Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Les pasteurs protestants béniront-ils les “mariages” homosexuels ?

L'Eglise protestante unie de France (qui rassemble l'Eglise réformée de France et les Eglises luthériennes) lance un débat sur la question à travers deux synodes – le second devant être conclu au printemps 2015.

Comme le rappelle cet article du Rouge & le Noir, un synode similaire, tenu par la seule Eglise réformée de France en 2004, avait conduit certaines paroisses à menacer de faire scission. En tant que catholiques, devrions-nous nous réjouir de cette éventualité, qui ramènerait peut-être quelques ouailles dans le giron de l'Eglise ? L'auteur de l'article met en garde contre une telle attitude : la suite ici.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

11 commentaires

  1. Personne de censé ne peut se réjouir de voir des chrétiens s’enfoncer dans l’hérésie !
    S’ils se mettent à rejeter le décalogue nous n’y pouvons malheureusement rien…
    C’est effarant de penser qu’ils se posent la question de savoir s’ils vont ou non respecter l’ordre voulu par Dieu !

  2. Avec ces théories douteuses et fumantes les adeptes de la cannibalisation du fait religieux semblent être en phase de semer le trouble.
    Chers AMIS !!!
    Un peu de bon sens et de réflexion DIANTRE !!!
    Il ne s’agit point ici de ” Mariage ” mais d’une – union civile et laïque – de plus FISCALE. Souffriez que ce simulacre ne soit que l’effet d’une cannibalisation post-révolutionnaire visant tout simplement de poursuivre ce grand plan de destruction, d’une part du modèle NATUREL de la famille et d’autre part de cette magnifique union ou UN HOMME est UNE FEMME s’unissent et se donnent l’un à l’autre afin de fonder une VRAI famille, dans le sens le plus Noble qu’il soit. Alors leur “mariage” civil celui qui n’est pas contracté devant Dieu ne vaut en fait pas grand chose. La RIPOUBLIK n’étant pas Dieu (et très, très loin de l’être) elle ne peut que s’approprier ce qui ne lui appartient PAS. Et si les protestants veulent poursuivre leur avilissement à la “déesse RIPOUBLICAINE ” eh bien qu’ils poursuivent leurs soumission au prince du monde, et qu’en à nous soyons vigilants afin que notre Episcopat tienne la barre bien vent debout !!! Accueillons individuellement et charitablement les homosexuels, mais ne nous rangeons pas aux dérives de cette MODE éphémère, et douloureuse !!!!

  3. Hmmmm, le rouge et le noir vire casaque! Ce Bougainville commence à échauffer avec ses analyses péremptoires. Je parie pour un sciencepiste…
    “Les catholiques qui ricanent”. Je ne vois pas pourquoi on devrait avoir honte de se réjouir de voir des protestants revenir dans l’Eglise. Voilà à quoi mène l’œcuménisme mal compris; ce sont nos “frères” dans la foi donc soyons heureux qu’ils continuent à apostasier…
    [Ce n’est pas ainsi que j’ai compris son propos. Il s’agit seulement de ne pas se réjouir d’un mal (le triomphe du mensonge sur le mariage au sein des institutions protestantes) même s’il peut amener hypothétiquement un bien (la conversion de quelques-uns, dont on pourra se réjouir alors, mais sans en chérir les causes). Il s’agit, à mon sens, tout bonnement d’une critique du machiavélisme : on ne détermine pas ce qui est bien ou mal en fonction des objectifs.
    L.T.]

  4. Prenant leurs distances avec les Ecritures, ne croyant pas à la Trinité, ni au mariage biblique, mais que leur reste-t-il?? A force d’édulcorer, rien! Ni fidèles, sans doute…C’est effarant.

  5. Voilà qui va faire avancer l’unité des chrétiens…

  6. Encore heureux que l’auteur mette en garde contre une telle attitude!

  7. Quand on va sur des sites internet protestants, on voit bien que cela ne va pas se passer simplement car les opinions divergent. Nous avons déjà assez de protestants dans l’épiscopat catholique et ailleurs, je pense que cela va surtout gonfler les rangs des évangéliques qui sont des protestants “droits dans leurs bottes” et c’est très bien comme ça. On peut souhaiter bonne chance à nos amis chrétiens qui vont se défaire du carcan séculier de la pensée unique. De toute façon il n’y a pas, par nature, de schisme au sein des Eglises protestantes.
    En GB c’est une Eglise à part qui est venue se greffer à Rome.

  8. @AlainSander:
    L’œcuménisme bien compris consiste très précisément à ne pas se réjouir que des chrétiens, avec qui nous partageons le baptême et les Écritures, puissent apostasier, en procédant au mariage gay.
    Comme le précise bien L.T., il s’agit de ne pas se réjouir d’un mal. La fin ne justifie pas les moyens.
    En outre, croire que la légalisation du mariage gay au sein des communautés protestantes amènera automatiquement des nouveaux fidèles dans le giron de l’Eglise n’est pas aussi simple: l’Eglise réformée est très différente du catholicisme par sa théologie et sa liturgie (être pasteur est une fonction temporelle, pas de croyance en la Présence réelle dans la Cène – même si Calvin y croyait etc.).
    Donc, si des protestants réformés quitteraient l’Eglise unie, ils iraient soit chez les évangéliques, dont ils sont plus proches, soit ils fonderaient des Eglises indépendantes.
    Peut-être certains luthériens (pasteurs ordonnés à vie, croyance en la Présence réelle dans l’Eucharistie, liturgie proche du catholicisme) se rallieraient à l’Eglise catholique, mais ils sont très peu nombreux à la base.
    Des conversions individuelles au catholicisme pourraient exister, mais il n’y aurait sans doute pas de départ en masse de fidèles vers Rome, comme chez les anglicans.

  9. @bougainville
    La légalisation du mariage gay au sein des communautés protestantes amènera les protestants au constat que l’Eglise protestante navigue “à vue” sans carte ni boussole et qu’elle n’est même pas capable de voir et de reconnaitre de manière CERTAINE une voie sans issue…
    A long terme le séisme sera colossal, tel un trou dans la coque sous la ligne de flottaison…
    Prédire ou ils iront ou ce qu’ils feront me parait bien présomptueux.

  10. De création de chapelles en création de chapelles le protestantisme, après avoir tout accepté et son contraire, se dissoudra dans le néant des hérésies disparues.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services