Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

Les pêcheurs contre les quotas

Président du Comité local des pêches maritimes aux Sables d’Olonnes, José Jouneau déclare à Minute :

"Vous connaissez un métier ayant trait à la nature qui ne soit pas dans le collimateur de ces soi-disant écologistes ? Ils prétendent que nous vidons les océans. Mais demandez à n’importe quel plaisancier des environs, il vous confirmera que les poissons n’ont jamais été aussi nombreux ! Et puis, nous ne sommes pas fous, jamais nous ne scierons la branche sur laquelle nous sommes assis. Nous sommes comme les chasseurs, coupables à en croire ces écolos des villes de tuer Bambi chaque samedi après-midi, alors que nous savons bien mieux qu’eux lorsqu’il faut laisser le temps aux bans de se reproduire !"

La pêche au thon en Méditerranée est, pour les Français, contingentée par la Commission européenne à quelque 5 000 tonnes, alors que leurs homologues espagnols ont déjà largement dépassé les 7 000 tonnes. Pareillement, 68 000 tonnes de cabillaud sont annuellement attribuées à l’Europe, alors qu’à elles seules, Russie et Norvège en prélèvent 600 000 tonnes par an.

Michel Janva

Partager cet article

1 commentaire

  1. Pourquoi y a-t-il toujours deux (ou plus) sons de cloche sur les chiffres ?
    Comment se font les décomptes on aimerait être informés par ce « Bruxelles » (qui pour moi ne signifie que le nom d’une ville) ?
    A t-on comptabilisés tous les poissons de Méditerrannée ?
    A t-on pris en compte les prélèvements des pays non européens ?
    Cette guerre du poisson semble être plutôt une « guerre-économique » (une de plus) dirigée contre la France …

Publier une réponse