Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / L'Eglise : L'Eglise en France

Les personnes accueillies par l’Eglise ne coûtent rien à l’Etat

Charles Gazeau, en charge de la solidarité au diocèse de Paris, répond à La Vie, suite à la polémique de Cécile Duflot :

"Avez vous été surpris par les propos de la ministre ?

"Oui, nous avons été très surpris. D'abord, personne n'était au courant
de cette lettre qu'elle disait avoir envoyé à l'archevêché, qui n'est
arrivée qu'en toute fin de matinée du lundi… C'est plutôt incorrect
sur la forme
. Par ailleurs, je participe au plan hivernal de la région
et de Paris. Nous avons des contacts étroits avec la DRIHL (Direction
régionale et interdépartementale de l'hébergement et du logement) et
Madame Duflot ne peut pas l'ignorer.

Que faites vous dans le cadre de l'hébergement hivernal ?

Depuis 4 ans, le cardinal Vingt Trois nous a demandé d'être très
mobilisés sur cette question, et nous avons créé des lieux d'accueil
dans 26 paroisses parisiennes
dans le cadre de l'opération Hiver
solidaire. C'est une démarche de stabilisation. Dans les paroisses, des
centaines de personnes sont mobilisées pour un accueil
(jusqu'à 50
personnes pour 4 accueillis à la paroisse de l'Assomption-Passy, à Saint
Vincent de Paul)

Cécile Duflot insiste sur la qualité des lieux d'hébergement
pour "aider les gens à se remettre sur pied et retrouver du travail".
Qu'en dites vous ?

Mais c'est précisément ce que nous faisons dans le cadre du diocèse !
Notre objectif, qui n'est pas toujours compris par les pouvoirs
publics, n'est pas de faire du chiffre mais d'assurer la qualité
relationnelle et sociale. Car l'idée est non seulement de prendre en
charge les gens pour la nuit, et de leur offrir la collation du soir et
le petit-déjeuner, mais aussi de créer un lien de confiance avec eux
dans la durée, qui les encourage à retrouver leur place dans la société.
Au final, au moins 10% des gens que nous avons accueillis l'an dernier
se sont tirés d'affaire, un an plus tard
. On n'obtient cela que grâce à
l'accompagnement et une relation vraie avec les personnes, en lien avec
un tissu local, et c'est en cela que nous sommes prophétiques. Et cela,
Madame Duflot le sait pertinemment.

La ministre déplore que "l'Etat consacre des centaines de
millions d'euros à loger des gens des gens dans des hôtels", qu'elle
juge "ruineux et socialement néfastes"?

Quand j'entends cela, je suis en colère. Effectivement, l'hébergement
coûte cher. Mais nous hébergeons chaque hiver 120 personnes dans nos
paroisses sans coûter un centime à l'Etat ni aux collectivités locales,
car tout est financé par les catholiques. Si on ne faisait rien, c'est
120 nuitées de plus que l'Etat devrait financer ! Elle n'a même pas la
reconnaissance du ventre
."

Partager cet article

4 commentaires

  1. S’il est vrai que la création des Hôtels-Dieu, comme je l’ai lu plus bas, remonte au VIIeme siècle, alors mme Duflot est une négationniste, et de talent qui plus est, réussissant le tour de force de passer à la trappe près de quatorze siècles d’Histoire…

  2. Madame Duflot pourrait quand même faire un effort et les prendre chez elle en pension! Je trouve que ce serait quand même la moindre des choses!!!! Car ce sont ses invités à elle, pas les nôtres!

  3. L’Eglise n’a pas attendu Mme Duflot pour s’occuper des pauvres,elle l’a fait de tout temps ce qui prouve l’inculture ou pire encore la mauvaise foi de cette dame!Qu’attendent nos gouvernants pour accueillir eux méme les sans abris la plupart disposent d’un patrimoine immobilier important à commencer par “normal président”.Leur devise est “faites ce que je vous dis pas ce que je fais”

  4. Le Bien fait peu de bruit, le bruit fait peu de bien…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services