Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Les pervers ont leur obélisque

Le non art ne pouvant être grandiose que par ses dimensions et l'écrin dans lequel on le place, un "sextoy" gonflable vert de 24 mètres de haut défigure, depuis aujourd'hui, la place Vendôme. L'outrage à la pudeur juste devant la ministère de la Justice, oui, c'est possible.

FIAC

On se demande comment les élèves de l'Ecole du Louvre, censés servir de "médiateurs" auprès des passants, vont commenter cette obscenité. D'après les organisateurs de la Foire internationale d'art contemporain, pudiques seulement dans leurs communiqués, il s'agit d'un sapin de Noël mais les pervers ne s'y tromperont pas. Un produit d'appel pour attirer ensuite les gogos et leur portefeuille à l'Hôtel de la Monnaie, qui n'a rien trouvé de mieux pour rouvrir ses portes que de laisser l'auteur du machin, spécialiste ès scatologie, s'en donner à coeur joie.

La Mairie de Paris, l'Institut français et le Grand-Palais – Réunion des Musées nationaux (donc le Ministère de la culture) font partie des partenaires de cette exposition de la FIAC hors les murs, qui ne se limitera malheureusement pas qu'à la place Vendôme.

En 2006, dans une affaire similaire, un élu du FN s'était distingué en s'attaquant directement au problème. Alexandre Simmonot avait crevé avec ses clés un préservatif géant exposé et financé par la mairie de Taverny. Condamné en appel à 1 000 € d'amende et 9 000 € de dommages et intérêts, l'élu du FN a, in fine, gagné la partie : la mairie, qui avait promis de récidiver, s'est, depuis, toujours… dégonflée.

Partager cet article

16 commentaires

  1. Je me demande ce qu’en pensent les boutiques et hôtels de luxe autour de la place Vendôme.
    Ca rentrera dans les livres d’histoire comme une nouvelle marche franchie dans le mauvais goût.
    [Ils sont partenaires, via le Comité Vendôme !
    L.T.]

  2. Que laisserons-nous de notre époque pour nos petits-enfants. Une époque obsédée par le sexe, les nouvelles technologies, la transgression, le pouvoir et l’argent…
    Triste…

  3. Il y a manifestement des gens qui ont un sexe à la place du cerveau et du coeur, et non pas dans une saine complémentarité.
    Qu’est-ce que leur fréquentation et leur compagnie doit être passionnante ! Qu’est-ce que leur vie doit être passionnante ! Pas étonnant qu’ils souhaitent être euthanasiés un jour, leur vie est bien vide.

  4. Immonde “obscenity-pride”, obsessionnelle prison…
    “Sex-toy” de plus “scato” !
    “Sodome-pride” narguant le Ciel… comme un “anti sapin de Noël” !
    Et pendant ce temps, nombre de martyrs chrétiens, souffrent largement à cause des apostasies perverses de l’Occident post-chrétien.
    Éros débridé appelle thanatos sur l’humanité pervertie, la culture de mort, est aussi l’envers de la cul-ture de la salissure recherchée comme telle.
    Nous nous souviendrons de l’avertissement de l’évêque de Mossoul.
    Veillons et prions (y compris pour Asia Bibi qui n’a plus qu’à attendre la mort, mais la sienne, au moins, sera sainte!)

  5. Pouvez vous svp indiquer la source de votre article et l’étayer de lien? Merci.
    [J’ai choisi justement de ne pas en mettre : inutile d’amener les lecteurs vers des sites sordides. Mais vous avez tous les éléments pour chercher par vous même.
    L.T.]

  6. Nous commenterons ces obscénités comme n’importe quelle autre oeuvre d’art, avec objectivité et sérieux.
    Les élèves de l’Ecole du Louvre seront là pour répondre aux questions des amateurs comme des enfants et autres révoltés.
    Le champ artistique s’est étendu je vous l’accorde, mais cela n’empêche que cette opération de médiation met en avant l’implication des jeunes et surtout le désir d’offrir un autre regard sur l’art contemporain.
    Charlotte (fraîchement diplômée de l’Ecole du Louvre)

  7. Combien coûte cette plaisanterie quand on rationne les hôpitaux ?
    [C’est une bonne question. On ne le saura que s’il y a “attentat’ contre ‘l’oeuvre” car la justice devra alors indiquer le montant des dommages.
    L.T.]

  8. Méfiance Libé soutient que c’est un sapin, le piège est gros, tout est dans l’ambiguïté.
    [On avait connu Libé moins hypocrite, notamment quand ce journal avait publié il y a quelques années un article intitulé “le crado est son credo” au sujet de cet artiste.
    L.T.]

  9. J’apprécie l’imagination débordante de ce nouvel art .
    je suis sur qu’ils se sont mis à plusieurs pour confectionner ce qu’un bambin fait en un tour de main avec de la bonne vieille pâte à modeler

  10. Ça de l’art?
    Les mots n’ont plus aucun sens, et l’école du Louvre semble devenue une annexe de l’institution de l’ineptie.
    On cherche des économies à faire: visiblement, il y en a qui ont de l’argent plein les poches et ne savent pas à quoi le gaspiller.
    J’espère au moins que les élèves de l’école du Louvre, qui sont censés commenter ce machin et répondre aux questions des passants
    1)le feront bénévolement
    2)pourront surtout renseigner sur le coût de la chose et qui a financé ce coût.
    Le temps n’est plus où Libé n’hésitait pas à ouvrir ses pages aux avant-gardistes qui avaient constitué le FLIP (Front de LIbération des Pédophiles).

  11. Le règne des cuistres avec l’argent du contribuable !

  12. Avec ce gouvernement, nous n’avons décidément que des glands…

  13. Il faut surtout faire savoir qui sont les initiateurs et les commanditaires […] et à quelle tendance, mouvance, idéologie, marigot, … ils appartiennent. Enfin marteler le résultat de cette enquête (nominativement s’il le faut) sur la toile jusqu’aux prochaines élections et les suivantes…
    Cet objet est inutile, moche, coûteux, anti-démocratique et signe la décadence de ceux qui en font l’éloge.

  14. Les sentinelles seront une bonne réponse à cette stupidité. ONLR

  15. Dans la Bible, malgré l’autorité de Moïse, les juifs dans leur exode érigeaient des idoles contre Dieu.
    La place Vendôme, trône de Mammon érige une obscénité en son sein, rien que de très normal.
    La pourriture appelle la pourriture.

  16. @Vaudour Charlotte
    Je plains sincèrement les élèves de l’école du Louvre “impliqués”, à leur corps défendant j’espère, dans cette sordide et scatologique affaire. Que l’on puisse confondre les canulars provocateurs sur lesquels on ne peut que tirer la chasse d’eau et l’Art laisse pantois, mais finalement donne une idée exacte des puissants du jour dont l’art officiel est à leur image, celle d’un étron, autre œuvre emblématique du pseudo artiste en vogue. cette démonstration est un crachat du monde bobo à la face de tous les artistes contemporains , il y en à, qui ne seront jamais exposés avec une telle magnificence sur le dos du contribuable, appelé par ailleurs à se serrer la ceinture au profit de pitreries qui depuis Duchamp font plutôt ringard, car avec sa pissotière il avait déjà tout dit du non-art dont finalement il entrevoyait la venue dans le déclin général. Les malins ont vite compris que l’on pouvait tirer parti du snobisme et de la bêtise du bourgeois (aujourd’hui bohème et plus du tout gentilhomme) qui depuis Molière ne cesse d’être le jouet de son ambition et de sa médiocrité.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services