Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Les pêcheurs ne croient plus aux promesses

Alors que le ministre de l’Agriculture et de la Pêche Michel Barnier a improvisé aujourd’hui à Rennes une réunion avec les représentants des pêcheurs pour les convaincre de l’efficacité des nouvelles aides, les marins-pêcheurs ont maintenu leur mouvement en diversifiant leurs actions :

  • Dans le détroit international du Pas-de-Calais, une opération escargot menée en mer par 25 chalutiers depuis 9h30 ralentit de façon importante le trafic maritime dans ce passage très fréquenté, mettant en alerte les centres régionaux opérationnels de surveillance et de sauvetage de toute la Manche.
  • Au nord, les dépôts pétroliers Total de Dunkerque et de Gonfreville-L’Orcher (Seine-Maritime) sont bloqués par des pêcheurs grévistes.
  • Une trentaine de marins-pêcheurs des Bouches-du-Rhône ont organisé depuis 11h une opération "péage gratuit" à Lançon-de-Provence (Bouches-du-Rhône), l’un des plus importants dans le sens nord-sud.
  • A Concarneau (Finistère), une trentaine de pêcheurs se sont introduits vendredi matin dans deux hypermarchés puis chez Picard surgelés pour sortir du magasin des produits de la mer d’importation congelés sans les payer et les distribuer gratuitement aux clients.
  • A Quimper, les bureaux du conseil général du Finistère ont été occupés par une soixantaine de pêcheurs.
  • La préfecture des Côtes d’Armor a indiqué avoir déposé plainte contre X pour retrouver les auteurs des dégradations des locaux des Affaires maritimes de Saint-Quay-Portrieux (Côtes d’Armor), survenues jeudi lors de manifestations de marins pêcheurs.
  • Du côté d’Arcachon, deux pêcheurs sont en garde à vue pour vols et détériorations, suite à des actions coup de poing dans trois supermarchés de l’agglomération. Les étals de poissonnerie des magasins avaient été dévalisés et deux camions de mareyage ont été vidés près de la criée.
  • A La Rochelle, le port est toujours bloqué.
  • A la Turballe (Loire-Atlantique), les pêcheurs ont voté à la mi-journée la poursuite de la grève et restaient à quai, tout comme aux Sables d’Olonne.
  • Seul le port du Croisic (Loire-Atlantique) a décidé depuis jeudi de cesser le mouvement en attendant de voir se concrétiser les aides promises. Les pêcheurs menacent toutefois de reprendre la grève le 20 juin prochain si leur situation reste inchangée.

Michel Janva

Partager cet article

3 commentaires

  1. Mais qu’ils arrêtent un peu leurs simagrées, mes marins-pêcheurs! ils reçoivent plein de subventions de l’Etat et de l’UE (la pêche est une politique commune de l’Europe, comme la PAC), ils vendent leurs poissons une fortune, et ce sont les revendeurs qui s’occupent de l’emballage, du conditionnement, du transport! Pourquoi ne pas augmenter les subventions aux agriculteurs tant qu’on y est, pour leurs machines agricoles? Il n’y a pas de raisons de faire du favoritisme!

  2. Accéder aux exigences des pêcheurs et autres corporations, est ni plus ni moins, qu’une façon déguisée de “fonctionnariser” ce métier. L’aide et la solidarité doivent être ponctuelles, limitées dans le temps et surtout sans contraintes. L’argent de l’état, n’est pas l’argent du gouvernement.

  3. Ne se trouverait-il pas une seule personne pour croire encore aux promesses de Sarko?
    Non!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services