Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis

Les Petites Sœurs des Pauvres ont gagné contre l’ObamaCare

Les Petites Sœurs des Pauvres ont gagné contre l’ObamaCare

Donald Trump avait invité deux fois les Petites Sœurs des Pauvres à la Maison Blanche, comme symboles de son combat pour la liberté de religion contre l’Obamacare, qui obligeait les organisations religieuses à fournir les moyens contraceptifs, y compris de contraception abortive, à leurs employés.

Une première fois Donald Trump avait pris une mesure qui avait été gelée par de nombreux juges fédéraux militants de la culture de mort. Il avait alors pris une mesure que les juges ne pouvaient pas combattre. Néanmoins, l’Etat de Californie avait poursuivi le gouvernement fédéral en justice. La Cour suprême vient de donner tort à l’Etat de Californie, et aux juges d’appel qui avaient décidé que l’Etat fédéral n’avait pas autorité pour exempter les Petites Sœurs des Pauvres ou qui que ce soit de mesures de l’Obamacare.

L’arrêt de la Cour suprême, rédigé par Clarence Thomas, affirme que les ministères de l’Etat fédéral ont autorité pour décider d’exemptions quant à la fourniture de contraceptifs pour objection religieuse ou de conscience. Les juges Samuel Alito et Neil Gorsuch ont ajouté qu’en outre la loi de restauration de la liberté religieuse impose l’octroi de telles exemptions.

Le jugement a été pris par 7 voix contre 2 : les acharnées antichrétiennes de la culture de mort Ruth Bader Ginsburg et Sonia Sotomayor. La Cour suprême valide donc une réforme du gouvernement de Donald Trump qui limite le remboursement des frais de contraception des salariées au nom de la défense des valeurs religieuses de leurs employeurs. La plus haute juridiction a également jugé, dans un dossier distinct, que les professeurs des écoles confessionnelles n’étaient pas protégés par les dispositifs de lutte anti-discrimination. Elle a invoqué le principe constitutionnel de séparation de l’Eglise et de l’Etat pour refuser aux professeurs des écoles confessionnelles la protection des lois anti-discrimination. Pour elle, ils
remplissent des missions “pastorales” au même titre que les curés ou les pasteurs, et les églises doivent pouvoir les choisir librement.

Partager cet article

3 commentaires

  1. Un bel exemple pour nous!

  2. Comme c ‘est bien.

  3. Merci Mr Trump… pourvu qu’il soit réélu et que son oeuvre pour la vie puisse continuer. Prions pour lui !!!
    Claire

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services