est suffisamment sataniste pour tromper sans cesse et faire croire que quelques réformes peuvent le rendre vertueux. Nous ne pouvons accorder notre confiance à aucun de ses contributeurs car ils font semblant d’être de notre côté mais nous trahissent toujours in fine. Notre cause est celle du rétablissement du Roi de France, de droit divin, sacré à Reims et d’une France offerte à l’amour de Notre-Dame. Tout le reste, c’est la Révolution de 1789 en action.

  4. C’est beau la démocrassie !

  5. ça apprendra aux polonais à encore faire confiance aux élus de “droite” à bruxelles, ils ont préféré voter socialiste! les électeurs qui s’estiment cocus n’ont plus qu’à oter le voile qui les empêchait de voir et la cire dans les oreilles qui les empêchait d’entendre

Publier une réponse